Vous êtes ici :   Accueil » Salariés Enedis Douai
 

Lettrinfo 12 mars 2022

Refuser Linky est gratuit.
Futé : la relève mensuelle gratuite.
 

Oui certes, mais, à partir de 2025, j'aurai peut-être à payer 50 € par an pour deux relèves humaines par an ! 25 € la visite, c'est comme chez le toubib donc. Pas cher payé pour un peu de liberté. D'ailleurs, le compteur blanc est toujours en vente.
 

La CRE réclame cela depuis 2015 au moins ! Non, ce n'est pas un scoop chers chiens de garde, spécialistes de la défakation des niouzes ! Dans une délibération du 3 mars 2016 «portant sur la tarification des prestations annexes», elle considère «justifié que les consommateurs qui n'ont pas laissé l'accès au compteur se voient facturer une prestation de relève à pied résiduelle, compensant les surcoûts occasionnés, mais que cette prestation ne peut être mise en place à ce stade, à défaut de connaître l'ampleur de ces surcoûts».

A lire aussi Stéphane Lhomme 09/03/2022


Mon changement de fournisseur

Je viens de revenir chez EDF, après trois ans chez Mint, ainsi la mensualité est passée de 123 à 84 euros. Mais Linky n'est pas entré chez moi à cette occasion, pourtant, il a essayé. 
Mars 2022, je n'ai toujours pas de Linky. Et la campagne présidentielle ne parle jamais de mes préoccupations. Ah si ! Il vont tous accélérer la production d'électricité et continuer la connexion totale et la robotisation du monde. 
Mais j'ai encore la chance d'accueillir chez moi des humains ! Car Madame Enedis est venue sonner chez moi le 21/02/2022.   Alors que l'un des avantages du Linky, un gain pour le consommateur, serait de me priver de ce contact humain !

A lire aussi  Changement de fournisseur, toujours pas de Linky


Comme l'a expliqué le Collectif Vallon en décembre 2021, comme Stéphane Lhomme le rappelle régulièrement depuis au moins 2015, comme je le développe sur mon site depuis février 2018, le refus du Linky évite  des incendies, des arnaques, des pannes. Le refus du Linky est aussi une occasion de sortir de l'infantilisme dans lequel on nous plonge, et auquel tant de gens s'habituent...

A lire aussi  Collectif Vallon 12/2021   

Linky ne sert pas à faire des économies ; tout le monde voit bien qu'il n'est question que de l'accélération de l'augmentation de la consommation d'électricité, avec la vente d'innombrables gadgets connectés, l'explosion des climatiseurs, pompes à chaleur, le volume astronomique de données, vidéo notamment, du "cloud"... Mais Linky, c'est déjà de l'Histoire.

 L'auto-relève mensuelle et les photos d'index

   Nul besoin d'espace client ; ce lien suffit  https://www.enedis.fr/faire-le-releve-en-ligne

 L'idéal, c'est bien d'envoyer le relevé à Enedis. Je le fais chaque mois. Montrons donc que nous ne sommes pas des clients muets, que nous savons, sans Linky, surveiller et maîtriser notre consommation ! Je dispose des photos de mes deux index mensuels depuis 2015, et ça m'a fait économiser des sous.  Envoyer sur le site de Mint c'est possible, mais ils écrivent bien que c'est juste pour notre usage personnel (moi c'est le tableur Excel) ; et sur le site d'Edf, il n'est possible d'envoyer ledit relevé qu'à certaines dates.

J'ai donc les preuves de mes index sur les photos horodatées par le serveur de mon opérateur de téléphonie et aussi la confirmation écrite  par Enedis de mon autorelevé. Avis à ceux qui ont à subir des surfacturations.

Pourquoi ne faites-vous pas de photos de vos index, seul moyen de preuve contre une erreur d'Enedis ou de votre fournisseur ? Réagissez-donc à cet article et dites-moi.

 A lire aussi Preuves Photographiques à l'appui 

   

Bien sûr on vous signale que c'est dans l'attente de la pose d'un Linky, et en effet, si je déménage, si je décède, il est possible que la résistance disparaisse avec moi ; car combien sommes-nous d'Ohms résistants en France ? D'après Enedis, plus d'un million quand même...

Relevé pour Enedis 2022mars09.jpg

Relevé pour Enedis confirmation 2022mars09.jpg

Lire la suite

Le droit de dire Non

Droit-dire-non_.jpg

Intimidation et harcèlement

Non renouvellement compteur de chantier ? Remplacement compteur en panne ? Remplacement du Linky qui vous fait des misères :

Il faut exiger la pose d'un compteur classique en rappelant que Linky n'est pas obligatoire et le droit au maintien de l'électricité selon l'article 121-1 alinéa 4 du Code de l'énergie, reconnait « le droit de tous à l'électricité, un bien de première nécessité [...] l'article L. 322-8 du même code, ENEDIS SA est chargée d'assurer l'accès au réseau de distribution dans des conditions objectives, transparentes et non discriminatoires .

- Les mensonges d'Enedis

Pour tenter d'obliger les personnes ayant barricadé leur compteur à enlever les protections.
Lettre d'intimidation Enedis de septembre 2018
- Modèle de lettre de StopLinky-Val d'Issole
Modèle de lettre de réponse à Enedis
Autre modèle
Réponse anonymée d'un particulier
Lettre avertissement menaces harcèlement.rtf

Maud Bigand :   21/10/2018       Bonjour,

Enedis essaie maintenant de faire mousser le cas de l'incendie de Prayols, en Ariège, pour tenter d'obliger les personnes ayant barricadé leur compteur à enlever les protections.
Ils ont donc fait une variante de la lettre-type qu'ils utilisent depuis un an, et dans laquelle ils annoncent des poursuites si l'on ne débarricade pas sous 15 jours. Ces menaces ne sont pas mises à exécution à ce jour, même si le client refuse de débarricader.

Ce courrier peut intimider et il est très important de diffuser un modèle de réponse qui replace les choses en contexte.

J'en ai donc préparé un, que je vous transmets,
- en version word et pdf (Les parties en jaune sont celles à modifier)
- avec la pièce jointe attachée,
- et l'original de la lettre d'intimidation 2e version (anonymée) envoyée maintenant par Enedis
- ainsi qu'un autre modèle de lettre de réponse venant des Pyrénées Orientales.
J'y joins également une lettre anonymée d'une dame outrée de ces pratiques et qui avait souhaité leur répondre.

Merci de diffuser largement et rapidement.

Maud
(Porte parole Collectif touche Pas à Mon Compteur - 09, animatrice de l'émission Touche Pas à Mon Compteur sur Radio Transparence)

_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_

J'ai été reçu par l'élu en charge de l'Energie, la Défenseure des droits ("le tout numérique, c'est inéluctable...",) deux juges de conciliation., trois juristes. Mon impression est que les élus et responsables politiques sont dépassés par la puissance de la vague des compteurs communicants. Beaucoup n'en savent pas plus que nous, et souvent... bien moins ! 
Mais on ne m'a pas encore menacé de me mettre en prison. Comme je réponds tous les jours à des usagers effrayés (il y a de quoi) par l'agressivité des poseurs, je vous ajoute ceci :

J'ai envoyé mes LRAR ; j'ai reçu les accusés de réception.
Mais Enedis sonne ! Et j'ai en face de moi un employé bien décidé à obéir aux ordres qu'il a reçus ! 
J'ai le droit pour moi ; je ne me laisse pas intimider par le poseur : il n'a aucun pouvoir, que des menaces mensongères !

Je ne discute pas, je ne parle pas , je dis : "Bonjour, tenez ! "
Je garde près de ma porte, à portée de main la lettre aux poseurs. Alors je la lui donne : "C'est pour vous, lisez ceci et n'insistez plus !"  Et alors je ferme ma porte doucement mais fermement !  Téléchargez la lettre aux poseurs
Je donne aussi l'affiche qui est sur ma porte Télécharger l'affiche (MAJ juillet).

_-_-_-_-_-_

Harcèlement téléphonique

Mais je suis harcelé au téléphone ! Pour Refuser, il faut :

Raccrocher le téléphone  après avoir répété mécaniquement :"Tout par écrit, merci !"
si c'est un portable, il est facile de bloquer le correspondant).

Noter les dates et heures de appels pour courrier ultérieur (plainte au procureur de la république).

En lire plus

Lire la suite

Avant Linky, jamais de feux de compteurs...

Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neufLinky, un compteur flambant neuf
 
 
 

Salariés Enedis Douai

Douai

Les salariés de l’énergie se sont fait entendre

Ce jeudi matin, près de 50 personnes, majoritairement des salariés du secteur de l’énergie, ont manifesté, boulevard Vauban à Douai. Ils ont clamé leurs revendications, soutenus par le député communiste Alain Bruneel.

Dylan Dusart | 

Deux jours après leur rendez-vous à la sous-préfecture, les salariés d’Enedis, accompagnés par d’autres travailleurs du secteur de l’énergie tels que GDF ou GRT, ont manifesté, boulevard Vauban à Douai, ce jeudi matin.

Un pôle public de l’énergie ?

Face aux pneus en feu et malgré le bruit des pétards, Auriane Ait Lasri, secrétaire général de la CGT mine-énergie du Douaisis, a annoncé les revendications. «  On veut avant tout un pôle public de l’énergie et la renationalisation d’EDF-GDF  », assure la salariée d’Enedis. «  On souhaite aussi des conditions salariales décentes et des moyens humains pour assurer notre mission de service public.  » Elle a évoqué l’installation des compteurs Linky, «  qui nous interroge  », et regrette que l’argent «  ne profite qu’aux actionnaires alors qu’il y a, dans l’énergie, un pognon de dingue !  » Le député Alain Bruneel (PCF) accompagnait les manifestants. «  Je vois un bouillonnement dans toute la France et il est évident que la cocotte va finir par exploser  », annonce l’élu.


Douai

Des salariés d’Enedis en colère ont été reçus à la sous-préfecture

Ce mardi, vers 9 h 30, une trentaine de salariés d’Enedis a été reçue pour une audience auprès du secrétaire général de la sous-préfecture Cédric Damiens. Ils ont notamment fait part de leur mécontentement concernant leurs conditions de travail mais surtout d’une éventuelle scission de l’entreprise.

Hugues Choteau | 

À l’initiative de la CGT, l’ambiance était revendicative mais cordiale, ce mardi matin, à la sous-préfecture de Douai. Les salariés d’Enedis, qui redoutent la privatisation de «  leur  » entreprise, ont demandé une audience auprès de Cédric Damiens, secrétaire général de la sous-préfecture. Le bruit court que l’État, qui détient 83,5 % d’EDF, chercherait à scinder l’entreprise en sanctuarisant le nucléaire et en cotant les énergies renouvelables. Cette rumeur avait par ailleurs fait grimper en bourse le titre d’EDF de 5 % le 21 juin dernier. De cette décision, il en découlerait la réécriture de la convention collective, ainsi que «  la fin du statut particulier des industries électriques et gazières (IEG, ndlr) », selon la CGT. Ce que refusent catégoriquement le syndicat et les salariés d’Enedis (filiale détenue à 100 % par EDF) présents ce mardi matin.

D’autres sujets continuent d’inquiéter

Incontournable, le compteur Linky a aussi été de nombreuses fois évoqué. Notamment parce qu’il pourrait, à l’avenir, être en partie responsable de «  la suppression de 2 500 emplois  », selon Auriane Ait Lasri, secrétaire générale de la CGT. Les contestataires ont aussi dénoncé leurs conditions de travail, la baisse des effectifs, ainsi que l’augmentation des tarifs pour le consommateur. «  On se battra jusqu’au bout (…) et ce n’est que le début  », a lancé l’un des salariés présents dans la salle. «  Comptez sur moi pour relater toutes vos revendications, avec la plus grande fidélité, auprès du sous-préfet et du préfet (…). Je salue au passage votre détermination  », a finalement répondu le secrétaire général de la sous-préfecture.


Date de création : 17/07/2018 17:31
Catégorie : -
Page lue 4027 fois