Vous êtes ici :   Accueil » Électrosensible, il porte plainte contre Enedis
 
 

Nouveautés du site

(depuis 40 jours)

Retrait Linky : remettez-moi un compteur non communicant

Retrait-Linky.org.jpg

Enedis ou ses sous-traitants vous ont mis un compteur communicant Linky alors que vous n'en vouliez pas, ou bien vous avez changé d'avis et vous n'en voulez plus : ce site est fait pour vous.

Site gratuit uniquement destiné à demander le retrait des compteurs Linky.

Lire la suite

Mais combien sommes-nous SANS Linky ?

Vous non plus, vous n'avez pas de Linky ?
Combien de récalcitrants n'ont pas de Linky ?  Comptons-nous, signez ici Lire le texte de la pétition
 

Lettrinfo 12 mars 2022

Refuser Linky est gratuit.
Futé : la relève mensuelle gratuite.
 

Oui certes, mais, à partir de 2025, j'aurai peut-être à payer 50 € par an pour deux relèves humaines par an ! 25 € la visite, c'est comme chez le toubib donc. Pas cher payé pour un peu de liberté. D'ailleurs, le compteur blanc est toujours en vente.
 

La CRE réclame cela depuis 2015 au moins ! Non, ce n'est pas un scoop chers chiens de garde, spécialistes de la défakation des niouzes ! Dans une délibération du 3 mars 2016 «portant sur la tarification des prestations annexes», elle considère «justifié que les consommateurs qui n'ont pas laissé l'accès au compteur se voient facturer une prestation de relève à pied résiduelle, compensant les surcoûts occasionnés, mais que cette prestation ne peut être mise en place à ce stade, à défaut de connaître l'ampleur de ces surcoûts».

A lire aussi Stéphane Lhomme 09/03/2022


Mon changement de fournisseur

Je viens de revenir chez EDF, après trois ans chez Mint, ainsi la mensualité est passée de 123 à 84 euros. Mais Linky n'est pas entré chez moi à cette occasion, pourtant, il a essayé. 
Mars 2022, je n'ai toujours pas de Linky. Et la campagne présidentielle ne parle jamais de mes préoccupations. Ah si ! Il vont tous accélérer la production d'électricité et continuer la connexion totale et la robotisation du monde. 
Mais j'ai encore la chance d'accueillir chez moi des humains ! Car Madame Enedis est venue sonner chez moi le 21/02/2022.   Alors que l'un des avantages du Linky, un gain pour le consommateur, serait de me priver de ce contact humain !

A lire aussi  Changement de fournisseur, toujours pas de Linky


Comme l'a expliqué le Collectif Vallon en décembre 2021, comme Stéphane Lhomme le rappelle régulièrement depuis au moins 2015, comme je le développe sur mon site depuis février 2018, le refus du Linky évite  des incendies, des arnaques, des pannes. Le refus du Linky est aussi une occasion de sortir de l'infantilisme dans lequel on nous plonge, et auquel tant de gens s'habituent...

A lire aussi  Collectif Vallon 12/2021   

Linky ne sert pas à faire des économies ; tout le monde voit bien qu'il n'est question que de l'accélération de l'augmentation de la consommation d'électricité, avec la vente d'innombrables gadgets connectés, l'explosion des climatiseurs, pompes à chaleur, le volume astronomique de données, vidéo notamment, du "cloud"... Mais Linky, c'est déjà de l'Histoire.

 L'auto-relève mensuelle et les photos d'index

   Nul besoin d'espace client ; ce lien suffit  https://www.enedis.fr/faire-le-releve-en-ligne

 L'idéal, c'est bien d'envoyer le relevé à Enedis. Je le fais chaque mois. Montrons donc que nous ne sommes pas des clients muets, que nous savons, sans Linky, surveiller et maîtriser notre consommation ! Je dispose des photos de mes deux index mensuels depuis 2015, et ça m'a fait économiser des sous.  Envoyer sur le site de Mint c'est possible, mais ils écrivent bien que c'est juste pour notre usage personnel (moi c'est le tableur Excel) ; et sur le site d'Edf, il n'est possible d'envoyer ledit relevé qu'à certaines dates.

J'ai donc les preuves de mes index sur les photos horodatées par le serveur de mon opérateur de téléphonie et aussi la confirmation écrite  par Enedis de mon autorelevé. Avis à ceux qui ont à subir des surfacturations.

Pourquoi ne faites-vous pas de photos de vos index, seul moyen de preuve contre une erreur d'Enedis ou de votre fournisseur ? Réagissez-donc à cet article et dites-moi.

 A lire aussi Preuves Photographiques à l'appui 

   

Bien sûr on vous signale que c'est dans l'attente de la pose d'un Linky, et en effet, si je déménage, si je décède, il est possible que la résistance disparaisse avec moi ; car combien sommes-nous d'Ohms résistants en France ? D'après Enedis, plus d'un million quand même...

Relevé pour Enedis 2022mars09.jpg

Relevé pour Enedis confirmation 2022mars09.jpg

Lire la suite

 
 
 

Électrosensible, il porte plainte contre Enedis

Électrosensible, il vit un « calvaire » depuis deux ans et porte plainte contre Enedis

https://www.ouest-france.fr/ile-de-france/luzarches-95270/compteur-linky-electrosensible-il-vit-un-calvaire-depuis-deux-ans-et-porte-plainte-contre-enedis-7490265

Hervé Hadmar souffre d’électrosensibilité depuis deux ans. Selon cet habitant du Val-d’Oise, et de nombreux médecins, ses troubles « insupportables » sont liés au courant porteur utilisé par les compteurs Linky. Aujourd’hui, il dénonce le manque d’action de la part du fournisseur Enedis et annonce avoir porté plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui ».

Hervé Hadmar est un homme en colère. Réalisateur et scénariste français, cet habitant de Luzarches (Val-d’Oise) souffre d’électrosensibilité depuis deux ans. Il lui est impossible de vivre à proximité d’un compteur Linky. Le 27 septembre dernier, il a déposé plainte contre Enedis pour « mise en danger de la vie d’autrui » et « non assistance à personne en danger ». Dans l’attente de trouver un accord avec le fournisseur, il se remémore l’origine de son « calvaire ».

L’homme de 58 ans et son épouse Nathalie étaient alors installés à Douains, un petit village de l’Eure. « J’ai commencé à avoir plusieurs symptômes : nausées, vertiges, maux de tête. J’avais aussi de terribles acouphènes et des sensations de brûlures sur le corps et le visage. » Rapidement, il associe ces troubles aux deux compteurs Linky posés à son domicile deux semaines auparavant.

« Je ne pouvais plus vivre chez moi »

« Je n’arrivais plus à dormir ni à rien faire. Je ne pouvais plus vivre chez moi », poursuit-il. Hervé Hadmar se renseigne et consulte plusieurs médecins. Le verdict est unanime : il est électrosensible et allergique au CPL, le courant porteur en ligne que diffuse le compteur « dans l’ensemble de la maison et même s’il est installé à l’extérieur ». Certificats médicaux à l’appui, le couple alerte aussitôt Enedis.

« Ils ont refusé catégoriquement ma demande de changement de compteur et m’ont dit que le Linky était aux normes. C’était vrai mais ça ne changeait en rien ma situation. » Impossible pour lui d’attendre car les troubles s’amplifient avec notamment des pertes de connaissance. Lui et son épouse décident de changer eux-mêmes leur Linky et d’installer un compteur mécanique. Hervé Hadmar assure avoir prévenu Enedis de cette opération.

Il déménage dans une maison isolée

Afin de se « préserver » du CPL, le réalisateur entreprend un « tas de travaux ». Il investit plus de 20 000 €. Sa santé ne s’améliore pas et il prend la décision de vendre sa maison et de s’installer dans un gîte isolé pendant six mois. « Au même moment, Enedis a porté plainte contre nous pour suspicion de fraude à la suite du changement de compteur. Mais nous avons toujours payé nos factures, notre seul objectif était que je puisse vivre chez moi. » La gendarmerie enquête et classe l’affaire sans suite, selon Hervé Hadmar.

En novembre 2020, le couple s’installe dans une nouvelle maison à Luzarches. « Elle est très isolée, au milieu de la forêt. Notre premier voisin se trouve à 400 mètres. » Seul bémol : un compteur Linky y est installé. Le réalisateur contacte Enedis Île-de-France Ouest et leur demande de retirer le compteur. « Nous n’avons pas eu de réponse à nos courriers. Donc à nouveau, nous avons pris la décision de changer le compteur. »

« Le dialogue reste ouvert »

Le couple entreprend également d'« importants travaux » toujours dans le but d’empêcher les résidus de CPL d’atteindre le quinquagénaire. « Il n’y a eu aucune réaction de la part d’Enedis pendant dix mois. » Le 22 septembre dernier, deux agents de la société et un huissier viennent constater le changement de compteur à son domicile. Mais aujourd’hui, la situation est toujours au point mort. Hervé Madmar a donc déposé plainte contre Enedis.

« Nous n’avons connaissance d’aucune plainte portée […] par ce client », affirme de son côté l’entreprise. Si le fournisseur assure que « le dialogue reste ouvert », il regrette toutefois que le quinquagénaire « ait changé le compteur de son propre chef ce qui représente un risque électrique ». Une opération qui doit être réalisée par des techniciens « qualifiés et habilités ».

Une situation « inadmissible », selon son avocat

L’avocat du couple, Maître Thomas Louette, nous a indiqué avoir récemment envoyé un « courrier d’apaisement à Enedis ». Il met en demeure la société de « poser un compteur ancienne génération », d’empêcher tous résidus de CPL dans l’installation par « tout moyen technique » et d'« éloigner le concentrateur qui se trouve à environ 100 mètres du domicile » d’Hervé Hadmar.

« La situation est inadmissible. Cela dure depuis des mois alors que c’est la santé de mon client qui est en jeu, ajoute l’avocat du barreau d’Amiens. Nous pouvons prouver, qu’en l’absence de compteur Linky, mon client va mieux. Il faut donc agir. »

Une maladie très peu connue en France
Aujourd’hui, le quinquagénaire est suivi par une spécialiste de l’électrosensibilité et prend « un lourd traitement ».S’il raconte son combat dans la presse, notamment dans les colonnes du Parisien, c’est avant tout pour alerter sur cette maladie très peu connue en France. « Elle a été reconnue officiellement par l’Organisation mondiale de la santé en 2016. L’OMS estime qu’entre 8 et 13 % de la population en est victime à des degrés divers. » Un état de fait encore controversé dans la communauté scientifique.

Faut-il poursuivre le déploiement du compteur Linky ?

Le réalisateur regrette d’ailleurs le manque d’études françaises sur le sujet. « On a beaucoup de questions mais aucune réponse. Il faut que cela devienne un sujet majeur. » Hervé Hadmar espère une prise de conscience. « Les compteurs Linky ne peuvent pas être obligatoires chez les personnes qui souffrent d’électrosensibilité et c’est pour ça que je me bats aujourd’hui. Je ne suis pas conspirationniste. »
 


Date de création : 01/11/2021 17:03
Catégorie : -
Page lue 643 fois