Vous êtes ici :   Accueil » Covid-19 et Linky
 
 

Nouveautés du site

(depuis 40 jours)

Retrait Linky : remettez-moi un compteur non communicant

Retrait-Linky.org.jpg

Enedis ou ses sous-traitants vous ont mis un compteur communicant Linky alors que vous n'en vouliez pas, ou bien vous avez changé d'avis et vous n'en voulez plus : ce site est fait pour vous.

Site gratuit uniquement destiné à demander le retrait des compteurs Linky.

Lire la suite

Mais combien sommes-nous SANS Linky ?

Vous non plus, vous n'avez pas de Linky ?
Combien de récalcitrants n'ont pas de Linky ?  Comptons-nous, signez ici Lire le texte de la pétition
 

Lettrinfo 12 mars 2022

Refuser Linky est gratuit.
Futé : la relève mensuelle gratuite.
 

Oui certes, mais, à partir de 2025, j'aurai peut-être à payer 50 € par an pour deux relèves humaines par an ! 25 € la visite, c'est comme chez le toubib donc. Pas cher payé pour un peu de liberté. D'ailleurs, le compteur blanc est toujours en vente.
 

La CRE réclame cela depuis 2015 au moins ! Non, ce n'est pas un scoop chers chiens de garde, spécialistes de la défakation des niouzes ! Dans une délibération du 3 mars 2016 «portant sur la tarification des prestations annexes», elle considère «justifié que les consommateurs qui n'ont pas laissé l'accès au compteur se voient facturer une prestation de relève à pied résiduelle, compensant les surcoûts occasionnés, mais que cette prestation ne peut être mise en place à ce stade, à défaut de connaître l'ampleur de ces surcoûts».

A lire aussi Stéphane Lhomme 09/03/2022


Mon changement de fournisseur

Je viens de revenir chez EDF, après trois ans chez Mint, ainsi la mensualité est passée de 123 à 84 euros. Mais Linky n'est pas entré chez moi à cette occasion, pourtant, il a essayé. 
Mars 2022, je n'ai toujours pas de Linky. Et la campagne présidentielle ne parle jamais de mes préoccupations. Ah si ! Il vont tous accélérer la production d'électricité et continuer la connexion totale et la robotisation du monde. 
Mais j'ai encore la chance d'accueillir chez moi des humains ! Car Madame Enedis est venue sonner chez moi le 21/02/2022.   Alors que l'un des avantages du Linky, un gain pour le consommateur, serait de me priver de ce contact humain !

A lire aussi  Changement de fournisseur, toujours pas de Linky


Comme l'a expliqué le Collectif Vallon en décembre 2021, comme Stéphane Lhomme le rappelle régulièrement depuis au moins 2015, comme je le développe sur mon site depuis février 2018, le refus du Linky évite  des incendies, des arnaques, des pannes. Le refus du Linky est aussi une occasion de sortir de l'infantilisme dans lequel on nous plonge, et auquel tant de gens s'habituent...

A lire aussi  Collectif Vallon 12/2021   

Linky ne sert pas à faire des économies ; tout le monde voit bien qu'il n'est question que de l'accélération de l'augmentation de la consommation d'électricité, avec la vente d'innombrables gadgets connectés, l'explosion des climatiseurs, pompes à chaleur, le volume astronomique de données, vidéo notamment, du "cloud"... Mais Linky, c'est déjà de l'Histoire.

 L'auto-relève mensuelle et les photos d'index

   Nul besoin d'espace client ; ce lien suffit  https://www.enedis.fr/faire-le-releve-en-ligne

 L'idéal, c'est bien d'envoyer le relevé à Enedis. Je le fais chaque mois. Montrons donc que nous ne sommes pas des clients muets, que nous savons, sans Linky, surveiller et maîtriser notre consommation ! Je dispose des photos de mes deux index mensuels depuis 2015, et ça m'a fait économiser des sous.  Envoyer sur le site de Mint c'est possible, mais ils écrivent bien que c'est juste pour notre usage personnel (moi c'est le tableur Excel) ; et sur le site d'Edf, il n'est possible d'envoyer ledit relevé qu'à certaines dates.

J'ai donc les preuves de mes index sur les photos horodatées par le serveur de mon opérateur de téléphonie et aussi la confirmation écrite  par Enedis de mon autorelevé. Avis à ceux qui ont à subir des surfacturations.

Pourquoi ne faites-vous pas de photos de vos index, seul moyen de preuve contre une erreur d'Enedis ou de votre fournisseur ? Réagissez-donc à cet article et dites-moi.

 A lire aussi Preuves Photographiques à l'appui 

   

Bien sûr on vous signale que c'est dans l'attente de la pose d'un Linky, et en effet, si je déménage, si je décède, il est possible que la résistance disparaisse avec moi ; car combien sommes-nous d'Ohms résistants en France ? D'après Enedis, plus d'un million quand même...

Relevé pour Enedis 2022mars09.jpg

Relevé pour Enedis confirmation 2022mars09.jpg

Lire la suite

 
 
 

Covid-19 et Linky

Christian Estrosi souhaite que les données envoyées par les compteurs Linky à Enedis soient examinées par l'État,

Pour vérifier la non-occupation des résidences secondaires   

Le , par Axel Lecomte

Enedis pourrait donc consulter la consommation des compteurs électriques, dont Linky, qui compte actuellement plus de 243 000 installations à Nice et environ 23,4 millions dans toute la France. Le déploiement de ce compteur communicant est inscrit dans la loi relative à la « transition énergétique pour la croissance verte », en application de deux directives européennes datant de 2006 et 2009. D’ailleurs, Enedis vise à poser 35 millions de compteurs Linky à l’horizon 2021.


Rapport-CIA-Adler-VIG.jpg

Alexandre Adler Le rapport de la CIA
Comment sera le monde en 2020
imprimé en 2005  Robert Laffont

_-_-_-_-_-_-_-_

Nice, Marseille, la liste est longue des mégapoles en cours de numérisation, de connexion totale ; avec notre accord ou et surtout dans notre indifférence ; Lille est sur la liste bien sûr. avec la promotion indéfectible de Martine Aubry, et de tous les autres membres du personnel politique, quelle que soit leur étiquette.  Même les élites ont depuis longtemps perdu la vision globale du monde monstrueux par l'immensité et la complexité dont ils sont les zélés constructeurs.

Incapables de lire les auteurs qui "décryptent" la situation, incapables de comprendre que leurs éoliennes, panneaux photovoltaïques, piles à hydrogène, voitures électriques, biomasse, qu'est-ce que j'oublie ? que toutes ces machines, tuent, gaspillent les ressources, l'énergie et produisent leurs gaz à effet de serre bien loin de là où elles ont implantées, d'où leur appellation criminelle de "propre".  Responsables et coupables.

L'une des raisons pour lesquelles Linky n'est pas entré chez moi (n'en déplaise aux "experts" illettrés ou complices), c'est bien que je me sens suffisamment pisté, suivi à la trace numérique, pour avoir dit Stop.

Pas de wifi,
ni de CPL internet-décodeur-TV,
ni de DECT,
ni de blue-tooth chez moi ni dans ma voiture,
pas de GPS.

Mais je rassure les zombisounours : j'ai un petit stock de bougies au cas où, et la déco ""caverne", bon... j'hésite encore...). Ça ne m'empêche pas de faire des sites web, étonnant non ?

Bien sûr je suis déjà un homme nu, Bien fliqué comme il faut. Avec mon ordiphone, ma CB, mon adresse IP, et bien d'autres traces que j'oublie ou ne connais pas. Donc ça ira comme ça ! N'en jetez plus !  Je ne prends pas ! Je renvoie, je refuse, je rejette la suite.  Je n'ai même pas de machine expresso à capsules, mais encore un modèle manuel qui ne s'arrête pas tout, avec un porte-filtre qu'il faut remplir à la main, comme les pros dans les cafés.  Vous sauriez encore vous en servir ? Oui, sans doute, mais il faut réapprendre le geste... Mais puisque ça peut se faire automatiquement ! C'est si prrrratique ! 

Et oui, je reçois le wifi et le CPL des voisins, je baigne dans la 3G, la 4G, la 4G+, et bientôt la 5G, je respire les particules vertes de Madame Aubry.  
Quel intérêt alors ? M'empoisonner le moins possible et, quelle idée farfelue, essayer de maintenir mon goût pour la liberté en vie... Tenir tête !

_-_-_-_-_-_-_-_

Nice, Marseille, la liste est longue des mégapoles en cours de numérisation, connexion totale ; avec notre accord ou ou notre indifférence ; avec la promotion indéfectible.  

Ville-machine, société de contrainte

Pièces et main d'œuvre

D’abord, un peu de mise à jour technologique. Le réseau de connexion sans fil à très haut débit 5G déploie ses antennes. L’entrepreneur transhumaniste Elon Musk expédie à cet effet 20 000 satellites cernant le ciel terrestre. Plus de mille « villes intelligentes » (smart city) sont en projet dans le monde, dont la moitié en Chine. La France teste Alicem, « solution d’identité numérique régalienne » sur smartphone, avec authentification par reconnaissance faciale, pour dématérialiser 100 % des services publics d’ici 2022. La smart city est le produit du numérique et de la métropolisation. Les technocrates nous l’annoncent comme un fait accompli : 80 % de la population mondiale s’entassera dans les métropoles en 2050. D’où l’impératif d’une organisation rationnelle de l’ordre public, c’est-à-dire d’une police des populations – au sens de gestion et discipline - optimisée par un pilotage centralisé et automatisé. Seul moyen pour la ville-machine de fluidifier ses réseaux, ses flux et stocks de marchandises et d’individus-fourmis, d’éviter les blocages et la panne.....

_-_-_-_-_-_-_-_

Les secrets de Linky

Ce qu’on apprend en infiltrant une réunion de la Métro  Grenoble

dimanche 5 juin 2016 par Pièces et main d’œuvre

Pièces et main d'œuvre

[...] À propos de la collecte et de l’usage des données Sylvain Bouchard, un geek de La Péniche (une boîte qui vend des prestations sur le web), rappelle que nul ne peut maîtriser l’usage de ses données personnelles sur le net, et que la sécurité des systèmes informatiques n’existe pas. Il nous apprend que les données de Linky seront transmises par ERDF à la collectivité locale, de façon anonymisée à l’échelle d’un ou plusieurs bâtiments. Olivier Masset, directeur régional d’ERDF – pardon, d’Enedis -, concède : « Les données sont consolidées (i.e centralisées) à la maille IRIS ». Voilà autre chose. Qu’est-ce à dire ? Demandons à l’Insee, grand collecteur de données. « Les communes d'au moins 10 000 habitants et la plupart des communes de 5 000 à 10 000 habitants sont découpées en IRIS. Ce découpage, maille de base de la diffusion de statistiques infracommunales, constitue une partition du territoire de ces communes en "quartiers" dont la population est de l'ordre de 2 000 habitants. La France compte environ 16 000 IRIS. » 4 L’Etat gère son cheptel humain de façon fine et rationalisée, grâce aux statistiques. Vous savez désormais que vous habitez une maille IRIS, laquelle est découpée, analysée, classée afin d’être administrée selon les normes liées à la quantification de nos existences. Avec les statistiques à la puissance cybernétique - le big data - nos vies sont pilotées par des machines. Linky fournira donc des données précises sur votre rue, votre quartier ou votre village. La loi sur la transition énergétique prévoit que les propriétaires d’immeubles et les collectivités aient accès à ces informations. Il ne s’agit donc pas, comme le prétend Enedis, de conserver pour nous seuls les données sur notre vie privée. D’autant que certaines collectivités, comme Grenoble, ou Enedis lui-même, ne jurent que par l’open data5 , ce qui, souligne Sylvain Bouchard, permet à des « acteurs tiers » de les utiliser. Comprenez, de vous harceler pour vous vendre leur camelote, sur les bases notamment du géomarketing, qui vous localise, analyse vos données et vous cible. « Dis-moi qui tu es et où tu vis, je te dirai ce que tu consommes », clame une boîte spécialisée.6 Avec Linky et les objets connectés, vous n’avez plus rien à « dire » vous-mêmes : vos gadgets vous dénoncent.

_-_-_-_-_-_-_-_


Date de création : 11/04/2020 19:26
Catégorie : - Cybersécurité
Page lue 2617 fois