Vous êtes ici :   Accueil » Causes du tout connecté et récupération
 

Lettrinfo 12 mars 2022

Refuser Linky est gratuit.
Futé : la relève mensuelle gratuite.
 

Oui certes, mais, à partir de 2025, j'aurai peut-être à payer 50 € par an pour deux relèves humaines par an ! 25 € la visite, c'est comme chez le toubib donc. Pas cher payé pour un peu de liberté. D'ailleurs, le compteur blanc est toujours en vente.
 

La CRE réclame cela depuis 2015 au moins ! Non, ce n'est pas un scoop chers chiens de garde, spécialistes de la défakation des niouzes ! Dans une délibération du 3 mars 2016 «portant sur la tarification des prestations annexes», elle considère «justifié que les consommateurs qui n'ont pas laissé l'accès au compteur se voient facturer une prestation de relève à pied résiduelle, compensant les surcoûts occasionnés, mais que cette prestation ne peut être mise en place à ce stade, à défaut de connaître l'ampleur de ces surcoûts».

A lire aussi Stéphane Lhomme 09/03/2022


Mon changement de fournisseur

Je viens de revenir chez EDF, après trois ans chez Mint, ainsi la mensualité est passée de 123 à 84 euros. Mais Linky n'est pas entré chez moi à cette occasion, pourtant, il a essayé. 
Mars 2022, je n'ai toujours pas de Linky. Et la campagne présidentielle ne parle jamais de mes préoccupations. Ah si ! Il vont tous accélérer la production d'électricité et continuer la connexion totale et la robotisation du monde. 
Mais j'ai encore la chance d'accueillir chez moi des humains ! Car Madame Enedis est venue sonner chez moi le 21/02/2022.   Alors que l'un des avantages du Linky, un gain pour le consommateur, serait de me priver de ce contact humain !

A lire aussi  Changement de fournisseur, toujours pas de Linky


Comme l'a expliqué le Collectif Vallon en décembre 2021, comme Stéphane Lhomme le rappelle régulièrement depuis au moins 2015, comme je le développe sur mon site depuis février 2018, le refus du Linky évite  des incendies, des arnaques, des pannes. Le refus du Linky est aussi une occasion de sortir de l'infantilisme dans lequel on nous plonge, et auquel tant de gens s'habituent...

A lire aussi  Collectif Vallon 12/2021   

Linky ne sert pas à faire des économies ; tout le monde voit bien qu'il n'est question que de l'accélération de l'augmentation de la consommation d'électricité, avec la vente d'innombrables gadgets connectés, l'explosion des climatiseurs, pompes à chaleur, le volume astronomique de données, vidéo notamment, du "cloud"... Mais Linky, c'est déjà de l'Histoire.

 L'auto-relève mensuelle et les photos d'index

   Nul besoin d'espace client ; ce lien suffit  https://www.enedis.fr/faire-le-releve-en-ligne

 L'idéal, c'est bien d'envoyer le relevé à Enedis. Je le fais chaque mois. Montrons donc que nous ne sommes pas des clients muets, que nous savons, sans Linky, surveiller et maîtriser notre consommation ! Je dispose des photos de mes deux index mensuels depuis 2015, et ça m'a fait économiser des sous.  Envoyer sur le site de Mint c'est possible, mais ils écrivent bien que c'est juste pour notre usage personnel (moi c'est le tableur Excel) ; et sur le site d'Edf, il n'est possible d'envoyer ledit relevé qu'à certaines dates.

J'ai donc les preuves de mes index sur les photos horodatées par le serveur de mon opérateur de téléphonie et aussi la confirmation écrite  par Enedis de mon autorelevé. Avis à ceux qui ont à subir des surfacturations.

Pourquoi ne faites-vous pas de photos de vos index, seul moyen de preuve contre une erreur d'Enedis ou de votre fournisseur ? Réagissez-donc à cet article et dites-moi.

 A lire aussi Preuves Photographiques à l'appui 

   

Bien sûr on vous signale que c'est dans l'attente de la pose d'un Linky, et en effet, si je déménage, si je décède, il est possible que la résistance disparaisse avec moi ; car combien sommes-nous d'Ohms résistants en France ? D'après Enedis, plus d'un million quand même...

Relevé pour Enedis 2022mars09.jpg

Relevé pour Enedis confirmation 2022mars09.jpg

Lire la suite

 
 
 

Causes du tout connecté et récupération

Bonjour,

L’opposition aux capteurs Linky enregistre ces dernières semaines de bonnes et de mauvaises nouvelles. Parmi les bonnes, une soudaine attention des médias parisiens, l’AFP, L’Express, France Inter (Le Téléphone sonne), France Info, Envoyé Spécial et les dizaines d’autres qui ont rapporté les « chaînes humaines » du 5 mai, à Bordeaux, Epinal, sur le Vercors et ailleurs. Cette attention nouvelle est l’effet du bon travail des collectifs anti-Linky, qui ont persévéré envers et contre tout depuis 3 ans, et qui ont approfondi leur critique. Il ne s’agit plus désormais de s’en tenir aux conséquences sanitaires de Linky, mais de remonter aux causes du tout-connecté.

On voit bien qu’il est vain de s’en prendre à Linky si l’on ne s’en prend pas aux autres capteurs communicants (eau, gaz) ; aux autres objets connectés et communicants (dont le smartphone, la wifi) ; si l’on ne combat pas la voiture électrique, le pillage des données (big data, smart city), à des fins marchandes et administratives ; ou encore l’ouverture d’une « bourse de l’électricité », l’European Power Exchange.

La mauvaise nouvelle, c’est que notre mouvement devient appétissant pour les récupérateurs politiques (Michèle Rivasi (Les Verts), Corinne Lepage, Insoumis), ou commerciaux (Mysmartcab). Sans compter ceux qui, ici ou là, se bombardent déjà représentants nationaux d’un mouvement qui n’existe que dans ses collectifs locaux ; et grâce au travail d’enquête et de réflexion, mené par tous et chacun d’ eux.

C’est pour ces raisons que nous faisons circuler 2 textes qui nous paraissent judicieux sur la situation du mouvement anti-Linky.
Le premier, de Stop Linky 23, provient du numéro d’avril du Creuse-Citron, un petit journal de la Creuse, et dit notamment : « Nous refusons de cogérer les diverses nuisances des compteurs communicants avec les pouvoirs publics et privés. Nous ne sommes pas là pour comptabiliser, négocier, « encadrer », « aménager » les taux de rayonnement électromagnétique qu’on nous inflige, mais pour les supprimer à la source, avec le système économique qui les engendre. » : http://grenoble-anti-linky.eklablog.com/stop-linky-23-contrer-l-invasion-des-compteurs-communiquants-a144852878

Le second est la fameuse “Adresse à tous ceux qui ne veulent pas gérer les nuisances mais les supprimer”, qui date d’avril 1992 (mais les classiques sont toujours d’actualité), et où l’activité de Michèle Rivasi, au travers de la Crii-rad, était déjà traitée : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=37
 
Salutations libres et humaines,
Pièces et main d’oeuvre

 


Date de création : 09/06/2018 16:53
Catégorie : - Pièces et Main d'œuvre
Page lue 4860 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !