Vous êtes ici :   Accueil » Indécent procès pour "vol" d'un compteur Linky
 
 

Nouveautés du site

(depuis 40 jours)

Retrait Linky : remettez-moi un compteur non communicant

Retrait-Linky.org.jpg

Enedis ou ses sous-traitants vous ont mis un compteur communicant Linky alors que vous n'en vouliez pas, ou bien vous avez changé d'avis et vous n'en voulez plus : ce site est fait pour vous.

Site gratuit uniquement destiné à demander le retrait des compteurs Linky.

Lire la suite

Mais combien sommes-nous SANS Linky ?

Vous non plus, vous n'avez pas de Linky ?
Combien de récalcitrants n'ont pas de Linky ?  Comptons-nous, signez ici Lire le texte de la pétition
 

Lettrinfo 12 mars 2022

Refuser Linky est gratuit.
Futé : la relève mensuelle gratuite.
 

Oui certes, mais, à partir de 2025, j'aurai peut-être à payer 50 € par an pour deux relèves humaines par an ! 25 € la visite, c'est comme chez le toubib donc. Pas cher payé pour un peu de liberté. D'ailleurs, le compteur blanc est toujours en vente.
 

La CRE réclame cela depuis 2015 au moins ! Non, ce n'est pas un scoop chers chiens de garde, spécialistes de la défakation des niouzes ! Dans une délibération du 3 mars 2016 «portant sur la tarification des prestations annexes», elle considère «justifié que les consommateurs qui n'ont pas laissé l'accès au compteur se voient facturer une prestation de relève à pied résiduelle, compensant les surcoûts occasionnés, mais que cette prestation ne peut être mise en place à ce stade, à défaut de connaître l'ampleur de ces surcoûts».

A lire aussi Stéphane Lhomme 09/03/2022


Mon changement de fournisseur

Je viens de revenir chez EDF, après trois ans chez Mint, ainsi la mensualité est passée de 123 à 84 euros. Mais Linky n'est pas entré chez moi à cette occasion, pourtant, il a essayé. 
Mars 2022, je n'ai toujours pas de Linky. Et la campagne présidentielle ne parle jamais de mes préoccupations. Ah si ! Il vont tous accélérer la production d'électricité et continuer la connexion totale et la robotisation du monde. 
Mais j'ai encore la chance d'accueillir chez moi des humains ! Car Madame Enedis est venue sonner chez moi le 21/02/2022.   Alors que l'un des avantages du Linky, un gain pour le consommateur, serait de me priver de ce contact humain !

A lire aussi  Changement de fournisseur, toujours pas de Linky


Comme l'a expliqué le Collectif Vallon en décembre 2021, comme Stéphane Lhomme le rappelle régulièrement depuis au moins 2015, comme je le développe sur mon site depuis février 2018, le refus du Linky évite  des incendies, des arnaques, des pannes. Le refus du Linky est aussi une occasion de sortir de l'infantilisme dans lequel on nous plonge, et auquel tant de gens s'habituent...

A lire aussi  Collectif Vallon 12/2021   

Linky ne sert pas à faire des économies ; tout le monde voit bien qu'il n'est question que de l'accélération de l'augmentation de la consommation d'électricité, avec la vente d'innombrables gadgets connectés, l'explosion des climatiseurs, pompes à chaleur, le volume astronomique de données, vidéo notamment, du "cloud"... Mais Linky, c'est déjà de l'Histoire.

 L'auto-relève mensuelle et les photos d'index

   Nul besoin d'espace client ; ce lien suffit  https://www.enedis.fr/faire-le-releve-en-ligne

 L'idéal, c'est bien d'envoyer le relevé à Enedis. Je le fais chaque mois. Montrons donc que nous ne sommes pas des clients muets, que nous savons, sans Linky, surveiller et maîtriser notre consommation ! Je dispose des photos de mes deux index mensuels depuis 2015, et ça m'a fait économiser des sous.  Envoyer sur le site de Mint c'est possible, mais ils écrivent bien que c'est juste pour notre usage personnel (moi c'est le tableur Excel) ; et sur le site d'Edf, il n'est possible d'envoyer ledit relevé qu'à certaines dates.

J'ai donc les preuves de mes index sur les photos horodatées par le serveur de mon opérateur de téléphonie et aussi la confirmation écrite  par Enedis de mon autorelevé. Avis à ceux qui ont à subir des surfacturations.

Pourquoi ne faites-vous pas de photos de vos index, seul moyen de preuve contre une erreur d'Enedis ou de votre fournisseur ? Réagissez-donc à cet article et dites-moi.

 A lire aussi Preuves Photographiques à l'appui 

   

Bien sûr on vous signale que c'est dans l'attente de la pose d'un Linky, et en effet, si je déménage, si je décède, il est possible que la résistance disparaisse avec moi ; car combien sommes-nous d'Ohms résistants en France ? D'après Enedis, plus d'un million quand même...

Relevé pour Enedis 2022mars09.jpg

Relevé pour Enedis confirmation 2022mars09.jpg

Lire la suite

 
 
 

Indécent procès pour "vol" d'un compteur Linky

Un indécent procès pour "vol" d'un compteur Linky
et pour refus du "prélèvement biologique d'identification" (ADN)

Mardi 30 novembre 2021, à 15 heures, Tribunal judiciaire de Bordeaux

Aucun candidat à une quelconque élection ne se préoccupe de l'essentiel : la liberté, l'intelligence naturelle.  Quel que soit mon vote, j'acquiesce pour la sinistre blague de la transition énergétique ; à force de nous prendre pour des imbéciles, le sommes-nous devenus ? Pas tous en à juger par le taux d'abstention.  L'accélération énergétique s'emballe encore au contraire, c'est évident. Rien ne pourra assouvir cette gabegie astronomique (au sens figuré, comme au sens propre) d'énergie, même pas la destruction, de tout espace habitable et vivable sur terre comme sur mer. Seuls l'ignorent ceux qui ne veulent pas le savoir, (après eux le déluge). Profitons, ceux qui le peuvent, des dernière cartouches...

Et il serait incivique de ne plus voter pour ces gens qui disent tous les mêmes âneries, répandent la même propagande sans faire la moindre publicité aux sources d'information qui réveillent les consciences, et cherchent à étouffer et détruire les voix qui s'élèvent partout et démontent leur traîtrise et leur bêtise ? Messieurs et mesdames qu'on nomme grands...

Stéphane Lhomme
Directeur de l'Observatoire du nucléair
Animateur du site refus.linky.gazpar.free.fr
Communiqué du vendredi 2 juillet 2021

Ce jour vendredi 2 juillet 2021, à 9 heures, je suis convoqué à Bordeaux par le Ministère de la "Justice" (Service pénitentiaire d'insertion et de probation) qui entend vérifier la possibilité de me placer sous "surveillance électronique" à mon domicile "pour une durée allant jusqu'à un an". Je ne me rendrai pas à cette convocation (cf. explications ci-dessous).

Lundi 6 septembre 2021, à 9 heures, je suis convoqué au Tribunal judiciaire de Bordeaux "en vue d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité", proposition indécente que je refuserai (cf.explications ci-dessous).

Mardi 30 novembre 2021, à 15 heures, je suis convoqué au Tribunal judiciaire de Bordeaux pour un procès en cas de refus de " reconnaissance préalable de culpabilité" de ma part le 6 septembre (ce qui sera effectivement le cas).

En tant que citoyen libre et digne, je tiens à affirmer que :

1) Je refuse catégoriquement d'être soumis à une dégradante "surveillance électronique", et ce d'autant que je suis poursuivi dans le cadre de mon combat contre la société du "tout connecté", de la surveillance généralisée des citoyens de façon générale et en particulier par le déploiement de compteurs électriques (mais aussi de gaz et d'eau) communicants, les fameux compteurs mouchards "Linky". De fait, je ne me rendrai pas ce jour à la convocation de la Justice pour mon éventuelle "détention à domicile" par bracelet électronique. De la même façon, je refuse évidemment tout prélèvement de mon ADN.

2) Il est hors de question que je reconnaisse la moindre "culpabilité" pour avoir tenté de protéger une habitante de ma commune victime des agissements d'Enedis et de ses sous-traitants dans le cadre du programme de déploiement des compteurs Linky.

3) J'attends au contraire de la Justice des félicitations et encouragements pour la remplacer bénévolement depuis plus de 5 ans en conseillant et encourageant les citoyens de ce pays à faire valoir leurs droits (en l'occurrence la possibilité parfaitement légale de conserver son compteur ordinaire) et à résister aux exactions d'Enedis et de ses sous-traitants qui, eux, malgré leurs nombreux et graves délits, ne sont jamais poursuivis par la "Justice".

Résumé de l'affaire

Le 3 novembre 2020, j'ai été appelé en urgence par une habitante de ma commune, confrontée à des sous-traitants d'Enedis qui tentaient de lui imposer un compteur électrique communicant Linky. Dès mon arrivée en vélo sur les lieux, les sous-traitants ont appelé la gendarmerie. J'ai engagé des discussions et j'ai profité d'un instant de distraction de la part des sous-traitants pour subtiliser le Linky qu'ils entendaient imposer à cette dame.

A ce moment précis, j'ai reçu un appel d'un autre habitant de la commune, chez lequel je me suis rendu immédiatement en vélo… avec le Linky sous le bras. J'ai alors reçu un appel téléphonique des gendarmes, arrivés sur les lieux, me questionnant à propos de la disparition du Linky. Je leur ai répondu qu'il était en ma possession et que je revenais sur place pour le leur remettre, ce que j'ai fait immédiatement.

Au final, j'ai donc subtilisé le compteur Linky, pour de très bonnes raisons, pendant une petite dizaine de minutes, avant de le remettre aux gendarmes. Or, au lieu d'être félicité pour apporter bénévolement assistance à mes concitoyens, confrontés au totalitarisme et abandonnés par toutes les institutions de ce pays, je suis au contraire poursuivi en "Justice".

Morale de l'histoire

Ce sont Enedis et ses sous-traitants qui devraient être poursuivis pour, depuis 5 ans, mentir, tromper et intimider la population française, et particulièrement les personnes âgées, afin de leur imposer des compteurs communicants. Pour mémoire, les compteurs ordinaires en fonction restent et resteront toujours légaux, ce qui fait que, malgré toutes les bêtises et mensonges que l'on peut lire ou entendre ici ou là, les compteurs Linky ne sont pas obligatoires.

Le combat contre l'installation des compteurs communicants vise bien sûr à dénoncer tous les méfaits de ces programmes - destruction de millions de compteurs en parfait état de marche, augmentations brutales et inexpliquées des factures, surcoûts gigantesques payés par les usagers, dysfonctionnements divers, mise en danger de la population (incendies, ondes), etc - mais aussi, et surtout, à résister à la mise en place d'un monde totalitaire "tout connecté".

La dictature numérique qui nous est imposée à marche forcée est hélas la plus "parfaite" et la plus implacable qu'il soit, qu'il s'agisse des compteurs communicants, de la 5G, des caméras à reconnaissance faciale, de la captation et la conservation à jamais d'innombrables données sur la vie privée de chaque citoyen, etc.

L'instrumentalisation de la "Justice" pour réprimer les opposants à ces programmes n'est qu'un avant goût de ce qui nous attend. Je ne sais si cela servira à quelque chose mais, lors de cette procédure en "Justice" et par la suite, je ne me priverai en aucun cas de dénoncer le totalitarisme du monde "tout connecté" dans lequel on veut nous enfermer à jamais…

******************************

Merci infiniment pour tous les messages d'encouragement. Voici quelques réponses aux questions qui me sont posées:

- mon communiqué de ce matin est en ligne ici :
http://refus.linky.gazpar.free.fr/proces-vol-linky.htm

- Pour diffuser et rediffuser, il y a un lien sur Twitter :
https://twitter.com/StephaneLHOMME/status/1410897707712061441

- Oui j'ai un bon avocat, en Gironde, il va me défendre à un prix militant, on verra plus tard, il n'y a pas besoin à ce jour de faire une cagnotte...

- Des communiqués des Collectifs, Associations et autres en direction de tous les médias possibles sont les bienvenus : moins une affaire est "clandestine", moins les militants peuvent être facilement réprimés.

- Il n'y a rien d'autre à faire concrètement pour le moment, il faut attendre les procès du 6 septembre et surtout celui du 30 novembre.

- Il faut d'abord passer par la justice nationale avant, si nécessaire, de "monter" au niveau européen

Mobilisation : cela me gênerait que certains d'entre vous parcourent de grandes distances et/ou dépensent de l'argent. Mais il serait toutefois utile de faire, si des gens sont disponibles bien sûr, et pas trop éloignés de Bordeaux :

- Un rassemblement le 6 septembre à 8h45 devant le TGI de Bordeaux. L'audience sera courte, je refuserai de me reconnaître moi-même comme coupable (et puis quoi encore !)

- Un rassemblement plus conséquent le mardi 30 novembre à 14h30 pour le vrai procès, toujours devant le TGI de Bordeaux, 30 rue des Frères Bonie.

Merci d'avance...

Notez bien qu'il ne s'agit pas de s’appesantir sur mon cas individuel mais de profiter de cette audience pour contre-attaquer et dénoncer les méthodes d'Enedis et de ses sous-traitants, les programmes de compteurs communicants et plus généralement la société numérique totalitaire qui se met en place à marche forcée.

Merci encore à toutes et tous, résistons encore et encore !

Stéphane


-- 
Bien cordialement
Stéphane Lhomme
Directeur de l'Observatoire du nucléaire
Animateur de http://refus.linky.gazpar.free.fr
 


Date de création : 02/07/2021 10:24
Dernière modification : 11/11/2021 16:20
Catégorie : -
Page lue 1165 fois