En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Ramonville St Agne Haute Garonne
 
 
 
 

Nouveautés du site

(depuis 40 jours)
Articles
27/02/2020 : - GRDF sommaire
Commentaires blog
Articles
27/02/2020 : - GRDF sommaire
Commentaires blog

Le droit de dire Non

droit-dire-non_vignette.jpg

Feu de compteur

St-Cyr-SUR-MORIN_.jpgFeu de compteur

Pour l'Etat, c'est à dire, EDF, c'est-à-dire Enedis, Linky ne brûle jamais.

Pour les déféqueurs de niouzes,
les décrypteurs,
les Scélérats comme Selectra et autres menteurs des médias financés par nous (nos taxes et la publicité),
Linky ne brûle jamais. Soit.
Alors il fond ? Il se consume ?  Voilà qui est beaucoup moins inquiétant...

Et on peut même monter le compteur sur un support en bois dans les coffrets en plastique (oui, c'est légal :norme NF 14-100), car ces coffrets empêchent la propagation des incendies. A cet égard, la photo donne à méditer non ?

Pour ceux qui persistent à dire que Linky n'a rien changé à l'accidentologie des compteurs, "Il y avait autant d'incendies et de pannes avant", qu'ils nous proposent donc une liste des compteurs non-Linky qui auraient déclenché des incendies, qui se seraient enflammés !

La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, ne manquerait pas une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu !  ... Imaginez :
- Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !  
- A la Une  : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !
- Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky  !  Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

Lire l'article du journal  le-pays-briard_h30.png

14/11/2019 : Un début d’incendie à Saint-Martin-Boulogne

Bilan Incendies de compteur, c'est ici

Lire la suite

St-Cyr-SUR-MORIN_.jpgFeu de compteur

Pour l'Etat, c'est à dire, EDF, c'est-à-dire Enedis, Linky ne brûle jamais.

Pour les déféqueurs de niouzes,
les décrypteurs,
les Scélérats comme Selectra et autres menteurs des médias financés par nous (nos taxes et la publicité),
Linky ne brûle jamais. Soit.
Alors il fond ? Il se consume ?  Voilà qui est beaucoup moins inquiétant...

Et on peut même monter le compteur sur un support en bois dans les coffrets en plastique (oui, c'est légal :norme NF 14-100), car ces coffrets empêchent la propagation des incendies. A cet égard, la photo donne à méditer non ?

Pour ceux qui persistent à dire que Linky n'a rien changé à l'accidentologie des compteurs, "Il y avait autant d'incendies et de pannes avant", qu'ils nous proposent donc une liste des compteurs non-Linky qui auraient déclenché des incendies, qui se seraient enflammés !

La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, ne manquerait pas une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu !  ... Imaginez :
- Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !  
- A la Une  : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !
- Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky  !  Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

Lire l'article du journal  le-pays-briard_h30.png

14/11/2019 : Un début d’incendie à Saint-Martin-Boulogne

Bilan Incendies de compteur, c'est ici

Fermer

 

Ramonville St Agne Haute Garonne

LA DEPECHE.jpg

«Linky ? Nous ne céderons pas»

Politique - Vie locale

Le 26 juin dernier, Christophe Lubac, le maire de Ramonville, prenait un arrêté municipal interdisant le déploiement généralisé du compteur Linky sur le territoire de la commune. Rencontre.

Un mois plus tard, qu'en est-il ?

Cette décision a été prise de façon collégiale, avec les membres du bureau municipal. Elle donne suite à une réunion publique que j'avais organisée en mairie quelques jours plus tôt et à laquelle 180 personnes ont participé, parmi lesquelles de très nombreuses se sont élevées contre l'imposition massive de ce compteur, au mépris des libertés individuelles.

Que précisait l'arrêté ?

Il précisait simplement que toute personne qui souhaite refuser l'installation de ce compteur communicant est respectée dans son choix, quelles qu'en soient les raisons. L'État est le garant du respect des libertés fondamentales et dans ce dossier, je pense qu'elles ont été largement piétinées.

Pour faire suite à l'arrêté, quelles ont été les démarches entamées ?

Tout d'abord, l'arrêté a permis de juguler l'opération massive menée par Enedis. L'opérateur en charge du déploiement a, pour le moment, respecté l'arrêté lorsqu'il était opposé par l'occupant du logement concerné. Depuis la prise de l'arrêté, plus de 120 courriers d'administrés sont parvenus au directeur régional d'Enedis pour indiquer le refus des personnes concernées de se voir installer ce compteur. Un groupe Stop Linky s'est également monté sur la commune pour continuer le débat autour de ce compteur. L'association Alternatiba a également tenu la semaine dernière des permanences pour apporter des informations complémentaires aux personnes intéressées. La dynamique tend à indiquer que le respect des droits et des libertés de nos concitoyens est quelque chose que l'on ne négocie pas à Ramonville, ce dont je m'honore particulièrement.

Et l'arrêté, où en est-il ?

Nous avons reçu un courrier de la préfecture vendredi dernier pour nous inviter à suspendre cet arrêté. Les raisons qui motivent cette prise de position de l'État ne me convainquent pas le moins du monde. L'arrêté sera soumis au juge administratif si nous ne le retirons pas : et nous ne le retirerons pas ! Nous avons donc désormais un peu moins de deux mois pour trouver un nouvel outil juridique ou une procédure qui nous permette de prolonger notre combat.

Qu'allez-vous faire maintenant ?

J'ai déjà saisi les échelons administratifs supérieurs, qu'il s'agisse de l'intercommunalité, du département, de la région ou de l'Association des maires de France, pour indiquer la position de la commune et demander que chacun clarifie ses positions à ce sujet. J'ai surtout saisi la députée de la 9e circonscription, Sandrine Mörch, pour connaître sa position en tant que législateur, car c'est la loi qui doit évoluer à ce sujet du respect des libertés et des droits individuels dans ce dossier. Un mois déjà que je l'ai saisie… et j'attends toujours sa réponse. Peut-être qu'une fois ses vacances terminées, elle aura à cœur de répondre aux préoccupations des Ramonvillois.

Enfin, je regarde avec d'autres collègues maires du département qui ont pris le même type d'arrêtés les possibilités qui s'offrent à nous d'entamer une action collective sur le plan juridique, au profit des libertés fondamentales. C'est le prochain match que je souhaite tenir pour le respect de chacun et au profit des Ramonvillois.

Propos recueillis par P.Datchary


Date de création : 21/07/2018 09:04
Catégorie : Linky : Le compteur-capteur communicant : toutes les questions - Presse
Page lue 1269 fois