Vous êtes ici :   Accueil » Rapport ANSES reconnaissance EHS
 
 

Nouveautés du site

(depuis 40 jours)

Retrait Linky : remettez-moi un compteur non communicant

Retrait-Linky.org.jpg

Enedis ou ses sous-traitants vous ont mis un compteur communicant Linky alors que vous n'en vouliez pas, ou bien vous avez changé d'avis et vous n'en voulez plus : ce site est fait pour vous.

Site gratuit uniquement destiné à demander le retrait des compteurs Linky.

Lire la suite

Mais combien sommes-nous SANS Linky ?

Vous non plus, vous n'avez pas de Linky ?
Combien de récalcitrants n'ont pas de Linky ?  Comptons-nous, signez ici Lire le texte de la pétition
 

Lettrinfo 12 mars 2022

Refuser Linky est gratuit.
Futé : la relève mensuelle gratuite.
 

Oui certes, mais, à partir de 2025, j'aurai peut-être à payer 50 € par an pour deux relèves humaines par an ! 25 € la visite, c'est comme chez le toubib donc. Pas cher payé pour un peu de liberté. D'ailleurs, le compteur blanc est toujours en vente.
 

La CRE réclame cela depuis 2015 au moins ! Non, ce n'est pas un scoop chers chiens de garde, spécialistes de la défakation des niouzes ! Dans une délibération du 3 mars 2016 «portant sur la tarification des prestations annexes», elle considère «justifié que les consommateurs qui n'ont pas laissé l'accès au compteur se voient facturer une prestation de relève à pied résiduelle, compensant les surcoûts occasionnés, mais que cette prestation ne peut être mise en place à ce stade, à défaut de connaître l'ampleur de ces surcoûts».

A lire aussi Stéphane Lhomme 09/03/2022


Mon changement de fournisseur

Je viens de revenir chez EDF, après trois ans chez Mint, ainsi la mensualité est passée de 123 à 84 euros. Mais Linky n'est pas entré chez moi à cette occasion, pourtant, il a essayé. 
Mars 2022, je n'ai toujours pas de Linky. Et la campagne présidentielle ne parle jamais de mes préoccupations. Ah si ! Il vont tous accélérer la production d'électricité et continuer la connexion totale et la robotisation du monde. 
Mais j'ai encore la chance d'accueillir chez moi des humains ! Car Madame Enedis est venue sonner chez moi le 21/02/2022.   Alors que l'un des avantages du Linky, un gain pour le consommateur, serait de me priver de ce contact humain !

A lire aussi  Changement de fournisseur, toujours pas de Linky


Comme l'a expliqué le Collectif Vallon en décembre 2021, comme Stéphane Lhomme le rappelle régulièrement depuis au moins 2015, comme je le développe sur mon site depuis février 2018, le refus du Linky évite  des incendies, des arnaques, des pannes. Le refus du Linky est aussi une occasion de sortir de l'infantilisme dans lequel on nous plonge, et auquel tant de gens s'habituent...

A lire aussi  Collectif Vallon 12/2021   

Linky ne sert pas à faire des économies ; tout le monde voit bien qu'il n'est question que de l'accélération de l'augmentation de la consommation d'électricité, avec la vente d'innombrables gadgets connectés, l'explosion des climatiseurs, pompes à chaleur, le volume astronomique de données, vidéo notamment, du "cloud"... Mais Linky, c'est déjà de l'Histoire.

 L'auto-relève mensuelle et les photos d'index

   Nul besoin d'espace client ; ce lien suffit  https://www.enedis.fr/faire-le-releve-en-ligne

 L'idéal, c'est bien d'envoyer le relevé à Enedis. Je le fais chaque mois. Montrons donc que nous ne sommes pas des clients muets, que nous savons, sans Linky, surveiller et maîtriser notre consommation ! Je dispose des photos de mes deux index mensuels depuis 2015, et ça m'a fait économiser des sous.  Envoyer sur le site de Mint c'est possible, mais ils écrivent bien que c'est juste pour notre usage personnel (moi c'est le tableur Excel) ; et sur le site d'Edf, il n'est possible d'envoyer ledit relevé qu'à certaines dates.

J'ai donc les preuves de mes index sur les photos horodatées par le serveur de mon opérateur de téléphonie et aussi la confirmation écrite  par Enedis de mon autorelevé. Avis à ceux qui ont à subir des surfacturations.

Pourquoi ne faites-vous pas de photos de vos index, seul moyen de preuve contre une erreur d'Enedis ou de votre fournisseur ? Réagissez-donc à cet article et dites-moi.

 A lire aussi Preuves Photographiques à l'appui 

   

Bien sûr on vous signale que c'est dans l'attente de la pose d'un Linky, et en effet, si je déménage, si je décède, il est possible que la résistance disparaisse avec moi ; car combien sommes-nous d'Ohms résistants en France ? D'après Enedis, plus d'un million quand même...

Relevé pour Enedis 2022mars09.jpg

Relevé pour Enedis confirmation 2022mars09.jpg

Lire la suite

 
 
 

Rapport ANSES reconnaissance EHS

"Association nationale P.R.I.A.R.T.EM" <news@priartem.fr>

Communiqué du 27 mars 2018

Sensibilité aux ondes :

« Il faut écouter les malades »

Après 4 ans de travaux, l'ANSES rend son avis sur l'hypersensibilité électromagnétique.

PRIARTEM note qu'il s'agit de la première expertise collective consacrée à ce sujet extrêmement controversé, et reconnaît l'ampleur de la tâche à laquelle se sont attelés l'Agence et ses experts. L'association salue, par ailleurs, la démarche de l'Agence, qui a mis en consultation publique un rapport pré-définitif et pris en considération de manière transparente les nombreuses contributions qui lui ont été adressées, ce qui a notablement enrichi et fait évoluer les analyses des experts.

PRIARTEM fera dans les semaines qui viennent une analyse plus complète de cette importante somme. Mais l’ONG considère d’ores et déjà que cette expertise marque un grand pas dans la reconnaissance de la maladie même si l’Agence a considéré qu’elle ne disposait pas d’éléments expérimentaux suffisamment solides pour conclure au lien de causalité avec les expositions aux champs électromagnétiques et a choisi de laisser la question ouverte.

L'association se félicite que les experts aient ouvert de nombreuses pistes pour tenter d'expliquer les troubles et leur possible lien avec une sensibilité accrue aux expositions. Comme le constatent les experts, tout reste à faire d'un point de vue de la recherche en ces domaines.

Parmi ces pistes, plusieurs nous semblent urgentes à approfondir concernant :

  • la capacité de perception des champs basses fréquences 50 Hz qui a été mis en lumière par plusieurs études sur des personnes EHS ;

  • le rôle des systèmes biologiques impliqués dans la perception du champ magnétique terrestre, chez l'animal, qui sont présents chez l'être humain et dont la fonction est à ce jour inconnue (cf § 5.4 du rapport) ;

  • l'impact des champs électromagnétiques sur le fonctionnement du cerveau et la communication nerveuse en général ;

  • l'impact sur le sommeil et sur l'horloge circadienne ;

  • le rôle du stress oxydatif et les dommages à l'ADN, dont on sait que de fortes variabilités individuelles existent vis-à-vis des mécanismes de compensation et de réparation ;

PRIARTEM salue, par ailleurs la recommandation de l'Agence de « renforcer les interactions entre scientifiques et associations de personnes se déclarant EHS ».

Enfin, l'association est soulagée que l'Agence s'exprime de façon très claire sur la réalité des douleurs et des souffrances exprimées par les personnes se déclarant EHS et sur leurs besoins d'adapter leur quotidien pour y faire face. PRIARTEM ne peut que se féliciter des recommandations de saisine de la Haute Autorité de Santé - dont c'est le rôle - en vue d'élaborer des orientations et des formations à destinations de ces professionnels.

Pour Sophie PELLETIER, présidente de PRIARTEM / Electrosensibles de France, elle-même atteinte d'EHS : «  Il est aujourd'hui urgent et indispensable, que ce soit dans le domaine social, médical, scientifique, que l'on soit médecin préventeur, cadre de santé, assistant social, chercheur, décideur… d'écouter ce que disent les malades et d'associer les associations représentatives. Des milliers, peut-être des millions de français sont concernés. C'est un défi sanitaire majeur, il n'est plus possible de perdre de temps pour prévenir de nouveaux cas et prendre en charge dignement les personnes déjà atteintes ».

Voir le rapport sur le site de l'ANSES : ici

Retours presse : Le Monde ; AFP, beaucoup repris

Contact presse : PRIARTEM : 01 42 47 81 54


Date de création : 07/06/2018 07:12
Catégorie : - Santé et Compteurs Communicants
Page lue 1891 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !