Vous êtes ici :   Accueil » Un compteur Linky peut-il réellement prendre feu ?
 
 
 
 
 

Un compteur Linky peut-il réellement prendre feu ?

VRAI OU FAUX. Un compteur Linky peut-il réellement prendre feu ?

https://www.ladepeche.fr/2021/08/09/vrai-ou-faux-un-compteur-linky-peut-il-reellement-prendre-feu-9722946.php

Après l'incendie qui a touché un restaurant de Carcassonne le 3 août dernier, les soupçons se sont immédiatement tournés vers le compteur Linky de l'établissement. Les explications d'Enedis, qui affirme que son compteur ne peut pas prendre feu, n'ont pas convaincu. Alors, un compteur Linky peut-il réellement prendre feu?

A lire aussi Propagande - Les mensonges ignifugés d'Enédis

Mardi 3 août dernier, un incendie se déclarait dans le restaurant Sushi Sushi  à Carcassonne, faisant trois blessés légers. À l'issue de l'intervention des pompiers, le lieutenant Emmanuel Fourcade expliquait à nos confrères de L'Indépendant : "C'est le compteur Linky qui a pris feu, mais nous n'en connaissons pas la cause", pointant du doigt le compteur qui suscite la défiance depuis plusieurs années.

À la suite de notre article du 3 août traitant des causes de l'incendie, Enedis a demandé à La Dépêche du Midi d'apporter un droit de réponse, rappelant que "le compteur Linky ne prend pas feu, et que toutes les expertises menées lors d’incendie d’origine électrique ont mis hors de cause le compteur", avant d'affirmer qu'aucune "augmentation du nombre d’incendies d’origine électriques en France depuis l’installation des compteurs" n'avait été constatée.

Des explications qui n'ont pas convaincu Serge Sargentini, de l'organisation environnementale EHS France, très vivement opposée au déploiement des compteurs Linky. Il affirme que le dispositif peut bel et bien prendre feu, comme ça a été déjà le cas par le passé

"Le compteur Linky peut prendre feu en cas de surchauffe ou de court-circuit"

FAUX répond Enedis, qui explique que "le compteur communicant a été testé en laboratoire, ainsi que chez les constructeurs, dans des conditions extrêmes (chaud, froid, pluie, …)". Enedis tente de rassurer en ajoutant "qu'il est donc parfaitement établi qu’un compteur communicant ne peut prendre feu par lui-même."

Selon l'entreprise de distribution d'électricité, l’Observatoire National de la Sécurité Electrique n'a pas relevé de hausse des incendies électriques avec l'installation des compteurs Linky. Cet organisme, dont Enedis est membre, a notamment pour but de rendre publiques les statistiques dans les domaines incendies et électriques. Il comprend également parmi ses membres le ministère de la Santé, la Sécurité civile, mais aussi des assureurs et des fabricants de produits électriques.

"Un incendie peut résulter d'une mauvaise installation du compteur Linky"

FAUX selon Enedis, qui met en avant la sélection rigoureuse de ses prestataires. L'entreprise ajoute qu'elle effectue des contrôles sur le terrain auprès des installateurs de compteurs, obligatoirement titulaires d'une habilitation électrique.

MAIS plusieurs incendies ont mis en avant les défauts d'installation de certains compteurs Linky. Plusieurs incendies de ces dispositifs seraient dus à un défaut de serrage des bornes de raccordements, comme l'auraient expliqué des techniciens d'Enedis en 2019 à La Dépêche du Midi après l'incendie d'un compteur à Fendeille, dans l'Aude. Le compteur d'Enedis ne serait donc pas à l’origine de départs de feu, mais l'installation par des prestataires pourrait être mise en cause.

"Certains matériaux comportent un risque explosif ou incendiaire"

FAUX affirme Enedis. "Tous les matériels installés par Enedis (disjoncteur, coupe-circuit, compteur, tableau …) sont conçus à partir de matériaux spécifiques conformes à la réglementation incendie" explique l'entreprise de distribution d'électricité.

Serge Sargentini, de l'organisation environnementale EHS France, rapportait la présence d'une pile au lithium dans le compteur Linky. Enedis confirme bel et bien la présence d'une pile dans son compteur, mais indique qu'il s'agit d'une "une petite pile bouton CR2032, l’une des plus répandues du marché", qui a pour fonction d’alimenter l’horloge interne du boîtier. "Son usage est très courant dans les clés de voiture, les petites télécommandes, ou encore les balances", illustre Enedis qui réfute tout risque d'incendie lié à ce type de piles.

"Des matériaux inflammables ont été changés depuis le début de la pose des compteurs Linky"

FAUX selon Enedis. "Il est faux de dire que des composants inflammables ont été changés depuis la pose des premiers Linky en 2009" rétorque l'entreprise de distribution de l'électricité, qui rejette les accusations d'EHS France, l'organisation fermement opposée aux compteurs Linky. Les compteurs sont depuis le début fabriqués à partir de "matériaux intégrant le risque d'incendie" affirme l'entreprise, ce qui signifie que ces composants ont été éprouvés lors de tests qui n'ont pas montré une propension particulière à prendre feu.


Date de création : 10/08/2021 08:58
Catégorie : Incendies -
Page lue 890 fois