Vous êtes ici :   Accueil » Une famille privée d'eau pendant 48 h
 
 

Nouveautés du site

(depuis 40 jours)

Retrait Linky : remettez-moi un compteur non communicant

Retrait-Linky.org.jpg

Enedis ou ses sous-traitants vous ont mis un compteur communicant Linky alors que vous n'en vouliez pas, ou bien vous avez changé d'avis et vous n'en voulez plus : ce site est fait pour vous.

Site gratuit uniquement destiné à demander le retrait des compteurs Linky.

Lire la suite

Mais combien sommes-nous SANS Linky ?

Vous non plus, vous n'avez pas de Linky ?
Combien de récalcitrants n'ont pas de Linky ?  Comptons-nous, signez ici Lire le texte de la pétition
 

Lettrinfo 12 mars 2022

Refuser Linky est gratuit.
Futé : la relève mensuelle gratuite.
 

Oui certes, mais, à partir de 2025, j'aurai peut-être à payer 50 € par an pour deux relèves humaines par an ! 25 € la visite, c'est comme chez le toubib donc. Pas cher payé pour un peu de liberté. D'ailleurs, le compteur blanc est toujours en vente.
 

La CRE réclame cela depuis 2015 au moins ! Non, ce n'est pas un scoop chers chiens de garde, spécialistes de la défakation des niouzes ! Dans une délibération du 3 mars 2016 «portant sur la tarification des prestations annexes», elle considère «justifié que les consommateurs qui n'ont pas laissé l'accès au compteur se voient facturer une prestation de relève à pied résiduelle, compensant les surcoûts occasionnés, mais que cette prestation ne peut être mise en place à ce stade, à défaut de connaître l'ampleur de ces surcoûts».

A lire aussi Stéphane Lhomme 09/03/2022


Mon changement de fournisseur

Je viens de revenir chez EDF, après trois ans chez Mint, ainsi la mensualité est passée de 123 à 84 euros. Mais Linky n'est pas entré chez moi à cette occasion, pourtant, il a essayé. 
Mars 2022, je n'ai toujours pas de Linky. Et la campagne présidentielle ne parle jamais de mes préoccupations. Ah si ! Il vont tous accélérer la production d'électricité et continuer la connexion totale et la robotisation du monde. 
Mais j'ai encore la chance d'accueillir chez moi des humains ! Car Madame Enedis est venue sonner chez moi le 21/02/2022.   Alors que l'un des avantages du Linky, un gain pour le consommateur, serait de me priver de ce contact humain !

A lire aussi  Changement de fournisseur, toujours pas de Linky


Comme l'a expliqué le Collectif Vallon en décembre 2021, comme Stéphane Lhomme le rappelle régulièrement depuis au moins 2015, comme je le développe sur mon site depuis février 2018, le refus du Linky évite  des incendies, des arnaques, des pannes. Le refus du Linky est aussi une occasion de sortir de l'infantilisme dans lequel on nous plonge, et auquel tant de gens s'habituent...

A lire aussi  Collectif Vallon 12/2021   

Linky ne sert pas à faire des économies ; tout le monde voit bien qu'il n'est question que de l'accélération de l'augmentation de la consommation d'électricité, avec la vente d'innombrables gadgets connectés, l'explosion des climatiseurs, pompes à chaleur, le volume astronomique de données, vidéo notamment, du "cloud"... Mais Linky, c'est déjà de l'Histoire.

 L'auto-relève mensuelle et les photos d'index

   Nul besoin d'espace client ; ce lien suffit  https://www.enedis.fr/faire-le-releve-en-ligne

 L'idéal, c'est bien d'envoyer le relevé à Enedis. Je le fais chaque mois. Montrons donc que nous ne sommes pas des clients muets, que nous savons, sans Linky, surveiller et maîtriser notre consommation ! Je dispose des photos de mes deux index mensuels depuis 2015, et ça m'a fait économiser des sous.  Envoyer sur le site de Mint c'est possible, mais ils écrivent bien que c'est juste pour notre usage personnel (moi c'est le tableur Excel) ; et sur le site d'Edf, il n'est possible d'envoyer ledit relevé qu'à certaines dates.

J'ai donc les preuves de mes index sur les photos horodatées par le serveur de mon opérateur de téléphonie et aussi la confirmation écrite  par Enedis de mon autorelevé. Avis à ceux qui ont à subir des surfacturations.

Pourquoi ne faites-vous pas de photos de vos index, seul moyen de preuve contre une erreur d'Enedis ou de votre fournisseur ? Réagissez-donc à cet article et dites-moi.

 A lire aussi Preuves Photographiques à l'appui 

   

Bien sûr on vous signale que c'est dans l'attente de la pose d'un Linky, et en effet, si je déménage, si je décède, il est possible que la résistance disparaisse avec moi ; car combien sommes-nous d'Ohms résistants en France ? D'après Enedis, plus d'un million quand même...

Relevé pour Enedis 2022mars09.jpg

Relevé pour Enedis confirmation 2022mars09.jpg

Lire la suite

 
 
 

Une famille privée d'eau pendant 48 h

Vendée : une famille privée d'eau pendant 48 h pour avoir refusé le compteur intelligent de Vendée Eau

La semaine dernière, une famille du sud Vendée s'est vue privée d'eau pendant 48 heures, faute d'avoir accepté l'installation d'un compteur à radio relève sur sa propriété. 

https://actu.fr/societe/vendee-une-famille-privee-deau-pendant-48-h-pour-avoir-refuse-le-compteur-intelligent-de-vendee-eau_45541980.html

Par Lucile AkrichPublié le  

https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Publications/Vie-pratique/Fiches-pratiques/eau-potable-distribution

"La loi Brottes du 15 avril 2013 a introduit l’interdiction pour tout distributeur de couper l’alimentation en eau dans une résidence principale même en cas d’impayé et cela tout au long de l’année. Cette disposition a été validée par le Conseil constitutionnel en 20152."

Même en cas d'impayé : cela signifie clairement que l'impayé est le pire des cas, mais pas le seul !

Sylve*, Nicolas* et leurs quatre enfants ne sont pas prêts d’oublier ces 48 heures. Lundi 4 octobre dernier, on leur a coupé l’accès à l’eau courante sur leur propriété.

La famille refusait depuis plusieurs années l’installation d’un compteur d’eau à radio relève – un compteur intelligent – déployé par le syndicat de gestion de l’eau dans le département, Vendée Eau

La mère de famille « abasourdie »

« J’ai voulu me faire un café vers 14h45, raconte Sylve, infirmière de 46 ans et maman d’une famille de quatre enfants âgés de 7, 10, 13 et 15 ans. Et là, plus d’eau. Je n’ai pas compris tout de suite ce qu’il se passait. Il n’y avait rien d’anormal chez le voisin. J’ai alors réalisé qu’on nous avait coupé l’eau », témoigne-t-elle.

« Abasourdie », la mère de famille s’empresse d’aller acheter de l’eau en bouteille, « au moins pour pouvoir boire ».

« Habituellement, précise Sylve, nous buvons l’eau du robinet. » 

Il faut dire que la famille habite dans un hameau isolé au bord d’une route départementale, dans la commune de Saint-Michel-le-Cloucq, à côté de Fontenay-le-Comte.

Propriétaires de cette maison à la campagne depuis 2014, le couple l’habite avec ses enfants depuis six ans, après y avoir fait des travaux.

La semaine dernière, ils ont dû faire bouillir de l’eau de pluie pour se laver.

Le couple refuse le compteur d’eau à radio relève 

À plusieurs reprises depuis 2017, Vendée Eau a adressé un courrier à cette famille qui paye pourtant ses factures rubis sur l’ongle, par prélèvement automatique.

« On nous demandait de changer notre compteur d’eau pour installer un compteur à radio relève. Nous avons répondu que nous ne souhaitions pas ce changement, sachant que notre compteur classique avait moins de cinq ans », argue la maman.

Electrosensible

Mais un autre élément interroge la famille : le système radio.

« Je pense être électrosensible, explique Sylve qui n’a pas fait d’analyse médicale pour le moment. Du coup, je fais très attention. Quand nous avons réalisé des travaux dans notre maison, nous avons fait en sorte de faire passer des câbles Ethernet pour avoir accès à internet en filaire, dans les chambres des enfants et les pièces où l’on en a besoin. On ne branche le wifi que quand on a des invités et que c’est nécessaire. »

La mère de famille

« Nous ne sommes pas réfractaires au progrès. Mais nous faisons attention à ces questions-là. C’est une hygiène de vie. » 

« On a été pris en otage »

Les propriétaires avaient reçu une lettre de mise en demeure pendant l’été et un courrier en recommandé la semaine passée, indiquant que faute d’accepter l’implantation du nouveau compteur, on leur couperait l’arrivée d’eau.

« On avait bien vu la menace, mais nous n’avons eu aucune précision ni sur le jour ni sur l’horaire ».

Finalement, après plusieurs échanges téléphoniques avec la direction de Vendée Eau et avec l’appui d’un collectif local, Ondes et santé, la famille a pu récupérer son branchement d’eau mercredi vers midi.

« On nous a indiqué qu’on nous facturerait dorénavant 100 € pour relever le compteur. C’est totalement arbitraire, d’autant qu’un mail suffit pour relever le compteur d’eau : je l’ai déjà fait plusieurs fois… »  

La famille garde un souvenir amer de cette expérience. « C’est indigne de traiter les gens de cette façon. On a été pris en otage. C’est de l’intimidation et ce n’est pas légal », estime la mère de famille, qui se dit « toujours en réflexion » concernant l’implantation du compteur d’eau nouvelle génération.

Le couple de propriétaires se réserve le droit de porter l’affaire en justice. 

La réponse de Vendée Eau

Contacté au sujet de ce dossier particulier, Vendée Eau explique être arrivé à la coupure d’eau après « de nombreux échanges » avec les propriétaires de la maison.

« Il y a eu de nombreux courriers, beaucoup de relances. Nous avons reçu deux courriers indiquant le refus d’implantation de la radio-relève », explique Marylaure Bernier, directrice contrat et patrimoine chez Vendée Eau.

« C’était une fin de non-recevoir. On ne peut pas aller relever en piéton les compteurs de nos abonnés. En termes de coût pour Vendée Eau, ce n’est pas possible. On ne peut pas faire un service à la carte. »

Marylaure Bernier, directrice contrat et patrimoine chez Vendée Eau

« On a besoin d’accéder aux compteurs, qui nous appartiennent. Nous ne pouvons pas laisser les abonnés sur plusieurs années, relever leurs compteurs eux-mêmes sans vérification ».

« Nous avons le droit de couper l’eau si nous ne pouvons pas accéder à notre compteur. »

Interrogée sur la coupure d’eau dans cette famille, Marylaure Bernier réfute l’argument de la Loi Brottes, que le collectif Ondes et santé qui soutient la famille, avance :

« La Loi Brotte indique que les coupures d’eau sont interdites uniquement en cas d’impayés dans les résidences principales. Mais notre règlement prévoit la possibilité de couper l’eau en cas d’inaccessibilité à notre compteur. » 

Faux ! MaryLaure Bernier a-t-elle lu lire ?

https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Publications/Vie-pratique/Fiches-pratiques/eau-potable-distribution

"La loi Brottes du 15 avril 2013 a introduit l’interdiction pour tout distributeur de couper l’alimentation en eau dans une résidence principale même en cas d’impayé et cela tout au long de l’année. Cette disposition a été validée par le Conseil constitutionnel en 20152."

Même en cas d'impayé : cela signifie clairement que l'impayé est le pire des cas, donc pas le seul !

Que va-t-il se passer maintenant pour cette famille, qui craint un surcoût sur ses factures ?

« Il faut que l’on mette en place une procédure particulière, c’est en discussion », indique la directrice.

« J’ai passé beaucoup de temps au téléphone avec cette famille et j’ai constaté un refus de principe. Maintenant, s’ils sont en réflexion, tant mieux… » 

Le déploiement de la radio-relève, entamé en 2017, touche à sa fin en Vendée. Sur 330 000 compteurs, il reste environ 2000 compteurs à équiper. 

* les prénoms ont été changés


Date de création : 11/10/2021 16:17
Catégorie : -
Page lue 1049 fois