En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 

Citations

"Le constructeur de Linky, directeur Europe de la société Itron, a reconnu que le CPL ne s'arrête pas au compteur et se diffuse dans tout le logement, (débat "éco" de Sud-Ouest,  02/03/2016 - Cité Mondiale de Bordeaux). Constructeur de Linky, William Hosono.

Je limite mes consommations d'eau, de gaz, d'électricité, de bière, de carburant...Car je ne gaspille pas et ce, sans l'aide de machines, car, j'ai été éduqué ainsi. Julien Constant

Nous respecterons le choix de chacun, et lorsque les particuliers appelleront GRDF, ils seront sortis du périmètre de pose. Arnaud Schneider, responsable Aquitaine Midi-Pyrénées du déploiement des compteurs de gaz Gazpar

Le kVA (kilovoltampère) ne correspond pas exactement au kilowatt (kW). « On perd tous 13 % de disponibilité en termes de puissance », comptabilise Jean-Claude Defives, ancien électricien de Lauwin-Planque.

J'en appelle au refus de l'achat d'objets connectés et de protocoles dits intelligents ; au refus de l'infiltration tous azimuts de capteurs, tels les compteurs Linky appelés à mémoriser nos gestes au sein de nos habitats. Ce qui est en jeu, c'est la sauvegarde des valeurs humanistes qui nous constituent. Eric Sadin

26/01/2011 - ) « Ce compteur n’a rien d’intelligent. Il n’apporte rien en ce qui concerne la maîtrise de la demande d’électricité. Et son modèle économique n’est pas d’une clarté absolue.  Philippe van de Maele, (alors président de l'ADEME

Orthographe : Les compteurs communiCants espionnent en communiQUant nos données ; les fabriCants de chaussures gagnent leur vie en fabriQUant des chaussures. Les gaz suffoCants tuent en suffoQUant leurs victimes. Les arguments convainCants se valident en convainQUant l'interlocuteur... Les humains sont des êtres communiCANTS qui ont une vie sociale extrêmement riche  en communiQUANT avec les êtres vivants autour d'eux. Les attitudes provoCantes attirent l'attention en provoQUant des réactions outrées.Julien Constant

13 avril 2018 France Inter : "Il y a une procédure qui permet de refuser l’installation du compteur. Certains contestent en disant qu’elle est trop compliquée à mettre en place, que c’est trop dur de le demander, mais c’est possible. Secrétaire d’Etat au numérique M. Mahjoubi

"L'obligation (NdR :pour Enedis, pas pour les usagers) demeure. Après, les clients qui manifestent un refus peuvent le faire au titre du respect de la  propriété privée." Jean-François Harinordoquy, Enedis Pays Basque.

Dans le cas où les sections de câbles ne sont pas adaptées aux nouveaux réglages, des accidents (feu) peuvent se produire le jour où le particulier fait la demande auprès d'Enedis afin d'augmenter la puissance de son compteur à distance pour répondre à des besoins en énergie plus conséquents (ex : achat d'un jacuzzi) Promotelec (signalé par Stéphane Lhomme)

"Le refus de remplacement d’un compteur par un particulier est possible.  Bien entendu tout recours à l’intimidation ou non-respect de la propriété privée est inacceptable et le gouvernement condamne tout comportement de cette nature. Nicolas Hulot

« Enedis, ... n’a pas le pouvoir d’imposer sa présence et tout usager peut s’y opposer et refuser l’accès à Enedis à son domaine privé. Enedis s’est ainsi engagé auprès de la Ville de Paris à ne pas forcer la main des usagers qui confirmeraient le refus de l’installation de Linky chez eux." Célia Blauel Mairie de Paris.

"Il n'y aura pas de clients exclus du dispositif Linky, sauf ceux qui ne voudront pas ouvrir leur porte, parce qu'on n'est pas habilité à forcer la porte des clients qui ne voudraient pas nous ouvrir, ou qui résistent…" Philippe Monloubou, Président du Directoire d'Enedis

Le déploiement du compteur Linky ne doit en aucun cas être une contrainte imposée aux usagers et je vous demande de faire cesser ces pratiques qui contredisent ma volonté  Ségolène Royal.

"Si le client (...) nous oppose un refus (…) le client ne s'expose à rien (…) il n'y aura pas d'amende, pas de pénalité." Bernard Laurens, Directeur Territorial d'Enedis Bretagne

« Ce que l'on souhaite c'est que les techniciens qui interviennent (…) respectent la propriété privée, et si un client s'exprime lors du changement, respectent la volonté du client » Gladys Larose, relations publiques d’Enedis.

L’Ordonnance de Référé du TGI de Grenoble interdit « à la SA ENEDIS d’installer le compteur communicant par Radio Fréquences, dit Linky dans le domicile » et condamne la SA ENEDIS aux dépens et dédommagements en application des dispositions de l’article 700 du code de Procédure Civile. " TGI Grenoble

"Je vous prie de noter que les États membres ont toute latitude pour statuer sur ces questions... , ou la possibilité pour les consommateurs de ne pas adhérer au système." 11/08/2017 Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne.

La bureaucratie libérale... Parce qu'en plus, il vous ont mis un truc là, le compteur Schmoll là.. Ha ha, il a mis en route la machine à laver, ah ben dis-donc, elle est pas neuve, et ainsi de suite, ... ce contrôle permanent , c'est eux qui l'ont inventé... 2 avril 2017 Meeting à Châteauroux. Jean-Luc Mélenchon.

La jurisprudence définit le domicile comme le « lieu où, que l’intéressé y habite ou non, a le droit de se dire chez lui, quel que soit le titre juridique de son occupation et l’affectation donnée aux locaux » (Cour de cassation, chambre criminelle, 4 janvier 1977, N° 76-91105). (https://www.legavox.fr/blog/maitre-anthony-bem/delit-penal-violation-domicile-conditions-21147.htm).

 

Nouveautés du site

(depuis 60 jours)
Articles
15/06/2020 : - GRDF sommaire
Blog
Articles
15/06/2020 : - GRDF sommaire
Blog

Les questions essentielles

Que dit la loi ?

L'chateau-fort.jpgessentiel se lit dans les Codes Pénal et Civil  que les techno-industriels-gouvernants n'ont pas pu ou su modifier (Ouf !). Il s'agit de la liberté fondamentale d'avoir un chez-soi. Un lieu de vie, un abri, un refuge, un terrier.
   Inviolable ; autrement dit défendable contre toute intrusion, fût-elle bien intentionnée.
   Il s'agit encore de la liberté fondamentale qui en découle : l'appartenance, la jouissance comme dit le législateur.
Exemples : je paie une location de mon logement : j'y suis vraiment chez moi.
Je paie une location de mon compteur : on n'a pas le droit de me mettre un capteur à la place sans mon accord.

Tout feu, tout flamme

Linky-feu.jpg  On peut remonter jusqu'au début du 20ème siècle : pas d'incendies liés au compteur électrique : Linky est vraiment une innovation, un concept flambant neuf !
  La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, n'aurait pas manqué une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu ! ...
Imaginez :
- La Voix qui Mord : Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !   - Valeurs Délictuelles : A la Une : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !    - L'Usine Poubelle : Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky ! Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

BILAN général Incendies de compteurs (E.P. Collectif Stop Linky des Citoyens)

UFC : Objets connectés !

Que Choisir Avec l'UFC Que Choisir, c'est "dans son ADN", on n'a que l'embarras du... choix. Que Choisir est pour Linky moyennant quelques améliorations... Et sa pétition a dépassé l'objectif de 320 000 signatures !

Pendant ce temps, persuadés que "c'est obligatoire" 26 millions de domiciles se sont laissé équiper... Et jamais il n'y a eu autant d'augmentation de l'électrosensibilité*, d'incidents, d'incendies et de factures affolantes... Bof, ça n'arrive qu'aux autres...

* électrosensibilité à laquelle Linky participe, s'ajoutant au wifi, aux CPL des boîtier internet, à la 3G, 4G, au téléphone sans fil (Digital Enhanced Cordless Telephone), le blue-tooth, bien pire, la 5G,... Note : tout est câblé chez moi, pas d'ondes inutiles. Quand je peux décider moi-même, je le fais.

Pourquoi refuser !

J'ai dit non au Linky (et au Gazpar, et eau compteur d'eau communicant) car je suis libre de choisir, et chez moi, le WIFI est désactivé (ça consomme aussi du courant, c'est facile à pirater, je n'en ai pas besoin pour faire mon site web), le DECT aussi (téléphone sans fil). (Digital Enhanced Cordless Telephone, Pas de CPL entre les deux boîtiers internet-TV, Pas de bluetooth ni de GPS dans ma voiture.

Tout le monde le voit : le compteur-capteur communicant ne change pas les habitudes, ne génère aucune économie, bien au contraire : ça se vérifie depuis 2016 !
Mon "Non" affiché sur ma porte s'oppose au "oui" implicite de la majorité, cette abdication générale dans la société de la consoumission.

 
 

Enrôlement des poseurs d'Enedis

La-mouette-enragée.jpg

https://lamouetteenragee.noblogs.org/post/2017/06/06/compteurs-linky-la-guerre-eclair-revee-denedis/

Boulogne sur mer

Compteurs Linky : la guerre éclair rêvée d’Enedis

Nous avons déjà évoqué la campagne de refus des « compteurs intelligents » Linky * qu’Enedis ( ex ERDF ), avec le soutien assuré de l’État, entendait imposer à quelques 35 millions de foyer en cinq ans seulement. À l’époque, il s’agissait de présenter l’opération comme une banale évolution informatisée de la gestion de notre consommation d’électricité. Las ! Quelques usagers – on dit maintenant clients – ont dévoilé le caractère nocif, dangereux, liberticide et inavoué du Linky. Ils sont entrés en résistance et ont essaimé.

Sur fond d’opacité volontaire, de mensonge organisé, de désinformation érigée en système, c’est au pas de charge qu’Enedis installe désormais ses compteurs new-look. Il est en effet crucial pour l’entreprise du smart grid de prendre de vitesse les récalcitrants et pour cela tous les moyens, légaux ou pas, sont bons.

L’enrôlement

«39 000 salariés, le groupe, qui revendique «une culture d’ingénieurs», compte «40% cadres, 10% intermédiaire et 50% de techniciens» »  peut-on apprendre de  Chantal Gernemont, directrice du numérique chez Enedis.

Les hommes du rang sont donc issus d’une autre « culture ». Ils seront recrutés chez ou par : Agiscom, ERS, LS services, Sera Airria, Atlan’tech, GMV, OTI, Setelen, Chavinier, Parera, Phinelec, SFATD, DSTPE, Link Elec Solutions, Satelec et le groupe européen coté en bourse Solutions 30, les seize boîtes élues en 2015 par ERDF. Elles sont une trentaine aujourd’hui. L’embrigadement sera confié aux professionnels que sont Pôle emploi, les têtes de file de l’intérim Manpower, Adecco et Randstad mais aussi Indeed ou Qapa sur le net.  Même la rubrique des offres d’emploi du magazine L’Étudiant est mise à contribution ; vivier de précaires oblige… Bref, le ban et l’arrière ban des marchands de gagne-pain.


« Devenir poseur Linky, c’est simple et très rapide avec l’Afpa » ! C’est le credo de l’organisme de formation classique et acteur du service public de l’emploi (SPE) dont la situation sur un marché particulièrement concurrentiel est on ne peut plus fragile. L’Afpa propose une formation, en amont  de celle dévolue au recruteur, en trois modules courts ( entre 3 et 9 jours ) pour augmenter ses chances d’accéder au job. Dans la pratique, n’importe qui peut postuler, l’Apave transformera le chômeur en poseur en 21 jours. « Entre septembre et décembre 2015, cette société [avait] ainsi déjà formé cent cinquante agents venus de tous les horizons professionnels. » Après cet entraînement accéléré, l’incorporation sera facilitée par la vieille recette des contrats aidés.(1)

Une fois embauché le soldat du Linky sera confronté à un autre boulot que la simple pose d’un compteur. Il devra aller au contact du client. Si ce dernier est docile, pas informé ou embobiné, tout se passera bien, dans le cas contraire…(2)

Le terrain

Dans le cas contraire, l’état major a prévu une feuille de route pour réagir à l’épreuve du feu. Une fiche intitulée « Que faire face au refus sur le terrain ? Situation poseurs » est remise aux recrues pour palier aux difficultés de la mission.
Pas suffisant semble-t-il ! Témoignage d’un poseur, qui a tenu cinq mois sur cet emploi, atteste du sale boulot à accomplir : « j’avais l’impression d’être une sorte de SS ou de Gestapo chargé d’imposer un poison chez les gens [ …] Nous avons pour consigne de tout faire pour convaincre les récalcitrants, témoigne Marco ( le prénom est changé ). Aux mensonges et menaces par courriers, coups de fil et SMS à répétition de la part d’Enedis, s’ajoutent les visites des techniciens qui vont défiler toute la journée pour les faire craquer. ». (3)
Ainsi la réalité d’un coup de force est-elle partagée par les abonnés avertis et des travailleurs de terrain qui ne laissent pas leur conscience au vestiaire.

Tous les employés des sous-traitants d’Enedis n’ont pas pour autant ces états d’âme. Soumis à leur besoin d’argent – un peu comme des contrebandiers de base qui chassent le gorille ou le rhinocéros –, ils font le job , touchent le salaire, d’ailleurs variable d’une boîte à l’autre, avec voiture de service, avantages éventuels ( panier repas, caisse à outils fournie… ) et… une prime variable sur objectifs. Voilà qui nourrit les vocations de mercenaires.
Et le résultat ne se fait pas attendre pour poser le Linky par la force ; les coups-de-main se multiplient : violations de domicile, effractions, mesures de rétorsion (coupure du courant), menaces d’amendes ou de facturation et même maltraitance et agressions physiques !(4)

Harcèlement, intimidation, menaces… les méthodes mafieuses déployées contre les particuliers se conjuguent aux pressions exercées sur les communes, les plus petites notamment. Exemples d’intimidation :

  • Avec l’appui de l’État, Enedis a mis en œuvre sa campagne en établissant des têtes de pont sur de très petites communes. Le plus souvent, en début de conquête surtout, ni les habitants ni les maires n’étaient informés – en tout cas pas par les institutions, ni par l’industrie de l’énergie – du caractère inquiétant du Linky. Mais dès les premiers échos, toute tentative de rébellion a été matée. Ainsi un village de 160 habitants en Dordogne, a voté le 6 avril 2016 une délibération en conseil municipal refusant l’installation de ces compteurs sur la commune. Or, c’est une décision que seul le maire est habilité à prendre. La Préfecture, donc l ‘État, en allié objectif d’ Enedis, s’engouffre aussitôt dans la brèche demande une suspension de la délibération qu’elle obtient du tribunal administratif de Bordeaux et qui, en sus condamne la commune « non pas [à] une amende à l’État mais des frais ( 1200 euros ndlr ) pour un cabinet privé venu à la rescousse de la préfecture ( qui n’était pas représentée à l’audience ) ».(5)
  • Une commune de 274 habitants dans les Alpes-Maritimes, a, elle, reçu un appel du préfet local pour lui ordonner de retirer sa délibération refusant le compteur, le lendemain même du vote.(5)
  • En Bretagne, Enedis implante durant leur absence un Linky chez les particuliers. Chez l’un d’eux, le maire décide d’intervenir pour faire stopper les travaux. Résultat : « Avec l’accord d’ Enedis, le prestataire, Atlantech, a fait venir la gendarmerie sur place ! ». Le maire avait demandé à ce qu’ aucun compteur ne soit posé, le temps d’obtenir les résultats de l’étude de l’Anses sur le sujet. Réplique : une mise en recours gracieux contre son mandat d’élu. Le maire saisit l’Association des maires de France (AMF). D’autant que, selon lui, le Syndicat départemental d’énergie du Finistère (Sdef) « a reçu un mail de la part d’Enedis, mettant en cause la mauvaise volonté des communes à
    informer leurs administrés.(5)

Une vaste campagne de nombres de présidents de Syndicat départementaux d’énergie a été lancée pour renoncer « spontanément » à s’opposer à l’installation des compteurs Linky. Les éléments de langage de ces courriers pratiquement identiques sont ceux d’Enedis. Parallèlement, des préfets montrent un zèle particulier dans leurs démarches d’intimidation des élus locaux qu’ils traitent comme leurs subordonnés.

Résister commune par commune, quartier par quartier, logement par logement

La stratégie de progression d’Enedis consiste en l’établissement de têtes de pont dans les petites communes qui jouxtent des agglomérations plus denses. Lesquelles doivent être conquises au plus vite. Dans le Boulonnais par exemple, ce sont de petits villages aux alentours de Desvres ( 5000 habitants environ) qui ont été ciblés en vue de naturaliser « l’avancée technologique » de la ruralité locale. En loucedé la plupart du temps, le courrier préparatoire ne laissant supposer l’ampleur des dégâts.
Tactiquement, il s’agit d’imposer selon les schémas vus plus haut les compteurs par tous les moyens et de profiter de l’ahurissement des victimes. Ainsi, on a pu constater qu’à Arras, une partie de la population s’est réveillée « linkysée » sans même s’en apercevoir jusqu’à, déjà, l’apparition des premiers problèmes. Une fois la ville ouverte à Enedis, officiellement, il n’y a plus rien à faire que de subir. Et de se résoudre aux coûteux – à plus d’un titre – aménagements ultérieurs pour édulcorer ou masquer les nuisances. Et de gager sur la captivité des abonnés aux ventes de fichiers, au contrôle social et autres nécessités qu’exige la smart city que le capitalisme high-tech et la politicaillerie inféodée ne cesseront de plaider.

Désormais, malgré les dénégations officielles, les risques sont connus et la renommée de la politique d’exaction d’Enedis soutenue par l’État précède désormais, autant que faire se peut, l’arrivée des courriers et des poseurs. Des quantités de particuliers annoncent par pli recommandé que ce sera sans eux. Des collectifs de lutte se forment à mesure de l’agression annoncée.
C’est à vrai dire la seule solution valable : s’informer, diffuser la réalité du danger, s’unir, lutter. S’il n’existe pas de collectif proche, il faut en créer un ! Ne pas hésiter à se déplacer physiquement et en nombre à la mairie, la représentation de la communauté de commues ou d’agglomération ou chez le particulier harcelé.

Il est capital d’avoir en tête que ce combat n’est pas plus une chasse aux moulins à vent qu’une revendication quelconque de consommateur grincheux ou d’anti-tech primaire. L’enjeu est éminemment social et sociétal bref : politique ! Il ne s’agit rien moins que de lutter contre une vision du monde reposant sur l’autoritarisme, le contrôle social, la dévalorisation de l’individu, la répression de l’opposant, le déni de l’intégrité des personnes et de leurs lieux de vie, le triomphe de la mercantilisation et des intérêts industriels.

En Allemagne, les compteurs communicants ne sont imposés qu’aux foyers ‒ c’est certes encore trop ‒ consommant plus de 6 000 kilowattheures après un audit mandaté par le gouvernement fin 2013, qui stipule que l’adoption massive de nouveaux compteurs n’est pas dans l’intérêt du consommateur allemand. Et ce, à contre-courant des directives de l’Union européenne.(7)

C’est possible de gagner et on n’a pas, on n’a plus le droit de perdre.

Boulogne-sur-mer, le 06/06/2017

Sources :
(1) http://union.libreserviceweb.fr/magazine/article/poseur-linky-une-formation-dediee.html
(2) Médiapart
(3) ibid (2)
(4) http://refus.linky.gazpar.free.fr
(5) http://www.letelegramme.fr/finistere/cast/compteurs-linky-la-tension-monte-encore-d-un-cran-08-07-2016-11140277.php#fV4fH5ewIcDW24ty.
(6) www.bastamag.net
(7) http://resistance-verte.over-blog.com/2016/03/l-allemagne-renonce-a-la-generalisation-du-compteur-intelligent.html


Date de création : 25/07/2018 10:02
Catégorie : -
Page lue 1292 fois

O2Switch

O2Switch.png