Vous êtes ici :   Accueil » L’ACCU pointe du doigt des pratiques d’intimidation d’Enedis
 
 

Nouveautés du site

(depuis 40 jours)

Retrait Linky : remettez-moi un compteur non communicant

Retrait-Linky.org.jpg

Enedis ou ses sous-traitants vous ont mis un compteur communicant Linky alors que vous n'en vouliez pas, ou bien vous avez changé d'avis et vous n'en voulez plus : ce site est fait pour vous.

Site gratuit uniquement destiné à demander le retrait des compteurs Linky.

Lire la suite

Mais combien sommes-nous SANS Linky ?

Vous non plus, vous n'avez pas de Linky ?
Combien de récalcitrants n'ont pas de Linky ?  Comptons-nous, signez ici Lire le texte de la pétition
 

Lettrinfo 12 mars 2022

Refuser Linky est gratuit.
Futé : la relève mensuelle gratuite.
 

Oui certes, mais, à partir de 2025, j'aurai peut-être à payer 50 € par an pour deux relèves humaines par an ! 25 € la visite, c'est comme chez le toubib donc. Pas cher payé pour un peu de liberté. D'ailleurs, le compteur blanc est toujours en vente.
 

La CRE réclame cela depuis 2015 au moins ! Non, ce n'est pas un scoop chers chiens de garde, spécialistes de la défakation des niouzes ! Dans une délibération du 3 mars 2016 «portant sur la tarification des prestations annexes», elle considère «justifié que les consommateurs qui n'ont pas laissé l'accès au compteur se voient facturer une prestation de relève à pied résiduelle, compensant les surcoûts occasionnés, mais que cette prestation ne peut être mise en place à ce stade, à défaut de connaître l'ampleur de ces surcoûts».

A lire aussi Stéphane Lhomme 09/03/2022


Mon changement de fournisseur

Je viens de revenir chez EDF, après trois ans chez Mint, ainsi la mensualité est passée de 123 à 84 euros. Mais Linky n'est pas entré chez moi à cette occasion, pourtant, il a essayé. 
Mars 2022, je n'ai toujours pas de Linky. Et la campagne présidentielle ne parle jamais de mes préoccupations. Ah si ! Il vont tous accélérer la production d'électricité et continuer la connexion totale et la robotisation du monde. 
Mais j'ai encore la chance d'accueillir chez moi des humains ! Car Madame Enedis est venue sonner chez moi le 21/02/2022.   Alors que l'un des avantages du Linky, un gain pour le consommateur, serait de me priver de ce contact humain !

A lire aussi  Changement de fournisseur, toujours pas de Linky


Comme l'a expliqué le Collectif Vallon en décembre 2021, comme Stéphane Lhomme le rappelle régulièrement depuis au moins 2015, comme je le développe sur mon site depuis février 2018, le refus du Linky évite  des incendies, des arnaques, des pannes. Le refus du Linky est aussi une occasion de sortir de l'infantilisme dans lequel on nous plonge, et auquel tant de gens s'habituent...

A lire aussi  Collectif Vallon 12/2021   

Linky ne sert pas à faire des économies ; tout le monde voit bien qu'il n'est question que de l'accélération de l'augmentation de la consommation d'électricité, avec la vente d'innombrables gadgets connectés, l'explosion des climatiseurs, pompes à chaleur, le volume astronomique de données, vidéo notamment, du "cloud"... Mais Linky, c'est déjà de l'Histoire.

 L'auto-relève mensuelle et les photos d'index

   Nul besoin d'espace client ; ce lien suffit  https://www.enedis.fr/faire-le-releve-en-ligne

 L'idéal, c'est bien d'envoyer le relevé à Enedis. Je le fais chaque mois. Montrons donc que nous ne sommes pas des clients muets, que nous savons, sans Linky, surveiller et maîtriser notre consommation ! Je dispose des photos de mes deux index mensuels depuis 2015, et ça m'a fait économiser des sous.  Envoyer sur le site de Mint c'est possible, mais ils écrivent bien que c'est juste pour notre usage personnel (moi c'est le tableur Excel) ; et sur le site d'Edf, il n'est possible d'envoyer ledit relevé qu'à certaines dates.

J'ai donc les preuves de mes index sur les photos horodatées par le serveur de mon opérateur de téléphonie et aussi la confirmation écrite  par Enedis de mon autorelevé. Avis à ceux qui ont à subir des surfacturations.

Pourquoi ne faites-vous pas de photos de vos index, seul moyen de preuve contre une erreur d'Enedis ou de votre fournisseur ? Réagissez-donc à cet article et dites-moi.

 A lire aussi Preuves Photographiques à l'appui 

   

Bien sûr on vous signale que c'est dans l'attente de la pose d'un Linky, et en effet, si je déménage, si je décède, il est possible que la résistance disparaisse avec moi ; car combien sommes-nous d'Ohms résistants en France ? D'après Enedis, plus d'un million quand même...

Relevé pour Enedis 2022mars09.jpg

Relevé pour Enedis confirmation 2022mars09.jpg

Lire la suite

 
 
 

L’ACCU pointe du doigt des pratiques d’intimidation d’Enedis

L’ACCU pointe du doigt des pratiques d’intimidation d’Enedis

https://montceau-news.com/montceau_et_sa_region/641568-laccu-pointe-du-doigt-des-pratiques-dintimidation-denedis-pour-installer-le-compteur-linky.html

Ce vendredi après-midi, l’association ACCU71 (alerte citoyenne communauté urbaine) a assuré une conférence de presse à Montceau-les-Mines sous le kiosque jouxtant la mairie.

Il était question d’aborder les pratiques d’Enedis et de ses prestataires de service pour forcer la main des récalcitrants au linky.

A l’occasion de cette rencontre, plusieurs personnes étaient venues témoigner de leur électrosensibilité et des pratiques d’Enedis afin de les forcer à installer le compteur linky.

La Présidente de l’association Dany Poullet a d’abord rappelé les motivations de l’association. En 2019, 274 personnes en Saône-et-Loire ont accepté de saisir la justice (une action juridique contre Enedis) afin de faire reconnaître le droit de refus des compteurs communicants (Linky, Gazpar ou encore aquarius). L’occasion pour la Présidente de rappeler : « Nous ne sommes pas l’illégalité quand on protège un compteur extérieur. Le coffret nous appartient. » La procédure lancée en 2019 est encore en cours et n’a pas donné lieu à une décision. Les procédures – car il y en a plusieurs – ont été lancées auprès de deux tribunaux (Chalon-sur-Saône et Mâcon).

Puis le deuxième événement qui a fait de nouveau réagir l’association date d’il y a deux semaines. La Présidente de l’association a reçu il y a deux semaines un mail du conciliateur de justice qui lui faisait part d’une dame harcelée par Enedis et par son prestataire dans le but de poser le compteur linky.

Ils l’auraient menacé de couper son courant.

Et dans les témoignages qui allaient suivre, d’autres personnes allaient rapporter les mêmes propos.

L’ACCU en dialogue avec les élus du territoire

Ces dernières semaines, l’ACCU 71 s’est distinguée par ses rencontres avec les maires du Creusot, David Marti (également Président de la CUCM) et de Montceau-les-Mines, Marie-Claude Jarrot.

L’association a pour objectif d’informer et de défendre les droits des usagers. Ces rencontres avaient pour objectif d’aborder le déploiement de la 5G. Et l’association va poursuivre ses rencontres avec d’autres élus du département, notamment le maire de Chalon-sur-Saône.

Ce vendredi après-midi, ce sont ensuite plusieurs témoignages qui ont éclairé la question de l’installation des compteurs linky, portant aussi bien sur les pratiques de la société pour forcer la main, que sur les effets de l’installation de ce dispositif sur le quotidien de plusieurs personnes présentes. Des personnes qui venaient d’ailleurs de plusieurs villes du département : Donjon, Chalon-sur-Saône, la Guiche et du bassin minier.

Elliane Chamard, habitante de Saint Vallier, a partagé par la voix de la Présidente de l’association son témoignage. Elle avait refusé le compteur linky envoyant d’ailleurs les courriers de refus aussi bien au maire de la commune qu’à Enedis. En décembre 2020, elle a été relancée par Enedis, la personne au bout du fil lui aurait indiqué : « de toute façon c’est obligatoire, sinon on vous coupera le courant. ». Prise de panique, elle a appelé la gendarmerie, les agents confirmant qu’ils ne se déplaceraient pas pour arrêter le courant ni forcer l’installation du compteur. Fin janvier, c’est une autre personne qu’elle a au téléphone et qui lui répète une nouvelle fois le caractère obligatoire de l’installation. Excédée, elle est allée voir le conciliateur de justice qui l’a orientée vers l’association ACCU 71.

Et les membres de l’association de commenter qu’il s’agit d’un abus d’autorité voire de harcèlement si le nombre de contacts est important et dans un laps de temps court.

Selon l’association, le remplacement du compteur électrique n’est pas obligatoire. Répondant aussi aux menaces reçues par certaines personnes portant sur la facturation du relevé, l’association indique que le relevé du compteur est compris dans le prix de l’électricité. En outre et depuis juillet 2019, les compteurs électriques n’appartiennent plus aux communes mais au SYDESL (Syndicat Départemental d’Énergie de Saône & Loire). En revanche, le boîtier entourant le compteur serait la propriété de l’usager. L’association s’appuie sur des jugements rendus ces derniers mois pour fournir cette information.

Des pratiques pointées du doigt

L’association a pointé du doigt les pratiques d’Enedis et de ses prestataires frisant le harcèlement. Enedis qui impose le linky, « si on veut se raccorder ou si le compteur est en panne. A chaque fois, ils sont en position d’abus, de passage en force » relève Dany Poullet.

La Présidente d’association ajoute : « On demande à chacun d’avoir le réflexe de demander à la personne qui appelle son nom, sa fonction et de dire que c’est enregistré. Et quand on barricade son compteur, il faut prendre des photos. »

La conférence de presse s’est poursuivi avec plusieurs témoignages de personnes électrosensibles. D’abord Madame Okrzesik a raconté comment sa mère atteinte d’Alzheimer et qui avait pourtant refusé le linky, s’est retrouvé avec le compteur installé chez elle quelques mois plus tard. Sa fille s’interroge sur les pratiques d’Enedis et du prestataire de service qui n’ont pas tenu compte des courriers de la dame. Elle-même est électrosensible. Elle ne peut pas vivre en présence d’un certain nombre d’ondes. Elle porte ainsi sur elle des vêtements qui la protègent des ondes électromagnétiques et son ordinateur est branché par un câble à internet.

Lorsqu’elle se rend chez sa maman, elle éprouve des maux de tête, des pics de violence, des acouphènes, un affaiblissement du système immunitaire. Elle est aussi devenue hypersensible aux odeurs. Elle est sensible à la 5G.

Un autre homme quant à lui équipé d’un pacemaker a peur pour lui et refuse catégoriquement l’installation du linky à son domicile. Les témoignages se multiplient de la part de personnes électrosensibles. Elles racontent toutes un quotidien similaire. Sans même se connaître, elles vivent un quotidien perturbé par le linky : des maux de tête, maux aux yeux, acouphènes, irritabilité etc. Quand elles sortent de chez elles, les symptômes réduisent drastiquement.

L’autre problème pointé du doigt pendant la conférence de presse portait sur les pratiques de pression d’Enedis. Courriers à la main, plusieurs témoignages se sont succédé pour encourager à ne rien lâcher : « Il faut tenir jusqu’à la fin de l’année. Après Enedis arrêtera. » nous dit-on.

Une femme venue de Paray-le-Monial a pu éviter que son électricité soit coupée car elle doit dormir chaque soir avec un appareil spécial à cause de ses apnées du sommeil. Mais tel n’a pas été le cas pour trois personnes en Sud-Aquitaine qui ont vu la distribution d’électricité coupée.

Des électrosensibles appelés à se faire connaître

Dany Poullet a encouragé toutes les personnes électrosensibles à se faire connaître auprès des autorités, certificats médicaux à l’appui : « Il faut des zones blanches, sinon la vie ne sera pas possible pour les électrohypersensibles ».

Et certains d’entre eux ont découvert cette sensibilité après la pose du compteur linky, comme en a attesté l’un des derniers témoignages de ce vendredi. Un homme regrette amèrement l’installation du compteur à son domicile, lui qui s’est retrouvé obligé de dormir dans sa caravane. S’il essaie à présent de vivre avec, son quotidien est bien différent de celui qu’il connaissait avant l’installation du linky.

L’association ACCU71 reste plus que motivée pour arriver d’une part à maintenir des zones blanches et permettre que le choix des opposants au linky soit respecté d’autre part.

EM


Date de création : 29/04/2021 19:58
Catégorie : - Refuser
Page lue 1786 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !