Sa facture d’électricité bondit depuis l’installation de son Linky

Gers : sa facture d’électricité bondit depuis l’installation de son compteur Linky

https://www.capital.fr/conso/gers-sa-facture-delectricite-bondi-depuis-linstallation-de-son-compteur-linky-1400528#utm_medium=email&utm_source=capital-alertes


La retraitée a vu sa facture bondir de 1.000 unités en un an, sans avoir modifié sa consommation. Ses enfants soupçonnent son nouveau compteur Linky d’être à l’origine du problème.


Le choc a été total. En un an, une retraitée de Bézues-Bajon, dans le Gers, a vu sa facture d’électricité passer de 600 à 967,07 euros. Une situation qui a interpellé son fil, détaille La Dépêche qui a décidé d’alerter sur cette situation. "La facture précédente était déjà élevée, plus de 600 euros. J’ai constaté que le montant augmente sans cesse, surtout depuis la pose du compteur Linky", explique-t-il au quotidien local avant de détailler : "Mon père est décédé en 2018. Maintenant qu’il n’y a plus qu’une personne à la maison, expliquez-moi pourquoi ma mère dépenserait plus en d’électricité".

Il a ainsi déposé une réclamation à EDF et a envoyé une copie de sa lettre au ministère de la Transition écologique et à l’association 60 millions de consommateurs. Il pointe notamment des chiffres "incompréhensibles". En effet, entre décembre 2019 et janvier 2020, la retraitée aurait consommé 2.675 Kwatts. À la même période, entre décembre 2020 et janvier 2021 son compteur Linky a relevé une consommation de 3.660 Kilowatts, soit 1.000 Kilowatts de plus.


Une rupture de bobine ?


La retraitée pointe ainsi du doigt son nouveau boîtier vert. "Depuis qu’on nous a imposé la mise en place du compteur Linky, j’ai noté que ma consommation supposée n’a jamais cessé d’augmenter, ces derniers temps de façon exponentielle", s’inquiète-t-elle. "Il y a quelque chose qui ne va pas, en tout cas j’y vois une relation de cause à effet", explique cette habitante de Bézues-Bajon qui demande une expertise pour "déterminer et éventuellement expliquer une telle consommation".

Une situation qui agace la famille, alors que la retraitée et son fils sont sans nouvelles d’EDF depuis l’envoie de leur courrier, le 14 mars dernier. "Trop c’est trop", s’agace la principale concernée. Contacté par la Dépêche, Enedis avance de son côté une explication.

En effet, le boîtier de la retraitée est un compteur de 15 kVa (kilovoltampères) alors que les boîtiers classiques sont de 9 à 12 Kilowatts, une installation qui correspondait alors à la consommation de la Gersoise et son mari, à la tête d’un élevage de vaches à l’époque.

"À 15 kVa, c’est probablement un triphasé. Une des deux bobines a pu claquer pendant la surtension provoquée par un orage, c’est un type de panne connu", explique le directeur territorial d’Enedis dans le Gers.

En savoir plus :ÉLECTRICITÉ ENEDIS
 


Date de création : 19/04/2021 15:24
Catégorie : - Quelles économies ?
Page lue 777 fois