Explosion d'un compteur Linky

https://www.ouest-france.fr/faits-divers/incendie/un-compteur-linky-mis-en-cause-dans-l-explosion-d-un-pavillon-dans-le-loiret-6017263

Ouest-France.jpg

Un compteur Linky mis en cause dans l’explosion d’un pavillon dans le Loiret

Par Ouest-France  Modifié le Publié le 

mon commentaire : Ce n'est bien sûr pas le pavillon qui a explosé mais le compteur

Un compteur Linky, installé il y a une quinzaine de jours dans un pavillon du Loiret, aurait explosé samedi. L’incendie n’a pas fait de blessé. Mais la polémique autour de ce compteur "intelligent" déployé par Enedis pourrait être relancée.

« C’est l’explosion du compteur qui a provoqué l’incendie », a assuré le commissariat de Chalette-sur-Loing (Loiret), où s’est produit l’accident samedi 13/10  en fin d’après-midi. L’incendie n’a pas fait de blessé mais il a fortement endommagé le pavillon, occupé par un couple de retraités, qui a été relogé chez son fils.

Le mari était devant son ordinateur quand une interruption de courant est intervenue. « Naturellement, je me suis levé pour aller actionner le commutateur. C’est alors que j’ai entendu des bruits pétaradants et que le compteur électrique Linky, installé depuis à peine une quinzaine de jours, a explosé et pris feu. »

En quelques secondes, le couloir s’est embrasé et les flammes n’ont pas tardé à se propager dans les escaliers puis à l’étage et à la toiture.

Les pompiers se sont rendus sur place avec une cellule de compression d’air respirable et sont parvenus rapidement à maîtriser l’incendie. Ils ont également récupéré le mobilier encore intact ainsi qu’une partie des affaires personnelles du couple que des voisins ont accepté d’entreposer dans leur garage.

Dans un communiqué, Enedis indique qu'un compteur électrique « ne peut pas exploser ni prendre feu spontanément ». et rappelle qu'aucun élément ne permet de déterminer l'origine de l'incendie. Enedis attend donc les résultats de l'expertise indépendante qui va être menée afin de déterminer les causes précises du sinistre.

Voir aussi 09/11/2018 Un compteur Linky mis en cause dans un 2ème incendie dans le Loiret

Un compteur qui suscite toujours la polémique

Déployé au rythme de 30 000 par jour, le compteur de couleur vert anis équipe désormais 11 millions de foyers français. Le législateur impose à Enedis, filiale d’EDF, de couvrir le territoire, soit quelque 35 millions de compteurs d’ici 2021.

L’équipement des foyers se heurte cependant à la polémique. Les compteurs Linky appartiennent à la génération des compteurs dits « intelligents », qui communiquent régulièrement la consommation d’électricité au fournisseur. Bien que cette émission ne se fasse pas par le biais d’ondes (contrairement aux téléphones portables ou à une box wi-fi) mais par courant porteur (via le réseau électrique), nombre de Français redoutent un impact sur leur santé. Ceci bien que toutes les études scientifiques réalisées prouvent qu’il n’en est rien.

D’autres consommateurs estiment que le suivi de la consommation électrique au fil de la journée est une intrusion dans leur vie privée, ou bien qu’il ouvre une vulnérabilité dans leurs équipements informatiques.

Un déploiement voulu par l’Europe

La pose de compteurs intelligents - susceptibles de favoriser l’économie de l’énergie - obéit à une décision de l’Union européenne, qui vise à équiper 80 % des foyers en 2020 et 100 % en 2022.

Erreur : La directive européenne n° 2009/72/CE du 13 juillet 2009 concernant des règles communes pour le marché intérieur de l'électricité a prévu, dans son annexe I, que les Etats membres veillent à la mise en place de systèmes dits « intelligents » de mesure « qui favorisent la participation active des consommateurs au marché de la fourniture d’électricité ». Sous réserve d’une évaluation économique favorable de l’ensemble des coûts et des bénéfices pour le marché et pour le consommateur, ils ont été invités à fixer un calendrier pour la mise en place de ces « systèmes intelligents de mesure ».

Or en France, que les compteurs actuels et les offres commerciales des différents fournisseurs d’énergie permettent déjà une « participation active des consommateurs au marché de la fourniture d’électricité », par exemple les offres de modulation de la facturation en fonction de plages horaires déterminées et/ou d’un calendrier annuel d’EDF (options EJP, Tempo, heures pleines/heures creuses…) source :  cabinet Artemisia

La France fait partie des pays bien placés pour atteindre l’objectif, en dépit des nombreuses polémiques locales. Celles-ci pourraient aller bon train.

Depuis le 11 septembre dernier, la jurisprudence a changé. Le tribunal administratif de Haute-Garonne a en effet donné raison à la commune de Blagnac (banlieue de Toulouse) pour avoir donné le droit à ses concitoyens de refuser l’accès à leur logement aux techniciens d’Enedis (filiale d’EDF) chargés de la pose des compteurs.

Erreur :  

La disposition suspendue par le tribunal est la seconde : "- Refuser ou accepter la pose d'un tel compteur," (elle est figurée par quatre points de suspension dans l'ordonnance) au point trois . La première et la troisième disposition qui ne sont qu'un rappel du droit existant ne sont bien sûr pas retoquées.   En lire plus


Date de création : 15/10/2018 19:30
Dernière modification : 31/10/2018 16:47
Catégorie : Linky : Le compteur-capteur communicant : toutes les questions - Presse
Page lue 5412 fois