Vous êtes ici :   Accueil » PARIS : Scandale des compteurs d'eau
 
 

Nouveautés du site

(depuis 40 jours)

Retrait Linky : remettez-moi un compteur non communicant

Retrait-Linky.org.jpg

Enedis ou ses sous-traitants vous ont mis un compteur communicant Linky alors que vous n'en vouliez pas, ou bien vous avez changé d'avis et vous n'en voulez plus : ce site est fait pour vous.

Site gratuit uniquement destiné à demander le retrait des compteurs Linky.

Lire la suite

Mais combien sommes-nous SANS Linky ?

Vous non plus, vous n'avez pas de Linky ?
Combien de récalcitrants n'ont pas de Linky ?  Comptons-nous, signez ici Lire le texte de la pétition
 

Lettrinfo 12 mars 2022

Refuser Linky est gratuit.
Futé : la relève mensuelle gratuite.
 

Oui certes, mais, à partir de 2025, j'aurai peut-être à payer 50 € par an pour deux relèves humaines par an ! 25 € la visite, c'est comme chez le toubib donc. Pas cher payé pour un peu de liberté. D'ailleurs, le compteur blanc est toujours en vente.
 

La CRE réclame cela depuis 2015 au moins ! Non, ce n'est pas un scoop chers chiens de garde, spécialistes de la défakation des niouzes ! Dans une délibération du 3 mars 2016 «portant sur la tarification des prestations annexes», elle considère «justifié que les consommateurs qui n'ont pas laissé l'accès au compteur se voient facturer une prestation de relève à pied résiduelle, compensant les surcoûts occasionnés, mais que cette prestation ne peut être mise en place à ce stade, à défaut de connaître l'ampleur de ces surcoûts».

A lire aussi Stéphane Lhomme 09/03/2022


Mon changement de fournisseur

Je viens de revenir chez EDF, après trois ans chez Mint, ainsi la mensualité est passée de 123 à 84 euros. Mais Linky n'est pas entré chez moi à cette occasion, pourtant, il a essayé. 
Mars 2022, je n'ai toujours pas de Linky. Et la campagne présidentielle ne parle jamais de mes préoccupations. Ah si ! Il vont tous accélérer la production d'électricité et continuer la connexion totale et la robotisation du monde. 
Mais j'ai encore la chance d'accueillir chez moi des humains ! Car Madame Enedis est venue sonner chez moi le 21/02/2022.   Alors que l'un des avantages du Linky, un gain pour le consommateur, serait de me priver de ce contact humain !

A lire aussi  Changement de fournisseur, toujours pas de Linky


Comme l'a expliqué le Collectif Vallon en décembre 2021, comme Stéphane Lhomme le rappelle régulièrement depuis au moins 2015, comme je le développe sur mon site depuis février 2018, le refus du Linky évite  des incendies, des arnaques, des pannes. Le refus du Linky est aussi une occasion de sortir de l'infantilisme dans lequel on nous plonge, et auquel tant de gens s'habituent...

A lire aussi  Collectif Vallon 12/2021   

Linky ne sert pas à faire des économies ; tout le monde voit bien qu'il n'est question que de l'accélération de l'augmentation de la consommation d'électricité, avec la vente d'innombrables gadgets connectés, l'explosion des climatiseurs, pompes à chaleur, le volume astronomique de données, vidéo notamment, du "cloud"... Mais Linky, c'est déjà de l'Histoire.

 L'auto-relève mensuelle et les photos d'index

   Nul besoin d'espace client ; ce lien suffit  https://www.enedis.fr/faire-le-releve-en-ligne

 L'idéal, c'est bien d'envoyer le relevé à Enedis. Je le fais chaque mois. Montrons donc que nous ne sommes pas des clients muets, que nous savons, sans Linky, surveiller et maîtriser notre consommation ! Je dispose des photos de mes deux index mensuels depuis 2015, et ça m'a fait économiser des sous.  Envoyer sur le site de Mint c'est possible, mais ils écrivent bien que c'est juste pour notre usage personnel (moi c'est le tableur Excel) ; et sur le site d'Edf, il n'est possible d'envoyer ledit relevé qu'à certaines dates.

J'ai donc les preuves de mes index sur les photos horodatées par le serveur de mon opérateur de téléphonie et aussi la confirmation écrite  par Enedis de mon autorelevé. Avis à ceux qui ont à subir des surfacturations.

Pourquoi ne faites-vous pas de photos de vos index, seul moyen de preuve contre une erreur d'Enedis ou de votre fournisseur ? Réagissez-donc à cet article et dites-moi.

 A lire aussi Preuves Photographiques à l'appui 

   

Bien sûr on vous signale que c'est dans l'attente de la pose d'un Linky, et en effet, si je déménage, si je décède, il est possible que la résistance disparaisse avec moi ; car combien sommes-nous d'Ohms résistants en France ? D'après Enedis, plus d'un million quand même...

Relevé pour Enedis 2022mars09.jpg

Relevé pour Enedis confirmation 2022mars09.jpg

Lire la suite

 
 
 

PARIS : Scandale des compteurs d'eau

Marianne      mars 2019
94.000 compteurs généraux d'eau de Paris prennent la direction de la poubelle parce qu'ils sont équipés de… piles non remplaçables ! Coût de cette mauvaise plaisanterie pour les Parisiens : 30 millions d'euros, soit 15 euros par tête de pipe. Après les fiascos des contrats de délégation de service public Autolib' et Vélib', c'est le dernier cafouillage en date de la majorité sortante.

Scandale des compteurs d'eau : voici la preuve que c'est Eau de Paris qui enfume.
Par Emmanuel Lévy
Publié le 15/03/2019 à 17:00  

A la suite de la publication de nos révélations sur l'incroyable gaspillage de 30 millions d'euros pour remplacer à Paris des compteurs d'eau équipés de piles non remplaçables, la régie publique Eau de Paris, abondamment relayée par la maire Anne Hidalgo et ses adjoints, crie à la "fausse information". Pas de bol : nous avons le document.

C’est peu de dire qu'Eau de Paris, la régie municipale en charge de l’approvisionnement et de la distribution de la flotte dans la capitale, n’a pas apprécié l’article que nous lui avons consacré, intitulé dans le magazine de cette semaine : “Des compteurs d’eau jetables à 30 millions d’euros”. Et EDP d'accuser allègrement, dans un communiqué intitulé "Désintox" publié ce jeudi 14 mars, Marianne d'avoir propagé une "fausse information". En chœur, le refrain est relayé par nombre d’adjoints à la maire de Paris - dont la plus
concernée d’entre eux, Célia Blauel, qui préside EDP - et jusqu’à Anne
Hidalgo qui a retweeté le communiqué de presse de sa régie. Sauf que quand on monte à l'arbre de la "fake news", pour paraphraser un proverbe populaire, il faut avoir le cul propre…

Lire aussi
[Exclusif] Eau de Paris : l'incroyable gaspillage à 30 millions d'euros

La régie publique Eau de Paris s'est fait refourguer par Veolia et Suez des compteurs d'eau à la durée de vie très limitée.
Mais chut ! surtout, n'en parlons pas. Révélations.

Or, notre enquête est le fruit de plusieurs semaines de travail, au terme desquelles nous avons pu mettre la main sur une grande partie des échanges entre Eau de Paris et la préfecture de Paris-Ile-de-France, via le service de métrologie. Et si nous affirmons que les piles des 94.000 compteurs d'eau en question ne sont pas remplaçables, ce n’est pas parce que nous sommes allés les vérifier un à un… mais parce que c’est la régie elle-même qui l’écrit au service de métrologie !


Notre système de télé relève, alimenté par des piles non remplaçables, arrive en fin de vie…"

Dans une lettre datée du 17 novembre 2015, dont nous avons produit des extraits et que nous produisons ici dans son intégralité, Eau de Paris écrit noir sur blanc : "Notre système de télé relève, alimenté par des piles non remplaçables, arrive en fin de vie. Eau de Paris a décidé de renouveler ce système à partir de 2018. Cette opération nécessite le changement des compteurs, les têtes de télé relève n'étant pas toujours compatible (sic) avec ces derniers".

C’est donc bien au prétexte de ces problèmes de batterie qu'Eau de Paris obtient de la préfecture une dérogation à ses obligations légales, ce que Lionel Silvert, chef du service de métrologie d’Ile-de-France, annonce dans une lettre du 11 mars 2016.

Que la régie assure à présent le contraire plaira sans doute au préfet Cadot, patron des services de la préfecture d’Ile-de-France, ainsi qu’au service de métrologie, lesquels pourraient se sentir un peu abusés… Il ne faudra pas attendre longtemps. Mi-avril, selon nos informations, le contrôle d'Eau de Paris par les services de métrologie devrait permettre à Célia Blauel de faire une belle dissertation sur pile ou pas pile, et sur qui intoxique qui. En attendant, Marianne garde la face et lui souhaite bien du plaisir !


Date de création : 18/03/2019 16:39
Catégorie : -
Page lue 6834 fois