En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Maubeuge, quartier des écrivains
 
 
 
 

Nouveautés du site

(depuis 40 jours)
Articles
27/02/2020 : - GRDF sommaire
Commentaires blog
Articles
27/02/2020 : - GRDF sommaire
Commentaires blog

Le droit de dire Non

droit-dire-non_vignette.jpg

Feu de compteur

St-Cyr-SUR-MORIN_.jpgFeu de compteur

Pour l'Etat, c'est à dire, EDF, c'est-à-dire Enedis, Linky ne brûle jamais.

Pour les déféqueurs de niouzes,
les décrypteurs,
les Scélérats comme Selectra et autres menteurs des médias financés par nous (nos taxes et la publicité),
Linky ne brûle jamais. Soit.
Alors il fond ? Il se consume ?  Voilà qui est beaucoup moins inquiétant...

Et on peut même monter le compteur sur un support en bois dans les coffrets en plastique (oui, c'est légal :norme NF 14-100), car ces coffrets empêchent la propagation des incendies. A cet égard, la photo donne à méditer non ?

Pour ceux qui persistent à dire que Linky n'a rien changé à l'accidentologie des compteurs, "Il y avait autant d'incendies et de pannes avant", qu'ils nous proposent donc une liste des compteurs non-Linky qui auraient déclenché des incendies, qui se seraient enflammés !

La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, ne manquerait pas une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu !  ... Imaginez :
- Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !  
- A la Une  : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !
- Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky  !  Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

Lire l'article du journal  le-pays-briard_h30.png

14/11/2019 : Un début d’incendie à Saint-Martin-Boulogne

Bilan Incendies de compteur, c'est ici

Lire la suite

St-Cyr-SUR-MORIN_.jpgFeu de compteur

Pour l'Etat, c'est à dire, EDF, c'est-à-dire Enedis, Linky ne brûle jamais.

Pour les déféqueurs de niouzes,
les décrypteurs,
les Scélérats comme Selectra et autres menteurs des médias financés par nous (nos taxes et la publicité),
Linky ne brûle jamais. Soit.
Alors il fond ? Il se consume ?  Voilà qui est beaucoup moins inquiétant...

Et on peut même monter le compteur sur un support en bois dans les coffrets en plastique (oui, c'est légal :norme NF 14-100), car ces coffrets empêchent la propagation des incendies. A cet égard, la photo donne à méditer non ?

Pour ceux qui persistent à dire que Linky n'a rien changé à l'accidentologie des compteurs, "Il y avait autant d'incendies et de pannes avant", qu'ils nous proposent donc une liste des compteurs non-Linky qui auraient déclenché des incendies, qui se seraient enflammés !

La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, ne manquerait pas une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu !  ... Imaginez :
- Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !  
- A la Une  : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !
- Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky  !  Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

Lire l'article du journal  le-pays-briard_h30.png

14/11/2019 : Un début d’incendie à Saint-Martin-Boulogne

Bilan Incendies de compteur, c'est ici

Fermer

 

Maubeuge, quartier des écrivains

VDN.jpg

Maubeuge Les habitants des Écrivains bloquent l’installation des compteurs Linky

http://www.lavoixdunord.fr/559681/article/2019-03-28/les-habitants-des-ecrivains-bloquent-l-installation-des-compteurs-linky

Ce jeudi 28 avril 2019 au matin, des prestataires d’Enedis se sont rendus dans le quartier des Écrivains à Maubeuge pour mettre en place les nouveaux compteurs Linky. Mais c’était sans compter sur une partie des habitants. Ces derniers ont réussi à bloquer l’installation.


Morad Belkadi (Texte) Et Sami Belloumi (Photos Et Vidéos) | 28/03/2019


Le courant ne passe pas, mais alors pas du tout entre les habitants des Écrivains et les équipes d’Enedis. Ce jeudi matin, vingt techniciens d’Oti France – la société chargée d’installer les nouveaux compteurs Linky chez les particuliers – se sont rendus dans les différents immeubles du quartier afin de procéder au remplacement des appareils. « On était au courant de leur arrivée prochaine, c’est pour ça qu’on avait mis des affiches à l’entrée des bâtiments disant qu’on refusait Linky, mais bizarrement, ces affiches ont été arrachées », fulmine un habitant.

En quelques minutes, la nouvelle de la présence des techniciens s’est répandue comme une traînée de poudre chez les occupants. Certains ne se sont pas posés de questions. «  Un agent a toqué chez moi, il m’a dit que le nouveau compteur était obligatoire, alors j’ai signé sans trop réfléchir  », témoigne Nourredine Aidoun.

D’autres en revanche ont opposé une fin de non-recevoir. Puis, près d’une vingtaine de locataires ont fait bloc comme un seul homme afin d’éviter toute installation supplémentaire. « On ne veut tout simplement pas de Linky chez nous, on connaît les risques », argue Harkati Yahiaoui, l’un des leaders de cette fronde. Il fait référence aux ondes émises par le compteur et les cas d’incendie dont l’origine est imputée à Linky.


Dans le calme, les habitants ont tenté un dialogue avec le responsable des techniciens pour mettre en avant leurs arguments. Puis, ils ont été mis en contact avec un responsable d’Enedis. La discussion a duré plus de deux heures, des effectifs de police ont même été dépêchés sur les lieux mais le dialogue est resté « pacifique » pour reprendre l’adjectif utilisé par les habitants. Une dame âgée a tenté de plaider sa cause, certificats médicaux à l’appui, « j’ai été opérée du cœur, j’ai la santé fragile, je ne veux pas en plus courir des problèmes supplémentaires. » Un technicien a tenté de la rassurer : « ça fait deux ans que j’ai le nouveau compteur chez moi, je n’ai jamais eu aucun problème. »

 Ils font plier Enedis

Et en début d’après-midi, après d’intenses négociations, les employés d’Oti France ont rebroussé chemin. Une victoire pour le quartier des Écrivains. « On ne va pas s’arrêter là », martèle Harkati Yahiaoui. Une pétition va être lancée. En parallèle, avec l’aide d’un juriste, des courriers recommandés vont être envoyés à Enedis ces prochains jours. Objectif de la missive ? Demander le retour des anciens compteurs dans les logements qui ont reçu Linky ce jeudi matin.

Si la première tentative d’Enedis s’est soldée par un échec, la compagnie reste déterminée à remplacer son parc d’appareils. Que se passera-t-il en cas de retour de la société ? « Nous serons là pour nous opposer », prévient Harkati Yahiaoui.

Mots-clés associés

Date de création : 01/04/2019 09:50
Catégorie : - Pose forcée
Page lue 467 fois