900 euros de régularisation

Facture d’électricité : « EDF nous a réclamé près de 900 euros de régularisation »

https://www.lavoixdunord.fr/1050718/article/2021-07-29/facture-d-electricite-edf-nous-reclame-pres-de-900-euros-de-regularisation

C’est la mauvaise surprise pour de nombreux ménages. Un hiver très froid, du télétravail, des hausses de tarifs successives, et quelques mois plus tard, le résultat sur la facture d’électricité…

« Nous avions un budget de 1 500 euros pour partir en vacances avec mon épouse. Finalement, il n’y aura pas de vacances suite à la revalorisation de la facture d’électricité. EDF nous a réclamé près de 900 euros. »

Pourtant, il est si facile de suivre sa consommation en accumulant mois après mois les preuves qui peuvent alerter et surtout prouver qu'il y a erreur le cas échéant :  Preuves à l'appui

Une augmentation de 50 % en dix ans
Anis, qui habite dans un appartement de 60 m² à Lille, assure pourtant qu’il a veillé à ce que la température de l’appartement ne dépasse pas les 20 degrés. « C’ est ça le plus énervant, on a fait attention tout l’hiver, on mettait plusieurs pulls. On avait déjà payé plus de 600 euros d’électricité depuis novembre, plus 900 maintenant. En moins d’un an, on a dépensé plus de 1 500 euros alors que l’on vit à deux dans un appartement assez petit », s’agace le jeune homme de 29 ans.


Du côté de ce ménage lillois, les radiateurs « grille-pain » y sont pour beaucoup, mais il faut aussi prendre en compte les hausses successives des tarifs d’électricité. En dix ans, ils ont augmenté de plus de 50 %, assure le Parisien, tableaux à l’appui. Ainsi, en 2011, un foyer de quatre personnes se chauffant à l’électricité (9 kilovoltampères, heures pleines / heures creuses), payait 1 053 euros par an, contre 1 553 euros en 2021. Et ces hausses ne sont pas près de s’arrêter. À partir du 1er août, une autre augmentation progressive de 3,50 à 4 euros par an et par ménage jusqu’en 2024 (pour arriver environ à 15 euros) est prévue. Ce sera la quatrième augmentation de l’année, et pour ces quatre augmentations, il faut compter 50 euros de plus sur la facture par ménage et par an.

Hiver très froid et télétravail
Mais ces 50 euros ajoutés aux radiateurs « grille-pain » de notre couple lillois n’expliquent pas une hausse si importante. L’hiver très froid a joué un rôle. «  La consommation de nos clients a effectivement augmenté d’environ 5 % cet hiver, de novembre à mars, par rapport à l’année précédente. Cette hausse vient avant tout de températures plus froides. De – 0,6 ºC en moyenne, par rapport à l’hiver 2019-2020 », explique EDF au Parisien.

« EDF nous a expliqué que si nous avions juste un radiateur allumé dans l’appartement, il compensait pour tout l’appartement et donc, il surconsommait. Ils nous ont conseillé d’allumer plusieurs radiateurs alors que nous pensions naïvement que moins on allumait de radiateurs, moins on consommait », explique la compagne d’Anis, qui a également passé plusieurs semaines en télétravail au cœur de l’hiver. Et selon le travail de modélisation d’Enedis, le télétravail a effectivement joué un rôle dans la consommation  : « Entre janvier et juin de cette année, la consommation des ménages a été environ 3 % supérieure à ce qu’elle aurait été si la crise n’était pas survenue. »

Il n’est donc pas impossible que dans les jours qui viennent vous receviez également une régularisation de facture et que votre fournisseur ne vous prévienne pas, comme ça a été le cas pour Anis et sa femme : « Nous avons découvert le prélèvement en nous rendant sur notre compte bancaire. On ne se fera plus avoir. »


Date de création : 31/07/2021 17:38
Catégorie : Quelles économies ? -
Page lue 528 fois