En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Ce site
 
 
 
 

Nouveautés du site

(depuis 40 jours)

Le droit de dire Non

droit-dire-non_vignette.jpg

Feu de compteur

St-Cyr-SUR-MORIN_.jpgFeu de compteur

Pour l'Etat, c'est à dire, EDF, c'est-à-dire Enedis, Linky ne brûle jamais.

Pour les déféqueurs de niouzes,
les décrypteurs,
les Scélérats comme Selectra et autres menteurs des médias financés par nous (nos taxes et la publicité),
Linky ne brûle jamais. Soit.
Alors il fond ? Il se consume ?  Voilà qui est beaucoup moins inquiétant...

Et on peut même monter le compteur sur un support en bois dans les coffrets en plastique (oui, c'est légal :norme NF 14-100), car ces coffrets empêchent la propagation des incendies. A cet égard, la photo donne à méditer non ?

Pour ceux qui persistent à dire que Linky n'a rien changé à l'accidentologie des compteurs, "Il y avait autant d'incendies et de pannes avant", qu'ils nous proposent donc une liste des compteurs non-Linky qui auraient déclenché des incendies, qui se seraient enflammés !

La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, ne manquerait pas une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu !  ... Imaginez :
- Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !  
- A la Une  : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !
- Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky  !  Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

Lire l'article du journal  le-pays-briard_h30.png

14/11/2019 : Un début d’incendie à Saint-Martin-Boulogne

Bilan Incendies de compteur, c'est ici

Lire la suite

St-Cyr-SUR-MORIN_.jpgFeu de compteur

Pour l'Etat, c'est à dire, EDF, c'est-à-dire Enedis, Linky ne brûle jamais.

Pour les déféqueurs de niouzes,
les décrypteurs,
les Scélérats comme Selectra et autres menteurs des médias financés par nous (nos taxes et la publicité),
Linky ne brûle jamais. Soit.
Alors il fond ? Il se consume ?  Voilà qui est beaucoup moins inquiétant...

Et on peut même monter le compteur sur un support en bois dans les coffrets en plastique (oui, c'est légal :norme NF 14-100), car ces coffrets empêchent la propagation des incendies. A cet égard, la photo donne à méditer non ?

Pour ceux qui persistent à dire que Linky n'a rien changé à l'accidentologie des compteurs, "Il y avait autant d'incendies et de pannes avant", qu'ils nous proposent donc une liste des compteurs non-Linky qui auraient déclenché des incendies, qui se seraient enflammés !

La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, ne manquerait pas une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu !  ... Imaginez :
- Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !  
- A la Une  : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !
- Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky  !  Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

Lire l'article du journal  le-pays-briard_h30.png

14/11/2019 : Un début d’incendie à Saint-Martin-Boulogne

Bilan Incendies de compteur, c'est ici

Fermer

 

Blog - Ce site


 71 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!

Ma LRAR du 14 avril 2018 à MM. Bouvier et Ledez  -  par   JulienConstant

Enedis Direction

174 Avenue de la République

59110 La Madeleine                                                               

14 avril 2018

LRAR n° 3E  000 124 4518 9

Messieurs,  

Qui reprend mon courriel du 5 avril adressé à Messieurs Ledez, directeur territorial Nord d'ENEDIS et Bouvier, Responsable Transformation - Déploiement Linky,

Je vous demande, au nom du Comité anti-Linky de Lille et à l'instar des personnalités citées plus bas (et d'autres, cf. document pdf joint) de prendre un engagement écrit dans le même sens, que vous me transmettrez et diffuserez aux sous-traitants d'Enedis et aux médias.

Nous nous sommes rencontrés le 30 août 2017 en présence de M. SCHULER, en mairie de Wazemmes. Vous noterez que contrairement à vos sous-traitants, qui violent les Art.226-4, 432-8 Code pénal et 544 Code Civil, et bien qu'en possession de vos adresses postales et courriel, je respecte la loi, et n'ai pas divulgé ces informations, conformément à l'article  9 du code civil.

Depuis, malgré les objections notamment  techniques et juridiques émises par des personnalités et organismes difficilement assimilables à des ignorants inquiets qui auraient besoin d'explications, il n'a pas semblé nécessaire de demander leur avis aux gens pour installer un quart de l'objectif Linky fixé pour le Nord-Pas-de-Calais. L'immense majorité de la population a pris l'habitude de se laisser faire.

Et qui ne dit mot, en effet, consent. Ce que vous traduisez bien sûr en un accord volontaire, voire enthousiaste. Comme la publicité qui, dans les années 80, disait :"J'en ai rêvé, Sony l'a fait." Sauf que personne n'avait rêvé de rien du tout. Et que le discours de Capgemini sur la précarité énergique pèche surtout par sa précarité argumentaire.

En outre, l'Union Fédérale des Consommateurs est un puissant allié et stimulant de la société de consommation, et donc de la numérisation du monde, et donc d'Enedis, avec qui elle entretient des relations commerciales (cf. jugement. (Tribunal de Grande Instance de Paris, 17ème Chambre, Presse-civile, N° RG : 17/12827)

En 2015, QueChoisir écrivait ceci :" C’est assurément une bonne nouvelle pour l’équilibre du réseau électrique et pour les filiales d’EDF qui en ont la charge, ERDF côté gestion du réseau, RTE côté transport de l’électricité. En connaissant à la minute près la courbe des consommations, en pouvant reporter la demande à tout moment sans même que les usagers s’en aperçoivent, le compteur électrique Linky est un outil formidable d’ajustement des consommations d’électricité aux moyens de production disponibles. De ce point de vue, la généralisation de Linky peut être un élément de l’évolution du mix électrique et participer à l’atteinte des objectifs climat de la France."   

Car le monde des objets connectés, c'est le gaspillage d'électricité qui s'accélère alors que les ressources énergiques baissent. C'est tout l'objet des méga-réseaux, avec la floraison des "start-up" du commerce des mégadonnées.  Alors que ce commerce est déjà florissant, ce rêve de "lisser" les consommations pour que ça dure encore quelques décennies, Sony ne le tiendra pas éternellement... On peut faire semblant de ne pas voir...

Des employés belges ont accepté de se faire pucer, mais les gens qui n'ont pas de GPS sont un peu regardés comme des chimpanzés dans un zoo. Je suis bien placé pour le savoir. Mais je ne souhaite pas me priver de mes compétences et savoir-faire  et encore moins obéir à une machine ; peut-être quand je serai en EHPAD ? Et il y a aussi ceux qui disent : "Le brouillard électro-magnétique est bien assez dense comme ça, trois compteurs communicants par ERL, wifi et des fils rayonnants, ça fait trop. 

Et enfin ceux qui vont jusqu'à désactiver le wifi, chez eux, découvrant qu'il ne leur sert à rien ; idem pour le DECT, le blue-tooth, le CPL internet...  

En juin 2016, à Vilnius, lors de la convention annuelle de l’association européenne de l’électricité  Eurelectric, dont Enedis est membre,  des délégués de l’industrie ont déclaré qu'il existe d’autres moyens plus efficaces que les compteurs intelligents pour développer des réseaux électriques intelligents.

Et je le prouve en utilisant les moyens déjà mis à ma disposition par le Progrès : photos numériques mensuelles des index, calculs numériques sur Excel, et simple bon sens analogique : de 8200 kWh pour l'ancien propriétaire de mon appartement à 6100 en 2017, ma consommation électrique a baissé de 25 %. Ce qui, bizarrement,  n'est pas bon pour le budget d'EDF, sous perfusion, par acharnement thérapeutique,  d'argent public...

J'ai pu ainsi contraindre EDF à me rendre une somme indue Car avec les photos, je dispose des seules preuves de la réalité de mes index puisque les machines électroniques, les réseaux de mégadonnées et les paravents législatifs démontrent chaque jour davantage leur manque intrinsèque de fiabilité et de sécurité.

Vous l'avez compris, la lecture attentive de la brochure "Sequelec_GP15_Linky_2017_03_01.pdf" que vous m'avez fait découvrir, et  de bien d'autres documents officiels, ne m'a pas convaincu de me laisser faire moi aussi, comme 98% de la population. Bien au contraire. Je fais donc définitivement partie des quelques milliers de réfractaires qui ne confondent pas pédagogie et rabâchage.

Et qui, au-delà des caractéristiques sanitaires, financières et environnementales de vos innovations, tiennent à leur liberté : le pouvoir de dire non. Et oui à une vision du monde dans laquelle imagination et machinisation ne riment qu'au sens propre.

Pour ceux qui ne sont pas paralysés par la peur de l'Etat, et qui défendent leur domicile et leurs locaux et objets privatifs, les poseurs (dont le nombre est passé, semble-t-il, de 15000 à 50000 ?), s'apparentent bien souvent à des milices, où la violence physique n'est pas imaginaire, comme nous en informe chaque jour la presse.

Alors que, notamment,  Gladys Larose, responsable des relations publiques d’Enedis,  Bernard Laurens, Directeur Territorial d'Enedis Bretagne ,  Philippe Monloubou, conviennent qu'il n'y a pas, pour l'usager d'obligation, je vous demande, au nom du Comité anti-Linky de Lille et à l'instar des personnalités citées (et d'autres, cf. document pdf joint) de prendre un engagement écrit dans le même sens, que vous me transmettrez et diffuserez aux sous-traitants d'Enedis et aux médias.

Avec mes remerciements,

Lire la suite

Enedis Direction

174 Avenue de la République

59110 La Madeleine                                                               

14 avril 2018

LRAR n° 3E  000 124 4518 9

Messieurs,  

Qui reprend mon courriel du 5 avril adressé à Messieurs Ledez, directeur territorial Nord d'ENEDIS et Bouvier, Responsable Transformation - Déploiement Linky,

Je vous demande, au nom du Comité anti-Linky de Lille et à l'instar des personnalités citées plus bas (et d'autres, cf. document pdf joint) de prendre un engagement écrit dans le même sens, que vous me transmettrez et diffuserez aux sous-traitants d'Enedis et aux médias.

Nous nous sommes rencontrés le 30 août 2017 en présence de M. SCHULER, en mairie de Wazemmes. Vous noterez que contrairement à vos sous-traitants, qui violent les Art.226-4, 432-8 Code pénal et 544 Code Civil, et bien qu'en possession de vos adresses postales et courriel, je respecte la loi, et n'ai pas divulgé ces informations, conformément à l'article  9 du code civil.

Depuis, malgré les objections notamment  techniques et juridiques émises par des personnalités et organismes difficilement assimilables à des ignorants inquiets qui auraient besoin d'explications, il n'a pas semblé nécessaire de demander leur avis aux gens pour installer un quart de l'objectif Linky fixé pour le Nord-Pas-de-Calais. L'immense majorité de la population a pris l'habitude de se laisser faire.

Et qui ne dit mot, en effet, consent. Ce que vous traduisez bien sûr en un accord volontaire, voire enthousiaste. Comme la publicité qui, dans les années 80, disait :"J'en ai rêvé, Sony l'a fait." Sauf que personne n'avait rêvé de rien du tout. Et que le discours de Capgemini sur la précarité énergique pèche surtout par sa précarité argumentaire.

En outre, l'Union Fédérale des Consommateurs est un puissant allié et stimulant de la société de consommation, et donc de la numérisation du monde, et donc d'Enedis, avec qui elle entretient des relations commerciales (cf. jugement. (Tribunal de Grande Instance de Paris, 17ème Chambre, Presse-civile, N° RG : 17/12827)

En 2015, QueChoisir écrivait ceci :" C’est assurément une bonne nouvelle pour l’équilibre du réseau électrique et pour les filiales d’EDF qui en ont la charge, ERDF côté gestion du réseau, RTE côté transport de l’électricité. En connaissant à la minute près la courbe des consommations, en pouvant reporter la demande à tout moment sans même que les usagers s’en aperçoivent, le compteur électrique Linky est un outil formidable d’ajustement des consommations d’électricité aux moyens de production disponibles. De ce point de vue, la généralisation de Linky peut être un élément de l’évolution du mix électrique et participer à l’atteinte des objectifs climat de la France."   

Car le monde des objets connectés, c'est le gaspillage d'électricité qui s'accélère alors que les ressources énergiques baissent. C'est tout l'objet des méga-réseaux, avec la floraison des "start-up" du commerce des mégadonnées.  Alors que ce commerce est déjà florissant, ce rêve de "lisser" les consommations pour que ça dure encore quelques décennies, Sony ne le tiendra pas éternellement... On peut faire semblant de ne pas voir...

Des employés belges ont accepté de se faire pucer, mais les gens qui n'ont pas de GPS sont un peu regardés comme des chimpanzés dans un zoo. Je suis bien placé pour le savoir. Mais je ne souhaite pas me priver de mes compétences et savoir-faire  et encore moins obéir à une machine ; peut-être quand je serai en EHPAD ? Et il y a aussi ceux qui disent : "Le brouillard électro-magnétique est bien assez dense comme ça, trois compteurs communicants par ERL, wifi et des fils rayonnants, ça fait trop. 

Et enfin ceux qui vont jusqu'à désactiver le wifi, chez eux, découvrant qu'il ne leur sert à rien ; idem pour le DECT, le blue-tooth, le CPL internet...  

En juin 2016, à Vilnius, lors de la convention annuelle de l’association européenne de l’électricité  Eurelectric, dont Enedis est membre,  des délégués de l’industrie ont déclaré qu'il existe d’autres moyens plus efficaces que les compteurs intelligents pour développer des réseaux électriques intelligents.

Et je le prouve en utilisant les moyens déjà mis à ma disposition par le Progrès : photos numériques mensuelles des index, calculs numériques sur Excel, et simple bon sens analogique : de 8200 kWh pour l'ancien propriétaire de mon appartement à 6100 en 2017, ma consommation électrique a baissé de 25 %. Ce qui, bizarrement,  n'est pas bon pour le budget d'EDF, sous perfusion, par acharnement thérapeutique,  d'argent public...

J'ai pu ainsi contraindre EDF à me rendre une somme indue Car avec les photos, je dispose des seules preuves de la réalité de mes index puisque les machines électroniques, les réseaux de mégadonnées et les paravents législatifs démontrent chaque jour davantage leur manque intrinsèque de fiabilité et de sécurité.

Vous l'avez compris, la lecture attentive de la brochure "Sequelec_GP15_Linky_2017_03_01.pdf" que vous m'avez fait découvrir, et  de bien d'autres documents officiels, ne m'a pas convaincu de me laisser faire moi aussi, comme 98% de la population. Bien au contraire. Je fais donc définitivement partie des quelques milliers de réfractaires qui ne confondent pas pédagogie et rabâchage.

Et qui, au-delà des caractéristiques sanitaires, financières et environnementales de vos innovations, tiennent à leur liberté : le pouvoir de dire non. Et oui à une vision du monde dans laquelle imagination et machinisation ne riment qu'au sens propre.

Pour ceux qui ne sont pas paralysés par la peur de l'Etat, et qui défendent leur domicile et leurs locaux et objets privatifs, les poseurs (dont le nombre est passé, semble-t-il, de 15000 à 50000 ?), s'apparentent bien souvent à des milices, où la violence physique n'est pas imaginaire, comme nous en informe chaque jour la presse.

Alors que, notamment,  Gladys Larose, responsable des relations publiques d’Enedis,  Bernard Laurens, Directeur Territorial d'Enedis Bretagne ,  Philippe Monloubou, conviennent qu'il n'y a pas, pour l'usager d'obligation, je vous demande, au nom du Comité anti-Linky de Lille et à l'instar des personnalités citées (et d'autres, cf. document pdf joint) de prendre un engagement écrit dans le même sens, que vous me transmettrez et diffuserez aux sous-traitants d'Enedis et aux médias.

Avec mes remerciements,

Fermer

Publié le 23/05/2018 16:05   | |


Commentaires

Réaction n°1 

 par JulienConstant le 23/05/2018 16:23

Pas de réponse bien sûr à part l'accusé de réception postal. La juge de conciliation a convoqué ces messieurs le 8 juin ; mais c'est plutôt une invitation, elle peut être déclinée.

La surprise serait belle s'il se dérangeaient pour un énième avatar contestaire d'une opération "légale" et en voie d'arriver à mi-chemin de sa réalisation.

Dans ce cas, je passerai à l'étape suivante...

Réaction n°2 

 par JulienConstant le 08/06/2018 14:05

Selon les chefs d'Enedis Nord, je ferais partie des gens qui "investissent" les structures judiciaires pour faire parler d'eux... On investit ce qu'on peut ; je n'ai pas de budget de publicité à offrir aux journaux, ni de potes dans les médias audio-visuels. Si leur mépris pouvait faire rouler les autos, on n'aurait plus besoin de pétrole...

En revanche avec les 0 et 1 de leur conscience téléchargeable sur un serveur de Marc Zuckerberg, les centres de données ne seront pas en surchauffe...

Elle m'a remis un bulletin de non-conciliation.. Je suis en train de préparer ma requête en injonction de faire.

Bulletin-non-conciliation-Enedis-Tournay-vignette.jpg