En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Une personne EHS écrit à ERDF (ENEDIS)
 
 
 
 

Nouveautés du site

(depuis 40 jours)
Articles
27/02/2020 : - GRDF sommaire
Commentaires blog
Articles
27/02/2020 : - GRDF sommaire
Commentaires blog

Le droit de dire Non

droit-dire-non_vignette.jpg

Feu de compteur

St-Cyr-SUR-MORIN_.jpgFeu de compteur

Pour l'Etat, c'est à dire, EDF, c'est-à-dire Enedis, Linky ne brûle jamais.

Pour les déféqueurs de niouzes,
les décrypteurs,
les Scélérats comme Selectra et autres menteurs des médias financés par nous (nos taxes et la publicité),
Linky ne brûle jamais. Soit.
Alors il fond ? Il se consume ?  Voilà qui est beaucoup moins inquiétant...

Et on peut même monter le compteur sur un support en bois dans les coffrets en plastique (oui, c'est légal :norme NF 14-100), car ces coffrets empêchent la propagation des incendies. A cet égard, la photo donne à méditer non ?

Pour ceux qui persistent à dire que Linky n'a rien changé à l'accidentologie des compteurs, "Il y avait autant d'incendies et de pannes avant", qu'ils nous proposent donc une liste des compteurs non-Linky qui auraient déclenché des incendies, qui se seraient enflammés !

La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, ne manquerait pas une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu !  ... Imaginez :
- Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !  
- A la Une  : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !
- Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky  !  Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

Lire l'article du journal  le-pays-briard_h30.png

14/11/2019 : Un début d’incendie à Saint-Martin-Boulogne

Bilan Incendies de compteur, c'est ici

Lire la suite

St-Cyr-SUR-MORIN_.jpgFeu de compteur

Pour l'Etat, c'est à dire, EDF, c'est-à-dire Enedis, Linky ne brûle jamais.

Pour les déféqueurs de niouzes,
les décrypteurs,
les Scélérats comme Selectra et autres menteurs des médias financés par nous (nos taxes et la publicité),
Linky ne brûle jamais. Soit.
Alors il fond ? Il se consume ?  Voilà qui est beaucoup moins inquiétant...

Et on peut même monter le compteur sur un support en bois dans les coffrets en plastique (oui, c'est légal :norme NF 14-100), car ces coffrets empêchent la propagation des incendies. A cet égard, la photo donne à méditer non ?

Pour ceux qui persistent à dire que Linky n'a rien changé à l'accidentologie des compteurs, "Il y avait autant d'incendies et de pannes avant", qu'ils nous proposent donc une liste des compteurs non-Linky qui auraient déclenché des incendies, qui se seraient enflammés !

La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, ne manquerait pas une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu !  ... Imaginez :
- Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !  
- A la Une  : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !
- Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky  !  Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

Lire l'article du journal  le-pays-briard_h30.png

14/11/2019 : Un début d’incendie à Saint-Martin-Boulogne

Bilan Incendies de compteur, c'est ici

Fermer

 

Une personne EHS écrit à ERDF (ENEDIS)

Monsieur Lemarchand,     
Parce que vous représentez les maires (propriétaires des compteurs et du réseau basse tension) de la métropole lilloise auprès d’Erdf, Erdf vous demandera bientôt l’autorisation d’installer les compteurs LINKY sur la communauté urbaine.
Parce que nous sommes tous potentiellement électro-hyper-sensibles aux ondes, parce que l’une des nôtres est affectée dans sa chair par ce fléau,
je vous demande de refuser cette autorisation à Erdf. 

Cette demande s’appuie sur la lettre que cette personne EHS adresse à ERDF. Vous comprendrez à sa lecture les souffrances qu’elle vit au quotidien. 

De Véronique L                , rue                           ,  Villeneuve d’Ascq         2016
A l'attention de Monsieur Bernard Lassus,                                                       
Directeur de Linky ERDF
               Sachez, Monsieur, que la vie d’une personne électrohypersensible Ehs se réduit à éviter les champs électromagnétiques. En lisant ce qui suit, vous saurez pourquoi je refuse l’installation du compteur Linky à mon domicile,  un dispositif intrusif et  éminemment dangereux pour ma santé,
               Hier je vivais comme tout le monde, aujourd’hui je suis électrohyper-sensible, je vis quasiment cloîtrée chez moi, je ne supporte plus les ondes des téléphones portables. Elles brûlent mon visage, ma langue, mes tympans, mon cerveau. Elles provoquent des insomnies, de la tachycardie avec  l'impression de courir un marathon en permanence. Sous l'effet des ondes, je ne peux jamais me détendre, les muscles de mes paupières se durcissent et mes yeux sont douloureux à l'extrême. Les ondes me plongent dans un brouillard mental tel que je ne peux plus suivre une conversation banale. Il me faut parfois le secours d'un tiers lorsque, prise de vertige , mon corps devient électrique.
               Je ne sors qu'en tenue métallisée afin de me protéger et même ainsi habillée, au delà de 30 minutes, je ressens les premiers symptômes invalidants,  des douleurs musculaires et des crampes telles qu’elles m'empêchent de marcher. Je choisis mes sorties pour éviter de cheminer près de ces pylônes équipés d’émetteurs. Même en voiture, je planifie le trajet pour éviter de stationner sous une antenne-relais car au bout d'une à deux minutes d'exposition, je "crame".
                  Dès qu’il pleut, j’enfile mes bottes et profite de l’absence des promeneurs pour prendre l’air,  sans craindre de croiser les champs électro-magnétiques des téléphones portables. Je ne fréquente plus que les espaces privés dans lesquels les gens acceptent d'éteindre leur téléphone portable, wifi… Vous n’imaginez pas combien il est désagréable de devoir rappeler cette consigne à mes amis ; je redoute qu’un jour, ils me surnomment  « l’empêcheuse de tourner en rond ». Lorsque je dépose ma fille à l’école, je ne quitte pas mon véhicule car les élèves pianotent tous sur leurs claviers. J'ai abandonné les associations dont je faisais partie. Les gens ne comprennent pas toujours la raison de mon isolement soudain. Cela suscite beaucoup d'incompréhension,  voire de doute sur ma santé mentale.
                 Ma maison est devenue mon dernier refuge et J’en ai  sorti tous ces objets connectés : télephones Dect, CPL, wifi et tous les appareils produisant un champ électromagnétique trop important comme les lampes basse tension .Je ne peux utiliser mon ordinateur, pourtant relié à la box en filaire, que quelques minutes d'affilée. Lorsque mon exposition aux ondes a été trop forte, je sens mon corps chargé d’électricité, alors je relie un de mes bracelets métalliques à une prise de terre pour évacuer ce courant qui me brûle de l’intérieur. La nuit, je dors sous un catafalque en tissu métallisé.
Si vous saviez comme je pleure parfois, comme je crains l’avenir, comme je redoute que mes enfants ne soient affectés par ce mal horrible. De plus en plus de personnes révèlent ces mêmes symptômes ? Pourquoi suis-je atteinte ?
                  Comment vivre dans ces conditions ? Lorsque vous vous réjouissez de vous déplacer avec des amis pour visiter un site touristique et que vous sentez sur votre langue les premiers symptômes  avant-coureurs de brûlure… vous dites, les larmes aux yeux, au revoir à vos amis et subissez votre retour chez vous comme une punition. Vous vous réfugiez dans votre intérieur, vous vous branchez à la terre et vous attendez que la vie passe…
                 Voilà mon quotidien, vous comprenez pourquoi je refuse l’introduction du compteur LINKY chez moi. J’ai découvert mon électrohypersensibilité, deux ans après que mes enfants ont installé en mon domicile un dispositif CPL pour booster la connexion Internet. Le compteur n’est pas en cause mais le système CPL et les mini-antennes associées sur les concentrateurs de quartier  sont particulièrement néfastes. Le système CPL va transformer mon habitation en génératrice d’ondes via les câbles électriques. Je ne pourrai plus y vivre. Où irai-je me reposer, m’isoler, évacuer ces ondes malfaisantes ? Lorsque vous aurez installé vos compteurs dans toutes les habitations de mes amis, je ne pourrai plus me déplacer chez eux. Mon univers se réduira comme « peau de chagrin ».
                    Votre compteur Linky ne me convient pas, il ne convient pas davantage à mon habitation. Nul besoin de vous informer que les câbles électriques ne sont pas prévus pour supporter le CPL : dans la grande majorité des cas ils ne sont pas blindés et sont prévus uniquement pour supporter le 50 Hz. Le CPL injecté par ERDF superpose sur le 50 Hz deux radiofréquences : la fréquence 63,3 KHz et la fréquence 74 KHz (Protocole CPL G1) - Ces radiofréquences sont classées dans le Groupe 2B, potentiellement cancérogène, par l'OMS. Cette classification est suffisante pour imposer le principe de précaution. Ainsi les câbles électriques émettront des ondes sur toute leur longueur, depuis le concentrateur local d'ERDF jusqu'à chacune des prises électriques chez les consommateurs. De plus tous les appareils électriques branchés sur le secteur électrique pollué des radiofréquences se comporteront également comme des antennes émettrices de ces radiofréquences.   
                       Vous savez tout cela parfaitement et je trouve le procédé malhonnête de le passer sous silence dans vos brochures. Vous connaissez la nocivité de ce système exclu des crèches en France. Ce n’est pas pour rien que l’Allemagne, le Canada… l’ont banni de leur territoire. ERDF le sait, ERDF espère que le nombre de personnes Ehs ne s’accroîtra pas dans des proportions importantes, ERDF redoute d’être montré du doigt et affûte déjà ses armes pour répondre aux procès qui lui seront intentés…
                       ERDF ajoutera de la souffrance à la souffrance et rendra les logements inhabitables pour les personnes hypersensibles. Certaines d’entre elles ignorent qu'elles souffrent de ce syndrome, mais un jour, elles feront le lien entre leurs souffrances (parfois bénignes) et leur exposition aux ondes. Faute de se protéger, elles développeront de vrais symptômes invalidants, elles consulteront alors des spécialistes et se manifesteront.
                     Demain, un de vos enfants se plaindra peut-être d’un mal lancinant qui le ronge, vous ne le reconnaîtrez plus, la belle énergie qui l’animait disparaîtra, il sombrera dans la tristesse.
Votre voisin vous annoncera qu’il se retire en Belgique pour vivre éloigné de votre compteur, dans un pays où les antennes relais sont moins puissantes… Lorsque vous ne pourrez plus communiquer avec un de vos proches parce qu’il aura développé un Alzheimer précoce, vous penserez à tous ceux qui ont refusé votre compteur. Il faudra faire marche arrière mais il sera trop tard, le mal sera fait. Au lieu de négliger les personnes EHS, considérez-les comme les sentinelles de votre bien-être de demain.
                         Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations les plus inquiètes.

                 
 Rejoignez-nous ! Signez cette pétition et partagez-la !
 
Olivier Magnies
 


Date de création : 23/05/2018 16:49
Catégorie : Santé et Compteurs Communicants - Témoignages
Page lue 2429 fois