Vous êtes ici :   Accueil » Pouvoirs du maire sur les compteurs Linky
 
 

Nouveautés du site

(depuis 40 jours)

Retrait Linky : remettez-moi un compteur non communicant

Retrait-Linky.org.jpg

Enedis ou ses sous-traitants vous ont mis un compteur communicant Linky alors que vous n'en vouliez pas, ou bien vous avez changé d'avis et vous n'en voulez plus : ce site est fait pour vous.

Site gratuit uniquement destiné à demander le retrait des compteurs Linky.

Lire la suite

Mais combien sommes-nous SANS Linky ?

Vous non plus, vous n'avez pas de Linky ?
Combien de récalcitrants n'ont pas de Linky ?  Comptons-nous, signez ici Lire le texte de la pétition
 

Lettrinfo 12 mars 2022

Refuser Linky est gratuit.
Futé : la relève mensuelle gratuite.
 

Oui certes, mais, à partir de 2025, j'aurai peut-être à payer 50 € par an pour deux relèves humaines par an ! 25 € la visite, c'est comme chez le toubib donc. Pas cher payé pour un peu de liberté. D'ailleurs, le compteur blanc est toujours en vente.
 

La CRE réclame cela depuis 2015 au moins ! Non, ce n'est pas un scoop chers chiens de garde, spécialistes de la défakation des niouzes ! Dans une délibération du 3 mars 2016 «portant sur la tarification des prestations annexes», elle considère «justifié que les consommateurs qui n'ont pas laissé l'accès au compteur se voient facturer une prestation de relève à pied résiduelle, compensant les surcoûts occasionnés, mais que cette prestation ne peut être mise en place à ce stade, à défaut de connaître l'ampleur de ces surcoûts».

A lire aussi Stéphane Lhomme 09/03/2022


Mon changement de fournisseur

Je viens de revenir chez EDF, après trois ans chez Mint, ainsi la mensualité est passée de 123 à 84 euros. Mais Linky n'est pas entré chez moi à cette occasion, pourtant, il a essayé. 
Mars 2022, je n'ai toujours pas de Linky. Et la campagne présidentielle ne parle jamais de mes préoccupations. Ah si ! Il vont tous accélérer la production d'électricité et continuer la connexion totale et la robotisation du monde. 
Mais j'ai encore la chance d'accueillir chez moi des humains ! Car Madame Enedis est venue sonner chez moi le 21/02/2022.   Alors que l'un des avantages du Linky, un gain pour le consommateur, serait de me priver de ce contact humain !

A lire aussi  Changement de fournisseur, toujours pas de Linky


Comme l'a expliqué le Collectif Vallon en décembre 2021, comme Stéphane Lhomme le rappelle régulièrement depuis au moins 2015, comme je le développe sur mon site depuis février 2018, le refus du Linky évite  des incendies, des arnaques, des pannes. Le refus du Linky est aussi une occasion de sortir de l'infantilisme dans lequel on nous plonge, et auquel tant de gens s'habituent...

A lire aussi  Collectif Vallon 12/2021   

Linky ne sert pas à faire des économies ; tout le monde voit bien qu'il n'est question que de l'accélération de l'augmentation de la consommation d'électricité, avec la vente d'innombrables gadgets connectés, l'explosion des climatiseurs, pompes à chaleur, le volume astronomique de données, vidéo notamment, du "cloud"... Mais Linky, c'est déjà de l'Histoire.

 L'auto-relève mensuelle et les photos d'index

   Nul besoin d'espace client ; ce lien suffit  https://www.enedis.fr/faire-le-releve-en-ligne

 L'idéal, c'est bien d'envoyer le relevé à Enedis. Je le fais chaque mois. Montrons donc que nous ne sommes pas des clients muets, que nous savons, sans Linky, surveiller et maîtriser notre consommation ! Je dispose des photos de mes deux index mensuels depuis 2015, et ça m'a fait économiser des sous.  Envoyer sur le site de Mint c'est possible, mais ils écrivent bien que c'est juste pour notre usage personnel (moi c'est le tableur Excel) ; et sur le site d'Edf, il n'est possible d'envoyer ledit relevé qu'à certaines dates.

J'ai donc les preuves de mes index sur les photos horodatées par le serveur de mon opérateur de téléphonie et aussi la confirmation écrite  par Enedis de mon autorelevé. Avis à ceux qui ont à subir des surfacturations.

Pourquoi ne faites-vous pas de photos de vos index, seul moyen de preuve contre une erreur d'Enedis ou de votre fournisseur ? Réagissez-donc à cet article et dites-moi.

 A lire aussi Preuves Photographiques à l'appui 

   

Bien sûr on vous signale que c'est dans l'attente de la pose d'un Linky, et en effet, si je déménage, si je décède, il est possible que la résistance disparaisse avec moi ; car combien sommes-nous d'Ohms résistants en France ? D'après Enedis, plus d'un million quand même...

Relevé pour Enedis 2022mars09.jpg

Relevé pour Enedis confirmation 2022mars09.jpg

Lire la suite

 
 
 

Pouvoirs du maire sur les compteurs Linky

LA VOIX DU NORD  MARCQ - LAMBERSART  

Métropole lilloise

Quel pouvoir du maire sur les compteurs Linky ?

Bernard Gérard, maire de Marcq-en-Barœul et vice-président de la MEL, souhaite davantage d’informations sur les compteurs Linky, qu’Enedis installe dans les communes progressivement. Remontant des sollicitations d’élus, il aimerait voir aboutir l’idée d’une « conférence métropolitaine » sur le sujet. Mais les villes ont-elles leur mot à dire sur l’installation de ces compteurs ? Pas vraiment. Décryptage.

Bérangère Barret | 

Camion_Enedis.jpg

Enedis a besoin de l’accord de la mairie pour installer les compteurs

FAUX

C’était un tweet de la ville de Marcq : « Compteurs Linky : Bernard Gérard entend porter auprès de la MEL (Métropole européenne de Lille) ce dossier pour avoir une position commune. En tout état de cause, la ville n’a donné aucune autorisation. » En réalité, la ville n’a aucune autorisation à donner. « C’est un peu comme si un maire demandait à ce qu’il n’y ait pas de vente de chamallows sur sa commune  », résume Stéphane Ledez, directeur territorial pour Enedis Nord. L’installation des nouveaux compteurs apparaît dans la loi de transition énergétique. C’est une mission «  légale  » confiée par l’État à Enedis. Contestation très compliquée, donc. Des maires se sont aventurés à promulguer un arrêté interdisant l’installation des compteurs Linky. «  Le préfet les a retoqués  », ajoute-t-on chez Enedis. Quant au pouvoir de la MEL, il est aussi limité : elle est effectivement le concédant pour le réseau d’électricité, «  mais même le concédant n’a pas de pouvoir sur la mise en place des compteurs ».

Des réunions d’information peuvent être programmées, si la population s’inquiète

VRAI

S’il ne peut retarder l’installation des compteurs Linky en refusant toute autorisation (non nécessaire, donc) Bernard Gérard devrait en revanche voir sa demande de complément d’information satisfaite. «  On fait des choses sur-mesure, on essaie de travailler avec les maires  », indique Stéphane Ledez, qui se dit tout à fait conscient des inquiétudes suscitées par ces « compteurs communiquants  ». La procédure classique s’échelonne de la façon suivante : «  On prévient les maires de l’échéance. Puis quelques mois avant le déploiement, on informe de nouveau les élus, et chaque habitant est informé par courrier  », détaille Stéphane Ledez qui spécifie que des réunions avec la population, en cas d’inquiétude, sont tout à fait envisageables : « C’est ce que nous avons fait à La Madeleine en 2015.  »

Le déploiement sur la métropole lilloise est presque fini

FAUX

«  Il y a un mois, nous avons dépassé les 500 000 foyers équipés sur le Nord - Pas-de-Calais  », compte Stéphane Ledez. La totalité est donc loin d’être atteinte dans la région, comme dans la métropole lilloise, où le déploiement se fait par phases, jusqu’en 2021. Le site internet d’Enedis propose de visualiser le déploiement commune par commune, mais la précision est toute relative. Nous avons demandé les dates exactes du déploiement pour le secteur de Marcq-Lambersart-Lomme, où la majorité des communes seront équipées d’ici un an, et l’avons transcrit sur une carte.

Les inquiétudes concernent les ondes et la protection des données privées

VRAI

Les inquiétudes des riverains et de certains élus portent sur la teneur en ondes des compteurs « communiquants » et sur la confidentialité des informations personnelles des usagers, enregistrées en direct et mises en ligne sur leur espace personnel. «  Nous respectons toutes les réglementations  » de confidentialité, rassure Stéphane Ledez. Un point confirmé par la Cour des comptes : « Les organismes compétents, la CNIL et l’Anses, assurent que ces risques sont maîtrisés », écrit-elle. Mais elle ajoute : « La communication sur ces sujets a probablement été insuffisante. »

Quelles conséquences tarifaires pour les consommateurs ?

La Cour des comptes a publié en février un rapport annuel dédié aux compteurs Linky. L’une des conclusions de ce rapport chiffre l’impact financier que cet énorme chantier aura pour le consommateur. «  Un investissement de près de 5,7 milliards d’euros courants, soit environ 130 € par compteur installé. Il est, in fine, payé par le consommateur (…) dans le calcul de la redevance d’acheminement comprise dans le montant de la facture  », écrit-elle. Un coût supplémentaire qui devrait, à long terme, être compensé voire bénéficier au consommateur par le biais d’une facture en baisse, grâce aux économies d’énergie réalisées. Mais pas avant un moment. En effet, la facturation aux consommateurs du surcoût résultant de l’investissement Linky doit être différée à 2021. Et selon les calculs de la Cour des comptes, il se fera sentir sur la facture jusqu’en 2031. Cela dit, compte tenu des économies réalisées par le consommateur avec une utilisation optimisée du compteur Linky, dès 2029, la facture devrait de toute façon être moindre que si Enedis n’avait pas installé Linky.

Mais ces économies réalisées in fine impliquent «  que chacun s’empare du système  », précise Stéphane Ledez. Les compteurs Linky permettent en effet une facturation correspondant exactement à la consommation, et surtout une vérification des moments d’économie d’énergie possibles selon les habitudes de vie. Mais pour cela, il faut s’y pencher. «  Il y a des start-ups qui se créent pour proposer une aide à une meilleure utilisation du compteur pour réaliser des économies d’énergie  », note Stéphane Ledez.


Date de création : 09/05/2018 23:18
Catégorie : - Presse
Page lue 3492 fois