En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 

Citations

"Le constructeur de Linky, directeur Europe de la société Itron, a reconnu que le CPL ne s'arrête pas au compteur et se diffuse dans tout le logement, (débat "éco" de Sud-Ouest,  02/03/2016 - Cité Mondiale de Bordeaux). Constructeur de Linky, William Hosono.

Je limite mes consommations d'eau, de gaz, d'électricité, de bière, de carburant...Car je ne gaspille pas et ce, sans l'aide de machines, car, j'ai été éduqué ainsi. Julien Constant

Nous respecterons le choix de chacun, et lorsque les particuliers appelleront GRDF, ils seront sortis du périmètre de pose. Arnaud Schneider, responsable Aquitaine Midi-Pyrénées du déploiement des compteurs de gaz Gazpar

Le kVA (kilovoltampère) ne correspond pas exactement au kilowatt (kW). « On perd tous 13 % de disponibilité en termes de puissance », comptabilise Jean-Claude Defives, ancien électricien de Lauwin-Planque.

J'en appelle au refus de l'achat d'objets connectés et de protocoles dits intelligents ; au refus de l'infiltration tous azimuts de capteurs, tels les compteurs Linky appelés à mémoriser nos gestes au sein de nos habitats. Ce qui est en jeu, c'est la sauvegarde des valeurs humanistes qui nous constituent. Eric Sadin

26/01/2011 - ) « Ce compteur n’a rien d’intelligent. Il n’apporte rien en ce qui concerne la maîtrise de la demande d’électricité. Et son modèle économique n’est pas d’une clarté absolue.  Philippe van de Maele, (alors président de l'ADEME

Orthographe : Les compteurs communiCants espionnent en communiQUant nos données ; les fabriCants de chaussures gagnent leur vie en fabriQUant des chaussures. Les gaz suffoCants tuent en suffoQUant leurs victimes. Les arguments convainCants se valident en convainQUant l'interlocuteur... Les humains sont des êtres communiCANTS qui ont une vie sociale extrêmement riche  en communiQUANT avec les êtres vivants autour d'eux. Les attitudes provoCantes attirent l'attention en provoQUant des réactions outrées.Julien Constant

13 avril 2018 France Inter : "Il y a une procédure qui permet de refuser l’installation du compteur. Certains contestent en disant qu’elle est trop compliquée à mettre en place, que c’est trop dur de le demander, mais c’est possible. Secrétaire d’Etat au numérique M. Mahjoubi

"L'obligation (NdR :pour Enedis, pas pour les usagers) demeure. Après, les clients qui manifestent un refus peuvent le faire au titre du respect de la  propriété privée." Jean-François Harinordoquy, Enedis Pays Basque.

Dans le cas où les sections de câbles ne sont pas adaptées aux nouveaux réglages, des accidents (feu) peuvent se produire le jour où le particulier fait la demande auprès d'Enedis afin d'augmenter la puissance de son compteur à distance pour répondre à des besoins en énergie plus conséquents (ex : achat d'un jacuzzi) Promotelec (signalé par Stéphane Lhomme)

"Le refus de remplacement d’un compteur par un particulier est possible.  Bien entendu tout recours à l’intimidation ou non-respect de la propriété privée est inacceptable et le gouvernement condamne tout comportement de cette nature. Nicolas Hulot

« Enedis, ... n’a pas le pouvoir d’imposer sa présence et tout usager peut s’y opposer et refuser l’accès à Enedis à son domaine privé. Enedis s’est ainsi engagé auprès de la Ville de Paris à ne pas forcer la main des usagers qui confirmeraient le refus de l’installation de Linky chez eux." Célia Blauel Mairie de Paris.

"Il n'y aura pas de clients exclus du dispositif Linky, sauf ceux qui ne voudront pas ouvrir leur porte, parce qu'on n'est pas habilité à forcer la porte des clients qui ne voudraient pas nous ouvrir, ou qui résistent…" Philippe Monloubou, Président du Directoire d'Enedis

Le déploiement du compteur Linky ne doit en aucun cas être une contrainte imposée aux usagers et je vous demande de faire cesser ces pratiques qui contredisent ma volonté  Ségolène Royal.

"Si le client (...) nous oppose un refus (…) le client ne s'expose à rien (…) il n'y aura pas d'amende, pas de pénalité." Bernard Laurens, Directeur Territorial d'Enedis Bretagne

« Ce que l'on souhaite c'est que les techniciens qui interviennent (…) respectent la propriété privée, et si un client s'exprime lors du changement, respectent la volonté du client » Gladys Larose, relations publiques d’Enedis.

L’Ordonnance de Référé du TGI de Grenoble interdit « à la SA ENEDIS d’installer le compteur communicant par Radio Fréquences, dit Linky dans le domicile » et condamne la SA ENEDIS aux dépens et dédommagements en application des dispositions de l’article 700 du code de Procédure Civile. " TGI Grenoble

"Je vous prie de noter que les États membres ont toute latitude pour statuer sur ces questions... , ou la possibilité pour les consommateurs de ne pas adhérer au système." 11/08/2017 Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne.

La bureaucratie libérale... Parce qu'en plus, il vous ont mis un truc là, le compteur Schmoll là.. Ha ha, il a mis en route la machine à laver, ah ben dis-donc, elle est pas neuve, et ainsi de suite, ... ce contrôle permanent , c'est eux qui l'ont inventé... 2 avril 2017 Meeting à Châteauroux. Jean-Luc Mélenchon.

La jurisprudence définit le domicile comme le « lieu où, que l’intéressé y habite ou non, a le droit de se dire chez lui, quel que soit le titre juridique de son occupation et l’affectation donnée aux locaux » (Cour de cassation, chambre criminelle, 4 janvier 1977, N° 76-91105). (https://www.legavox.fr/blog/maitre-anthony-bem/delit-penal-violation-domicile-conditions-21147.htm).

 

Nouveautés du site

(depuis 60 jours)
Articles
Réactions Articles
Blog
Articles
Réactions Articles
Blog

Les questions essentielles

Que dit la loi ?

L'chateau-fort.jpgessentiel se lit dans les Codes Pénal et Civil  que les techno-industriels-gouvernants n'ont pas pu ou su modifier (Ouf !). Il s'agit de la liberté fondamentale d'avoir un chez-soi. Un lieu de vie, un abri, un refuge, un terrier.
   Inviolable ; autrement dit défendable contre toute intrusion, fût-elle bien intentionnée.
   Il s'agit encore de la liberté fondamentale qui en découle : l'appartenance, la jouissance comme dit le législateur.
Exemples : je paie une location de mon logement : j'y suis vraiment chez moi.
Je paie une location de mon compteur : on n'a pas le droit de me mettre un capteur à la place sans mon accord.

Tout feu, tout flamme

Linky-feu.jpg  On peut remonter jusqu'au début du 20ème siècle : pas d'incendies liés au compteur électrique : Linky est vraiment une innovation, un concept flambant neuf !
  La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, n'aurait pas manqué une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu ! ...
Imaginez :
- La Voix qui Mord : Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !   - Valeurs Délictuelles : A la Une : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !    - L'Usine Poubelle : Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky ! Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

BILAN général Incendies de compteurs (E.P. Collectif Stop Linky des Citoyens)

UFC : Objets connectés !

Que Choisir Avec l'UFC Que Choisir, c'est "dans son ADN", on n'a que l'embarras du... choix. Que Choisir est pour Linky moyennant quelques améliorations... Et sa pétition a dépassé l'objectif de 320 000 signatures !

Pendant ce temps, persuadés que "c'est obligatoire" 26 millions de domiciles se sont laissé équiper... Et jamais il n'y a eu autant d'augmentation de l'électrosensibilité*, d'incidents, d'incendies et de factures affolantes... Bof, ça n'arrive qu'aux autres...

* électrosensibilité à laquelle Linky participe, s'ajoutant au wifi, aux CPL des boîtier internet, à la 3G, 4G, au téléphone sans fil (Digital Enhanced Cordless Telephone), le blue-tooth, bien pire, la 5G,... Note : tout est câblé chez moi, pas d'ondes inutiles. Quand je peux décider moi-même, je le fais.

Pourquoi refuser !

J'ai dit non au Linky (et au Gazpar, et eau compteur d'eau communicant) car je suis libre de choisir, et chez moi, le WIFI est désactivé (ça consomme aussi du courant, c'est facile à pirater, je n'en ai pas besoin pour faire mon site web), le DECT aussi (téléphone sans fil). (Digital Enhanced Cordless Telephone, Pas de CPL entre les deux boîtiers internet-TV, Pas de bluetooth ni de GPS dans ma voiture.

Tout le monde le voit : le compteur-capteur communicant ne change pas les habitudes, ne génère aucune économie, bien au contraire : ça se vérifie depuis 2016 !
Mon "Non" affiché sur ma porte s'oppose au "oui" implicite de la majorité, cette abdication générale dans la société de la consoumission.

 
 

Procédures contre Stéphane Lhomme

Site-SL4.jpg

Procédures contre Stéphane Lhomme

Refus Compteurs Communicants <refus.linky.gazpar@free.fr>
    
Bonjour à toutes et tous,

pour mémoire, après avoir critiqué le Linky, la direction de l'association de consommateurs UFC-QueChoisir a opéré un virage à 180% degrés début 2016 et ne cesse depuis de clamer partout que l'on ne peut pas refuser le Linky, pas plus l'habitant individuel que la commune. Et ce alors que tous les jours la preuve contraire est apportée !

Stupéfait par ce positionnement, j'ai enquêté et montré que, par le biais de son opération commerciale "Energie moins chère ensemble", la direction de l'UFC-QueChoisir est en affaire avec Enedis, ce qui permet de mieux comprendre le revirement de cette association censée défendre les consommateurs.


La direction de l'UFC-QC a alors lancé QUATRE procédures en justice à mon encontre pour de prétendues diffamations dans le même article :

- une "citation directe", procédure relativement rapide

- trois plaintes avec constitution de partie civile, procédures longues et coûteuses, qui ne visaient donc pas à laver de toute urgence l'honneur prétendument bafoué de cette association, mais uniquement à essayer de me faire taire en m'étouffant financièrement. Je remercie à nouveau celles et ceux qui m'ont aidé pour faire face à cette situation.

Après de longs mois d'attente, nous voilà dans le vif du sujet :

- j'ai gagné en première instance de le cadre de la procédure en citation directe

- hélas, par une manoeuvre vicieuse, le procès en appel a eu lieu sans que mon avocat ou moi ne soient correctement avertis, et il s'est donc déroulé en notre absence, ce qui fait que j'ai hélas perdu. J'étudie avec mon avocat la possibilité d'aller en cassation.

Ce vendredi 8 novembre 2019, j'étais convoqué (par avis d'huissier) au nouveau Tribunal de grande instance de Paris pour le premier des trois procès, celui intenté par le chargé de mission Nicolas Mouchnino. Mais, énorme surprise, j'ai découvert en arrivant que les trois procès avaient été regroupés, ce qui est d'ailleurs parfaitement compréhensible, mais encore aurait-il fallu que j'en sois informé !

Il a donc été aussi traité de la plainte de Mme Chesnais, la "journaliste" du magazine QueChoisir, et surtout de celle de l'association UFC en tant que telle, pour l'accusation principale : "Linky : l’UFC-Que choisir a organisé sa propre corruption et trahi les consommateurs"

Heureusement, j'avais tous les éléments en tête ou alors ils me sont revenus en cours d'audience. J'ai été longuement "cuisiné" par trois magistrates auxquelles j'ai pu donner tous les détails de l'affaire.

Attention, il faut bien comprendre que, dans ces procès, il ne s'agit absolument pas de déterminer si le Linky pose problème ou pas, ni même de savoir qui d'UFC ou des anti-Linky a raison : la direction de l'UFC s'est d'ailleurs bien gardée de faire une procédure sur le fond du dossier Linky (dans lequel elle est totalement déconsidérée).

Il s'agit en réalité de savoir si les accusations portées l'ont été sur des bases solides (même si elles peuvent être contestables), avec bonne foi, dans le but de dénoncer de vrais problèmes et non de nuire à l'image ou à la crédibilité de la personne physique ou morale (ici l'UFC-QC) critiquée.

C'est ainsi que je serai à coup sûr relaxé concernant la plainte déposée par le dénommé Mouchnino dont j'ai juste dit qu'il était "dépêché dans les médias pour y prendre la place des vrais opposants et prétendre que « refuser la pose de Linky c’est courir le risque de voir son électricité coupée »." C'est tellement peu diffamatoire que même la procureure a recommandé la relaxe.

Ce sera plus compliqué concernant la plainte déposée par le "journaliste" Chesnais pour un détail infime : par indulgence, j'ai écrit que c'était en "obéissant probablement à des consignes" (de ses employeurs, c'est à dire la direction de l'UFC) qu'elle écrivait tant de contrevérités dans ses articles.

Mal m'en a pris : je ne risque absolument rien pour avoir écrit qu'elle mentait, par contre, en disant qu'elle obéissait à des consignes, j'aurais gravement mis en cause sa prétendue indépendance de "journaliste". En fait, elle est salariée de QueChoisir depuis 25 ans et relaie consciencieusement la parole des ses dirigeants mais, chuuut, il ne faut pas le dire ! On verra bien...

Mais l'affaire la plus importante est bien sûr la plainte de la direction de l'UFC-QC. J'ai expliqué et montré comment, avec son opération "Energie moins chère ensemble", cette organisation avait quitté son domaine statutaire pour se lancer dans le business et se mettre en affaire avec des entreprises... qu'elle est censée combattre si nécessaire.

Comme je l'avais fait contre Areva, au cours d'un procès marquant terminé par une belle victoire, j'ai assimilé l'opération de la direction de l'UFC-QC à "un nouveau genre de corruption" en expliquant que dans cette affaire "c’est le corrupteur qui est démarché et choisi par le corrompu, en l’occurrence l’UFC".

Comme dans l'affaire Areva, il ne s'agit pas de valises de billets glissés sous les tables mais de versements financiers certes légaux, lesquels constituent néanmoins une façon malodorante d'influer sur le cours des évènements.

Le point crucial est assurément l'article 3 de l'opération "Energie moins chère ensemble" par lequel l'UFC-QC (pourtant richissime) mets en avant les "frais" occasionnés par cette opération et prévoit donc que le fournisseur d'énergie lauréat lui reversera 10 euros par particulier participant.

J'ai bien sûr mis en exergue cet article 3 mais aussi signifié que, pour éviter les frais de cette opération, et ne pas se retrouver à faire du business avec l'opérateur lauréat et de fait avec le distributeur Enedis, l'UFC pouvait tout simplement se dispenser d'organiser cette opération et se concentrer sur les actions prévues dans ses statuts, à savoir la défense des consommateurs et non celle d'Enedis et du Linky.

Les jugements seront rendus le vendredi 24 janvier 2020. Mais, quels que soient les résultats, on peut déjà prévoir que tout le monde se retrouvera ensuite en appel (sauf peut-être Mouchnino et sa procédure ridicule).

Pour mémoire, le procès que me fait Enedis concernant les incendies générés par les Linky est fixé au jeudi 3 décembre 2020 (oui 2020, pas 2019 !).

Enfin, je profite de ce compte-rendu pour signaler que, la veille du procès, j'étais en  conférence à Vincennes au Salon Marjolaine. Après ma conférence sur la voiture électrique (calamité environnementale au même titre que la voiture thermique) et ses liens avec le Linky et le nucléaire, une bonne partie du très nombreux public (cf photo jointe) a "exigé" que je parle beaucoup plus du Linky.

J'ai vu le moment où j'allais être lynché sur place pour avoir trop peu évoqué le compteur vert fluo aussi, en accord avec les organisateurs, j'ai enchaîné illico avec ma conférence habituelle (mais néanmoins toujours remise à jour) sur le Linky et ainsi évité d'être dépecé sur place !

Continuons à résister, je ferai sous peu des propositions pour agir par rapport aux incendies de Linky qui se multiplient, détruisent les logements et hélas tuent probablement...


--
Bien cordialement
Stéphane Lhomme
Conseiller municipal de Saint-Macaire (33)
Animateur du site web http://refus.linky.gazpar.free.fr


    


Date de création : 12/11/2019 15:50
Catégorie : Stéphane Lhomme - Justice
Page lue 605 fois

O2Switch

O2Switch.png