Vous êtes ici :   Accueil » Villeneuve d'Ascq 19 juin 2018
 
 
 
 
 

Villeneuve d'Ascq 19 juin 2018

VDN.jpg

"Julien Constant, créateur de l’association lilloise, a déroulé ses arguments sans contradicteur."

Deux précisions : 

Un élu a pu s'exprimer pendant la réunion, trop longuement au goût de certaines personnes,  et un autre élu  s'est exprimé après la conférence, à l'extérieur de la salle.
Je ne suis pas le créateur d'une association (qui n'existe pas pour l'instant).
Tout le travail d'organisation a été assuré par les comités de Lambersart et de Villeneuve d'Ascq.

http://www.lavoixdunord.fr/401688/article/2018-06-21/le-nouveau-comite-anti-linky-reunit-plus-de-300-personnes-venues-s-informer

http://mel-stoplinky.blogspot.com/2018/07/villeneuve-dascq.html 
http://www.lavoixdunord.fr/398037/article/2018-06-15/compteurs-linky-les-gens-doivent-savoir-qu-ils-ont-le-droit-de-refuser

Villeneuve-d’Ascq

Le nouveau comité anti-Linky réunit plus de 300 personnes venues s’informer

Enedis a beau déployer des trésors de communication pour rassurer les usagers, le compteur Linky a du mal à passer. Mardi, plus de 300 personnes ont assisté à une réunion organisée par les collectifs stop-Linky de la métropole lilloise.

Cédric Gout | 

2018_06_19-V.A-VDN..jpg

Une réunion à charge. Mais au goût du public présent dans la salle Raoul-Masqueliez… Parmi les quelque 300 personnes, il n’y a pas eu de prise de parole en faveur d’Enedis et de son fameux compteur. Un refus explicite est ressorti de cette réunion publique d’information organisée par le comité anti-Linky de Villeneuve-d’Ascq avec la participation de deux autres collectifs lillois.

Julien Constant, créateur de l’association lilloise, a déroulé ses arguments sans contradicteur. Il a commencé par expliquer que le compteur était voulu par les industriels. Il a ensuite longuement évoqué les effets sur la santé de l’appareil, connecté par CPL, et les effets des ondes électromagnétiques qui, d’après lui, saturent l’environnement. Julien Constant a toutefois précisé que la Commission de régulation de l’énergie a demandé que des filtres soient posés sur le compteur. «  C’est à Enedis de prouver l’innocuité de son compteur aux usagers qui n’ont rien demandé et qui ont déjà subi plusieurs crises sanitaires. »

L’autre point qui reste en travers de la gorge de beaucoup de monde est celui de la pose sans information préalable. «  La CNIL, selon le pack de conformité, a demandé à Enedis de recueillir le consentement des personnes concernées, a indiqué Julien Constant. Mais Enedis ne le fait jamais. De plus, rien n’oblige les gens à accepter le compteur. » Il a expliqué qu’un compteur posé «  peut être déposé  ». Et il a montré des lettres types à envoyer en cas de refus.

Pour parfaire son exposé, il a cité le président du directoire d’Enedis, Philippe Monloubou, qui en 2016, avait déclaré : «  Enedis est un opérateur big data qui gérera bientôt 35 millions de capteurs. » Pourtant, le transfert des données que va permettre Linky n’est pas le problème le plus important pour les usagers.

Pour le membre du collectif, «  la résistance permet d’informer les gens qu’on dépossède de leur liberté  ». Un sentiment qui transpirait de l’assistance rassemblée dans la salle Masqueliez.

http://www.lavoixdunord.fr/398037/article/2018-06-15/compteurs-linky-les-gens-doivent-savoir-qu-ils-ont-le-droit-de-refuser


Date de création : 11/07/2018 19:48
Catégorie : -
Page lue 6494 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !