En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Milices d'Enedis
 
 
 
 

Nouveautés du site

(depuis 40 jours)
Articles
27/02/2020 : - GRDF sommaire
Commentaires blog
Articles
27/02/2020 : - GRDF sommaire
Commentaires blog

Le droit de dire Non

droit-dire-non_vignette.jpg

Feu de compteur

St-Cyr-SUR-MORIN_.jpgFeu de compteur

Pour l'Etat, c'est à dire, EDF, c'est-à-dire Enedis, Linky ne brûle jamais.

Pour les déféqueurs de niouzes,
les décrypteurs,
les Scélérats comme Selectra et autres menteurs des médias financés par nous (nos taxes et la publicité),
Linky ne brûle jamais. Soit.
Alors il fond ? Il se consume ?  Voilà qui est beaucoup moins inquiétant...

Et on peut même monter le compteur sur un support en bois dans les coffrets en plastique (oui, c'est légal :norme NF 14-100), car ces coffrets empêchent la propagation des incendies. A cet égard, la photo donne à méditer non ?

Pour ceux qui persistent à dire que Linky n'a rien changé à l'accidentologie des compteurs, "Il y avait autant d'incendies et de pannes avant", qu'ils nous proposent donc une liste des compteurs non-Linky qui auraient déclenché des incendies, qui se seraient enflammés !

La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, ne manquerait pas une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu !  ... Imaginez :
- Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !  
- A la Une  : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !
- Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky  !  Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

Lire l'article du journal  le-pays-briard_h30.png

14/11/2019 : Un début d’incendie à Saint-Martin-Boulogne

Bilan Incendies de compteur, c'est ici

Lire la suite

St-Cyr-SUR-MORIN_.jpgFeu de compteur

Pour l'Etat, c'est à dire, EDF, c'est-à-dire Enedis, Linky ne brûle jamais.

Pour les déféqueurs de niouzes,
les décrypteurs,
les Scélérats comme Selectra et autres menteurs des médias financés par nous (nos taxes et la publicité),
Linky ne brûle jamais. Soit.
Alors il fond ? Il se consume ?  Voilà qui est beaucoup moins inquiétant...

Et on peut même monter le compteur sur un support en bois dans les coffrets en plastique (oui, c'est légal :norme NF 14-100), car ces coffrets empêchent la propagation des incendies. A cet égard, la photo donne à méditer non ?

Pour ceux qui persistent à dire que Linky n'a rien changé à l'accidentologie des compteurs, "Il y avait autant d'incendies et de pannes avant", qu'ils nous proposent donc une liste des compteurs non-Linky qui auraient déclenché des incendies, qui se seraient enflammés !

La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, ne manquerait pas une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu !  ... Imaginez :
- Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !  
- A la Une  : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !
- Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky  !  Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

Lire l'article du journal  le-pays-briard_h30.png

14/11/2019 : Un début d’incendie à Saint-Martin-Boulogne

Bilan Incendies de compteur, c'est ici

Fermer

 

Milices d'Enedis

Communiqué du jeudi 29 mars 2018

Compteur Linky - Incident grave causé par les milices d'Enedis
Solidarité avec un habitant de 75 ans poursuivi en justice


 
Enedis continue inlassablement à envoyer ses milices (des sociétés privées) un peu partout en France pour imposer par les pires moyens les compteurs nuisibles Linky à une population qui n'en veut pas. Nous avons déjà alerté sur le fait que tout cela allait se finir très mal et il est clair que, outre le danger mortel causé par les incendies de Linky, on se rapproche hélas du drame (cf ci-dessous article de La Provence). 
 
J'exprime ma solidarité totale avec cet habitant de 75 ans qui se retrouve désormais poursuivi en justice, alors qu'il était paisiblement chez lui : il ne faut pas oublier que ce sont les milices d'Enedis qui viennent semer le trouble dans les communes.

Il est aussi très important de noter que c'est en violation des décisions officielles de la municipalité d'Eguilles qu'Enedis a envoyé ses séides installer les Linky : il est inadmissible qu'une société (qui plus est d'Etat) bafoue impunément la légalité dans de nombreuses communes de France (*), avec la complicité malhonnête des préfets et du gouvernement.

Il faut croire que M. Macron, son gouvernement, sa majorité parlementaire LREM et Enedis ont l'intention de continuer leur campagne totalitaire jusqu'à ce que des drames se produisent

J'appelle tous les collectifs, les associations, les citoyens à organiser des initiatives lors de la journée d'action du 5 mai pour exiger l'arrêt du programme Linky et dénoncer les procédures lancées contre les communes et habitants (dont ce monsieur de 75 ans qu'il sera nécessaire de soutenir le 6 juillet au Tribunal d'Aix-en-Provence) qui ont le courage de refuser les compteurs espions et malfaisants Linky, Gazpar et cie. 


Stéphane Lhomme 
Conseiller municipal de Saint-Macaire (33) 
Animateur du site web http://refus.linky.gazpar.free.fr


(*) Pour mémoire, même attaqués devant les tribunaux administratifs, les délibérations et arrêtés restent en vigueur tant qu'ils ne sont pas suspendus ou annulés par la justice administrative (à supposer qu'ils le soient au final).



 


La Provence - 29/03/2018

Linky

Un habitant a sorti une vieille arme pour interdire le technicien d'intervenir chez lui

https://www.laprovence.com/article/faits-divers-justice/4901360/eguilles-agresse-et-menace-pour-la-pose-dun-compteur-linky.html

Par Aurélie Biagini

La pose des compteurs Linky, ces boîtiers connectés d'Enedis, est un sujet particulièrement électrique. L'opposition est telle, que nombre de réunions publiques se tiennent dans les communes et que certains édiles vont jusqu'à faire voter des délibérations en conseil pour refuser les installations.

Jeudi dernier vers midi, la tension est montée d'un cran à Éguilles. Un technicien de l'entreprise LS Services, société mandatée par Enedis pour installer ces fameux compteurs Linky, a été menacé par un habitant. Alors qu'il était en pleine mission, le technicien a été interpellé par un homme. "Intervenant dans une rue du village, le technicien a été pris à partie par un homme âgé de 75 ans lui sommant ne pas installer ce compteur chez lui alors qu'il opérait sur un autre compteur, décrit le major Stéphane Vanhaesebroucke, commandant de brigade de gendarmerie d'Éguilles. Il a alors sorti de sa poche une arme d'alarme." Après perquisition au domicile du riverain, l'arme a été retrouvée, non chargée.

Une plainte a été déposée et l'homme sera convoqué le 6 juillet prochain au tribunal d'Aix-en-Provence pour menace avec arme et détention d'une arme de catégorie D1 (arme soumise à une simple procédure d'enregistrement).

Un fait qui vient donc ajouter à la confusion déjà présente sur la commune quant au dossier Linky. Le major appelle donc au calme et surtout à la communication sur cette problématique. "Nous avons déjà été confrontés à plusieurs reprises à des altercations virulentes par rapport à ces interventions", indiquait le commandant de brigade. Et d'ajouter que si les militaires n'ont pas à prendre parti dans "ce dossier purement commercial" ils invitent les personnes qui ne souhaitent pas voir installer ce compteur chez elles à gérer en amont du passage du technicien leur situation auprès du fournisseur.

De son côté, et par voix de communiqué, Enedis dénonçait "avec force cet acte d'une gravité extrême, ainsi que toutes incivilités, menaces et autres actes d'intimidation qui peuvent survenir lors de l'installation de compteurs. Les femmes et hommes mobilisés pour la pose effectuent sur le terrain un acte technique qui requiert un environnement serein pour une sécurité maximale et nous leur assurons tout notre soutien."

Un vote contre les compteurs en conseil

Pour rappel sur ce sujet, le conseil municipal d'Éguilles prenait une délibération le 16 novembre dernier demandant un "sursis à exécution dans le déploiement des compteurs Linky par Enedis" avant d'interdire carrément "la pose d'office de compteurs Linky sur le territoire contre l'accord des abonnés". Ceci a été notifié dans un arrêté pris lors de la séance du conseil municipal du 8 décembre. Robert Dagorne indiquait alors : "On nous force la main, c'est totalement intolérable ". Contacté mercredi, le maire restait injoignable.


Date de création : 29/03/2018 15:08
Catégorie : Stéphane Lhomme -
Page lue 2187 fois