Vous êtes ici :   Accueil » Une locataire électrosensible fondée à s’opposer au compteur d’eau « intelligent »
 

CITATIONS

Tous les grands combats sont d'arrière-garde. Et l'arrière-garde d'aujourd'hui est l'avant-garde de demain. Marguerite Yourcenar..

Je limite mes consommations d'eau, de gaz, d'électricité, de bière, de carburant... Je ne gaspille pas et ce, sans l'aide de machines, car, j'ai été éduqué ainsi. Julien Constant                                                                                                                                                                                                                  

Nous respecterons le choix de chacun, et lorsque les particuliers appelleront GRDF, ils seront sortis du périmètre de pose. Arnaud Schneider, responsable Aquitaine Midi-Pyrénées du déploiement des compteurs de gaz Gazpar.                                                                                                                                     

Le kVA (kilovoltampère) ne correspond pas exactement au kilowatt (kW). « On perd tous 13 % de disponibilité en termes de puissance », comptabilise Jean-Claude Defives, ancien électricien de Lauwin-Planque.                                                                                                                                                                                                                              

J'en appelle au refus de l'achat d'objets connectés et de protocoles dits intelligents ; au refus de l'infiltration tous azimuts de capteurs, tels les compteurs Linky appelés à mémoriser nos gestes au sein de nos habitats. Ce qui est en jeu, c'est la sauvegarde des valeurs humanistes qui nous constituent. Eric Sadin

26/01/2011 - ) « Ce compteur n’a rien d’intelligent. Il n’apporte rien en ce qui concerne la maîtrise de la demande d’électricité. Et son modèle économique n’est pas d’une clarté absolue.  Philippe van de Maele, (alors président de l'ADEME                                                                                                                                                         

Orthographe : Les compteurs communiCants espionnent en communiQUant nos données ; les fabriCants de chaussures gagnent leur vie en les fabriQUant.  Les gaz suffoCants tuent en suffoQUant leurs victimes. Les arguments convainCants se valident en nous convainQUant... Les humains sont des êtres communiCANTS qui vivent en communiQUANT entre eux. Les attitudes provoCantes attirent l'attention en provoQUant des réactions outrées. Julien Constant

13 avril 2018 France Inter : "Il y a une procédure qui permet de refuser l’installation du compteur. Certains contestent en disant qu’elle est trop compliquée à mettre en place, que c’est trop dur de le demander, mais c’est possible. Secrétaire d’Etat au numérique M. Mahjoubi                                                                     

"L'obligation (NdR :pour Enedis, pas pour les usagers) demeure. Après, les clients qui manifestent un refus peuvent le faire au titre du respect de la  propriété privée." Jean-François Harinordoquy, Enedis Pays Basque.                                                                                                                               

Si les sections de câbles ne sont pas adaptées aux nouveaux réglages, des accidents (feu) peuvent se produire quand le particulier demande à Enedis d'augmenter la puissance de son compteur à distance pour répondre à des besoins en énergie plus grands.(ex : achat d'un jacuzzi) Promotelec (signalé par Stéphane Lhomme)

"Le refus de remplacement d’un compteur par un particulier est possible.  Bien entendu tout recours à l’intimidation ou non-respect de la propriété privée est inacceptable et le gouvernement condamne tout comportement de cette nature. Nicolas Hulot                                                  

« Enedis, ... n’a pas le pouvoir d’imposer sa présence et tout usager peut s’y opposer et refuser l’accès à Enedis à son domaine privé. Enedis s’est ainsi engagé auprès de la Ville de Paris à ne pas forcer la main des usagers qui confirmeraient le refus de l’installation de Linky chez eux." Célia Blauel Mairie de Paris.

"Il n'y aura pas de clients exclus du dispositif Linky, sauf ceux qui ne voudront pas ouvrir leur porte, parce qu'on n'est pas habilité à forcer la porte des clients qui ne voudraient pas nous ouvrir, ou qui résistent…" Philippe Monloubou, Président du Directoire d'Enedis                                                                

Le déploiement du compteur Linky ne doit en aucun cas être une contrainte imposée aux usagers et je vous demande de faire cesser ces pratiques qui contredisent ma volonté  Ségolène Royal.                                                                                                                                                                                                      

"Si le client (...) nous oppose un refus (…) le client ne s'expose à rien (…) il n'y aura pas d'amende, pas de pénalité." Bernard Laurens, Directeur Territorial d'Enedis Bretagne

« Ce que l'on souhaite c'est que les techniciens qui interviennent (…) respectent la propriété privée, et si un client s'exprime lors du changement, respectent la volonté du client » Gladys Larose, relations publiques d’Enedis.                                                                                                                                                      

L’Ordonnance de Référé du TGI de Grenoble interdit « à la SA ENEDIS d’installer le compteur communicant par Radio Fréquences, dit Linky dans le domicile » et condamne la SA ENEDIS aux dépens et dédommagements en application des dispositions de l’article 700 du code de Procédure Civile. " TGI Grenoble

"Je vous prie de noter que les États membres ont toute latitude pour statuer sur ces questions... , ou la possibilité pour les consommateurs de ne pas adhérer au système." 11/08/2017 Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne.                                                                                          

La bureaucratie libérale... Parce qu'en plus, il vous ont mis un truc là, le compteur Schmoll là.. Ha ha, il a mis en route la machine à laver, ah ben dis-donc, elle est pas neuve, et ainsi de suite, ... ce contrôle permanent , c'est eux qui l'ont inventé... 2 avril 2017 Meeting à Châteauroux. Jean-Luc Mélenchon.

La jurisprudence définit le domicile comme le « lieu où, que l’intéressé y habite ou non, il a le droit de se dire chez lui, quel que soit le titre juridique de son occupation et l’affectation donnée aux locaux » (Cour de cassation, chambre criminelle, 4 janvier 1977, N° 76-91105). (https://www.legavox.fr/blog/maitre-anthony-bem/delit-penal-violation-domicile-conditions-21147.htm).

 

Avant Linky, jamais de feux de compteurs...

Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neuf Linky, un compteur flambant neufLinky, un compteur flambant neuf

Les questions essentielles


Que dit la loi ?

chateau-fort.jpgL'essentiel se lit dans les Codes Pénal et Civil  que les techno-industriels-gouvernants n'ont pas pu ou su (encore) modifier (Ouf !). Il s'agit de la liberté fondamentale d'avoir un chez-soi. Un lieu de vie, un abri, un refuge, un terrier.
   Inviolable ; autrement dit défendable contre toute intrusion, fût-elle bien intentionnée.
   Il s'agit encore de la liberté fondamentale qui en découle : l'appartenance, la jouissance comme dit le législateur. Exemples : je paie une location de mon logement : j'y suis vraiment chez moi.
Je paie une location de mon compteur : on n'a pas le droit de me mettre un capteur à la place sans mon accord.

Tout feu, tout flamme

Linky-feu.jpg  On peut remonter jusqu'au début du 20ème siècle : pas d'incendies liés au compteur électrique : Linky est vraiment une innovation, un concept flambant neuf !
  La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, n'aurait pas manqué une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu ! ...
Imaginez : - La Voix qui Mord : Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !   - Valeurs Délictuelles : A la Une : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !    - L'Usine Poubelle : Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky ! Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

BILAN général Incendies de compteurs (E.P. Collectif Stop Linky des Citoyens)

UFC : Objets connectés !

Que Choisir Avec l'UFC Que Choisir, c'est "dans son ADN", on n'a que l'embarras du... choix. Que Choisir est pour Linky moyennant quelques améliorations... Et sa pétition a dépassé l'objectif de 320 000 signatures !
Pendant ce temps, persuadés que "c'est obligatoire", 30 millions de domiciles se sont laissé équiper... Et jamais il n'y a eu autant d'augmentation de l'électrosensibilité*, d'incidents, d'incendies et de factures affolantes... Bof, ça n'arrive qu'aux autres...

* électrosensibilité à laquelle Linky participe, s'ajoutant au wifi, aux CPL des boîtier internet, à la 3G, 4G, au téléphone sans fil (Digital Enhanced Cordless Telephone), le blue-tooth, bien pire, la 5G,... Note : tout est câblé chez moi, pas d'ondes inutiles. Quand je peux décider moi-même, je le fais.

Pourquoi refuser !

LinkyGazparEauNon.jpgJ'ai dit NON au Linky (et au Gazpar, et compteur d'eau communicant) car je suis libre de choisir, et chez moi, le WIFI est désactivé (ça consomme aussi du courant, c'est facile à pirater, je n'en ai pas besoin pour faire mon site web), le DECT aussi (téléphone sans fil). (Digital Enhanced Cordless Telephone, Pas de CPL entre les deux boîtiers internet-TV, Pas de bluetooth ni de GPS dans ma voiture. Et si la liberté chez soi devenait illégale, je refuserais quand même.
 
T
out le monde le voit en 2020 : le compteur-capteur communicant ne change pas les habitudes, ne génère aucune économie, bien au contraire.
Mon "Non" affiché sur ma porte s'oppose au "oui" implicite de la majorité, cette abdication générale dans la société de la consoumission au monde-machine. Lire Ne pas gérer les nuisances mais les supprimer !

Discrimination

Linky-feu.jpg

Il y a quatre catégories de Français : 
1. Ceux dont le compteur est dans leurs murs : ils n'ont eu qu'à dire non.
2. Ceux dont le compteur est dans leur coffret dehors : ils ont rarement réussi à empêcher la pose
3. Ceux qui ont réussi à faire remettre un compteur classique.
4. Ceux qui préfèrent subir : l'immense majorité.

Tous ces braves gens de Que Choisir, l'INC, le Médiateur de l'Energie, les maires, les défenseurs des droits, les procureurs, les préfets, etc. acceptent cette situation violemment contraire aux fondements même de leur mission. Qu'est-ce donc qu'une dictature ?

Une locataire électrosensible fondée à s’opposer au compteur d’eau « intelligent »

Une locataire électrosensible fondée à s’opposer au compteur d’eau « intelligent », selon la cour d’appel de Paris

https://www.lemonde.fr/argent/article/2021/01/30/compteur-d-eau-intelligent-une-locataire-electrosensible-obtient-le-droit-de-s-y-opposer_6068174_1657007.html

Rafaële Rivais

29/01/2021

En octobre 2015, l’Office public de l’habitat d’Arcueil-Gentilly (Val-de-Marne) annonce à ses locataires que la société Proxiserve va remplacer leurs compteurs d’eau individuels par des compteurs dits « intelligents », pouvant être relevés à distance. Une habitante, Mme X, s’y opposant, l’Office l’assigne et obtient qu’elle soit condamnée à ouvrir sa porte aux techniciens.

Mme X fait appel, grâce à l’aide juridictionnelle totale, et produit un certificat médical assurant que son état de santé ne lui permet pas de supporter les ondes électromagnétiques qu’émettent les compteurs « intelligents ».

La cour d’appel de Paris juge, le 9 juin 2020, qu’aucun des textes invoqués par le bailleur ne peut fonder l’obligation de laisser entrer Proxiserve. L’article 7-e de la loi du 6 juillet 1989, aux termes duquel le locataire doit « permettre l’accès aux lieux loués » pour des « travaux d’amélioration de la performance énergétique », ne convient pas, car « l’eau potable (…) ne saurait être qualifiée d’énergie ».

Ondes émises

Il en va de même du contrat de bail, selon lequel l’Office doit entretenir « la plomberie sanitaire et [les] appareils individuels de production d’eau… » : le compteur « n’[appartient ] pas à une de ces catégories ».

La cour d’appel observe, en revanche, que le compteur intelligent « émet des champs électromagnétiques », auxquels Mme « justifie » être particulièrement sensible. Elle constate que le bailleur ne fournit pas « la moindre indication relative aux quantités émises » par cet appareil, et qu’il se « [borne] à produire des documents relatifs au compteur électrique », censé fonctionner sur un « principe similaire » – ce qui n’est pas exact.

Eau, gaz, électricité : des technologies différentes

Les compteurs électriques n’utilisent pas la même technologie que les compteurs d’eau ou de gaz. Le compteur Linky transmet des données par des courants porteurs en ligne (CPL), « c’est-à-dire le long de câbles électriques », explique l’Agence nationale des fréquences (ANFR). « Il ne rayonne que parce que les fils électriques, qui ne sont pas blindés (comme peuvent l’être des câbles Ethernet ou des câbles coaxiaux), rayonnent. »

Les compteurs d’eau et de gaz, en revanche, intègrent des « émetteurs radio de faible puissance, qui transmettent les index de consommation aux gestionnaires ». On peut les comparer à « de petits téléphones mobiles », indique Olivier Merkel, responsable de l’unité nouvelles technologies à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses)Le signal par lequel ils envoient l’index de consommation, plusieurs fois par jour, « est équivalent à un SMS ».

La cour d’appel rejette donc la demande de l’Office, en des termes que, toutefois, les scientifiques pourraient contester : « A supposer que [les ondes] émises par ledit compteur le soient à une dose inférieure à la norme généralement considérée comme inoffensive, commence-t-elle, cette dose s’ajoute aux autres [et] compte tenu de la pathologie de Mme X, est susceptible d’affecter son état de santé. » Les niveaux d’exposition aux ondes, improprement appelés « doses », ne s’additionnent pas ; en outre, la cour ne précise pas s’ils dépassent les valeurs limites réglementaires.

Or c’est la première fois qu’une juridiction du fond admet qu’un justiciable peut se prévaloir de l’électrohypersensibilité (EHS) pour s’opposer à un compteur d’eau communiquant   (sic.)

(Rafaële Rivay ignore que Les compteurs communiCants espionnent en communiQUant nos données ;

Les fabriCants de chaussures gagnent leur vie en fabriQUant des chaussures.
Les gaz suffoCants tuent en suffoQUant leurs victimes.
Les arguments convainCants se valident en convainQUant l'interlocuteur...
Les humains sont des êtres communiCANTS qui ont une vie sociale extrêmement riche  en communiQUANT avec les êtres vivants autour d'eux.
Les attitudes provoCantes attirent l'attention en provoQUant des réactions outrées.

   . Le 17 novembre 2016, c’est en référé que le président du tribunal d’instance de Grenoble ordonne à l’OPAC 38 de faire retirer le compteur d’eau à radiofréquences que son service gestionnaire a installé dans l’appartement d’une locataire.

Le cas de Linky

Dans les litiges liés aux compteurs électriques Linky, seules quelques décisions provisoires ordonnent à Enedis (ex-ERDF) de poser des filtres protecteurs chez les personnes qui ont fourni des certificats médicaux.

Le 23 avril 2019, le juge des référés du tribunal de grande instance de Bordeaux, saisi par treize justiciables que défendent Me Christophe Lèguevaques et son associé Me Arnaud Durand, a ainsi ordonné à Enedis d’installer chez eux un filtre les protégeant des champs électromagnétiques générés par le « courant porteur en ligne » (par lequel le compteur communique les données qu’il a collectées) ; il prévoit une astreinte de 50 euros par jour de retard.

Lire aussi  Linky : un bénéfice limité pour les consommateurs

Même décision le 17 novembre 2020 : la cour d’appel de Bordeaux confirme qu’Enedis doit installer ces filtres ; elle augmente le montant de l’astreinte (500 euros par jour de retard). Elle admet en effet que les victimes d’EHS « démontrent, par la production de certificats médicaux précis et détaillés, le dommage imminent constitué par les troubles auxquels elles sont exposées ». Elle considère en outre que le compteur Linky est doté d’une fonction « intrusive », lui permettant, contrairement à ce qu’affirme Enedis, de « connaître la consommation des appareils de domotique pris isolément ». Enfin, le 10 mars 2020, la cour d’appel de Grenoble invoque, en référé, le « principe de précaution » pour confirmer l’injonction faite à Enedis de n’installer aucun appareil Linky, et de distribuer une électricité « exempte de tout courant porteur en ligne ».

Absence de preuve scientifique

Pourrait-on avoir une preuve scientifique que le brouillard d'ondes dans lequel nous baignons est bon pour la santé ?  Qu'il n'y a aucun lien avec l'explosion des cancers, entre autres catastrophes sanitaires ?  Toutes les instances officielles ne sont que des émanations du pouvoir techno-industrie. les normes sont définies pour que le business ne soit pas gêné.

Cependant, la plupart des décisions de référé vont en sens inverse. Le 12 décembre 2019, la cour d’appel de Versailles refuse ainsi de condamner Enedis à retirer un compteur Linky ou à installer un filtre de protection chez un justiciable qui invoque le principe de précaution, mais qui « ne se revendique pas » comme EHS.

Elle se fonde sur diverses études de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses). L’une, publiée en mars 2018, indique qu’« aucune preuve expérimentale solide ne permet actuellement d’établir un lien de causalité entre l’exposition aux champs électromagnétiques et les symptômes décrits par les personnes se déclarant EHS »

Lire aussi  Les ondes du compteur Linky sont-elles dangereuses ?

Le 18 mai 2020, la cour d’appel de Toulouse infirme un jugement ayant enjoint à Enedis de n’installer aucun appareil Linky au domicile de plusieurs justiciables « allergiques à l’exposition aux champs électromagnétiques ». Elle estime qu’« en l’absence de preuve scientifique d’un lien de causalité entre l’exposition aux ondes et des affections ou pathologies, il ne peut être affirmé l’existence d’un dommage sanitaire certain dans son principe, évident et imminent, c’est-à-dire dont la survenance est sur le point de se réaliser ».

Les militants anti-Linky se réjouissent donc de l’arrêt de la cour d’appel de Paris : « Nous allons nous y référer dans les procès à venir », promet ainsi Me Christophe Lèguevaques, leur principal défenseur.

Quand les compteurs d’eau doivent être individualisés

Les immeubles construits depuis le 1er novembre 2007 doivent être équipés de compteurs d’eau froide divisionnaires. La loi sur l’eau du 30 décembre 2006 (article 59) a en effet introduit cette obligation dans le code de la construction et de l’habitation (L135-1), afin d’inciter les occupants à mieux maîtriser leur consommation. L’article R135-1 du même code précise que le relevé doit pouvoir se faire sans qu’il soit nécessaire d’entrer dans les logements.

Ces obligations n’existent pas pour les logements plus anciens. Dans les copropriétés, l’installation de compteurs divisionnaires est soumise au vote de l’assemblée générale. Ceux qui possèdent de grandes surfaces faiblement occupées ont intérêt à la réclamer, tandis que les autres peuvent préférer une facturation au tantième.

L’Association des responsables de copropriété (ARC) indique que « 54 % des copropriétés sont dotées de compteurs divisionnaires » ; sur cet ensemble, « 37 % se trouvent à Paris, 65 % en petite et grande couronne, et 58 % en province ».

Dans le parc social, la pose de compteurs divisionnaires se décide « en concertation avec les associations de locataires », indique l’Union sociale pour l’habitat. Elle précise qu’il peut y avoir des réticences « en cas de difficultés techniques », si le coût de l’installation est important.


Date de création : 31/01/2021 17:13
Catégorie : - Justice
Page lue 1226 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !