En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Linky, Sogrid, système évolutifs
 
 
 
 

Nouveautés du site

(depuis 40 jours)

Le droit de dire Non

droit-dire-non_vignette.jpg

Feu de compteur

St-Cyr-SUR-MORIN_.jpgFeu de compteur

Pour l'Etat, c'est à dire, EDF, c'est-à-dire Enedis, Linky ne brûle jamais.

Pour les déféqueurs de niouzes,
les décrypteurs,
les Scélérats comme Selectra et autres menteurs des médias financés par nous (nos taxes et la publicité),
Linky ne brûle jamais. Soit.
Alors il fond ? Il se consume ?  Voilà qui est beaucoup moins inquiétant...

Et on peut même monter le compteur sur un support en bois dans les coffrets en plastique (oui, c'est légal :norme NF 14-100), car ces coffrets empêchent la propagation des incendies. A cet égard, la photo donne à méditer non ?

Pour ceux qui persistent à dire que Linky n'a rien changé à l'accidentologie des compteurs, "Il y avait autant d'incendies et de pannes avant", qu'ils nous proposent donc une liste des compteurs non-Linky qui auraient déclenché des incendies, qui se seraient enflammés !

La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, ne manquerait pas une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu !  ... Imaginez :
- Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !  
- A la Une  : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !
- Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky  !  Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

Lire l'article du journal  le-pays-briard_h30.png

14/11/2019 : Un début d’incendie à Saint-Martin-Boulogne

Bilan Incendies de compteur, c'est ici

Lire la suite

St-Cyr-SUR-MORIN_.jpgFeu de compteur

Pour l'Etat, c'est à dire, EDF, c'est-à-dire Enedis, Linky ne brûle jamais.

Pour les déféqueurs de niouzes,
les décrypteurs,
les Scélérats comme Selectra et autres menteurs des médias financés par nous (nos taxes et la publicité),
Linky ne brûle jamais. Soit.
Alors il fond ? Il se consume ?  Voilà qui est beaucoup moins inquiétant...

Et on peut même monter le compteur sur un support en bois dans les coffrets en plastique (oui, c'est légal :norme NF 14-100), car ces coffrets empêchent la propagation des incendies. A cet égard, la photo donne à méditer non ?

Pour ceux qui persistent à dire que Linky n'a rien changé à l'accidentologie des compteurs, "Il y avait autant d'incendies et de pannes avant", qu'ils nous proposent donc une liste des compteurs non-Linky qui auraient déclenché des incendies, qui se seraient enflammés !

La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, ne manquerait pas une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu !  ... Imaginez :
- Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !  
- A la Une  : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !
- Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky  !  Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

Lire l'article du journal  le-pays-briard_h30.png

14/11/2019 : Un début d’incendie à Saint-Martin-Boulogne

Bilan Incendies de compteur, c'est ici

Fermer

 

Linky, Sogrid, système évolutifs

Parmi les griefs que nous exposons à l'encontre de la numérisation du monde, celui du caractère évolutif des matériels est illustré ici.

Les mises à jour, montées en puissance, nouveaux modèles, induisant, dépenses, gaspillages, complexification supplémentaires, et donc augmentation de la vulnérabilité de notre "civilisation" , sont incessantes ; on y est habitué déjà avec les "smartphones", les nouveaux modèles d'outils, la domotique, etc.

https://selectra.info/energie/actualites/acteurs/test-sogrid-smartgrid-toulouse

Le réseau électrique intelligent Sogrid testé par ERDF à Toulouse

1000 foyers toulousains expérimenteront jusqu'en septembre 2016 le réseau intelligent Sogrid inauguré hier. Une première mondiale.

Une puce intelligente dans la ville rose

Une puce carrée de quelques millimètres à peine, baptisée Sogrid pour "Sud-Ouest" et "grid" (réseau, en anglais), pour optimiser l'utilisation d'électricité. C'est le projet mené par un consortium d'entreprises sous la direction d'ERDF dont l’expérimentation a débuté à Toulouse lundi dernier.

Sogrid : comment ça marche ?1000 compteurs électriques toulousains seront bientôt équipés d'une puce fonctionnant grâce à la technologie du courant porteur en ligne (CPL), qui permettra de transmettre les informations en temps réel sur l'ensemble de la chaîne de distribution, c'est-à-dire du producteur au consommateur. Le projet représente un investissement de 27 millions d'euros et est sera développé notamment par l'Ademe à hauteur de 12 millions d'euros.

La puce devrait permettre à ERDF de détecter en temps réel les pannes intervenant chez les particuliers et agir. A l'instar du compteur intelligent Linky, elle permettrait également de gérer le flux au plus juste, de sorte que le distributeur puisse injecter plus de renouvelable sur le réseau et moins de nucléaire. Un engagement pour les énergies vertes salué par le prix Nobel d'économie toulousain, Jean Tirole.

Sogrid : plus forte que Linky ?

L'innovation du système de Sogrid réside dans le fait qu'il ne nécessite aucun intermédiaire pour transmettre l'information. Les nouveaux compteurs intelligents Linky dont 35 millions de foyers seront équipés d'ici 2020, ont notamment également pour but de suivre la demande en électricité en temps réel et permettre d'ajuster au mieux la production d'électricité. Mais alors qu'avec Linky, l'information transmise ne peut dépasser le concentrateur, la puce Sogrid saute tous les intermédiaires du réseau, comme l'explique Gilles Capy, directeur d'ERDF pur le Sud-Ouest : "Pour la première fois, nous pouvons faire communiquer le plus petit élément du réseau, le compteur du particulier et le plus gros, le poste-source où l'on transforme la haute tension fournie par RTE en moyenne tension pour le réseau."

Linky et Sogrid ne se font pas pour autant concurrence : si Sogrid est une réussite, cette technologie intégrera tous les compteurs Linky installés en France.

ERDF mise sur le futur

17 minutes, c'est le temps de coupure moyen enregistré par ERDF à Toulouse en 2014. Jean Paoletti, directeur ERDF Midi-Pyrénées note que "la cible depuis plusieurs années est d'atteindre les 10 minutes." Mais le réel défit d'ERDF, c'est de s'adapter à la transition énergétique et aux nouveaux véhicules électriques. Gilles Capy note qu'alors qu'en 2011, ont comptait 220 éoliennes, elles sont aujourd'hui près de 50 000. Linky et Sogrid permettront au gestionnaire du réseau électrique de gérer le flux des énergies renouvelables imprévisibles car dépendantes des éléments naturels.


Date de création : 29/09/2018 08:28
Catégorie : - Matériel
Page lue 879 fois