En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 

Citations

"Le constructeur de Linky, directeur Europe de la société Itron, a reconnu que le CPL ne s'arrête pas au compteur et se diffuse dans tout le logement, (débat "éco" de Sud-Ouest,  02/03/2016 - Cité Mondiale de Bordeaux). Constructeur de Linky, William Hosono.

Je limite mes consommations d'eau, de gaz, d'électricité, de bière, de carburant...Car je ne gaspille pas et ce, sans l'aide de machines, car, j'ai été éduqué ainsi. Julien Constant

Nous respecterons le choix de chacun, et lorsque les particuliers appelleront GRDF, ils seront sortis du périmètre de pose. Arnaud Schneider, responsable Aquitaine Midi-Pyrénées du déploiement des compteurs de gaz Gazpar

Le kVA (kilovoltampère) ne correspond pas exactement au kilowatt (kW). « On perd tous 13 % de disponibilité en termes de puissance », comptabilise Jean-Claude Defives, ancien électricien de Lauwin-Planque.

J'en appelle au refus de l'achat d'objets connectés et de protocoles dits intelligents ; au refus de l'infiltration tous azimuts de capteurs, tels les compteurs Linky appelés à mémoriser nos gestes au sein de nos habitats. Ce qui est en jeu, c'est la sauvegarde des valeurs humanistes qui nous constituent. Eric Sadin

26/01/2011 - ) « Ce compteur n’a rien d’intelligent. Il n’apporte rien en ce qui concerne la maîtrise de la demande d’électricité. Et son modèle économique n’est pas d’une clarté absolue.  Philippe van de Maele, (alors président de l'ADEME

Orthographe : Les compteurs communiCants espionnent en communiQUant nos données ; les fabriCants de chaussures gagnent leur vie en fabriQUant des chaussures. Les gaz suffoCants tuent en suffoQUant leurs victimes. Les arguments convainCants se valident en convainQUant l'interlocuteur... Les humains sont des êtres communiCANTS qui ont une vie sociale extrêmement riche  en communiQUANT avec les êtres vivants autour d'eux. Les attitudes provoCantes attirent l'attention en provoQUant des réactions outrées.Julien Constant

13 avril 2018 France Inter : "Il y a une procédure qui permet de refuser l’installation du compteur. Certains contestent en disant qu’elle est trop compliquée à mettre en place, que c’est trop dur de le demander, mais c’est possible. Secrétaire d’Etat au numérique M. Mahjoubi

"L'obligation (NdR :pour Enedis, pas pour les usagers) demeure. Après, les clients qui manifestent un refus peuvent le faire au titre du respect de la  propriété privée." Jean-François Harinordoquy, Enedis Pays Basque.

Dans le cas où les sections de câbles ne sont pas adaptées aux nouveaux réglages, des accidents (feu) peuvent se produire le jour où le particulier fait la demande auprès d'Enedis afin d'augmenter la puissance de son compteur à distance pour répondre à des besoins en énergie plus conséquents (ex : achat d'un jacuzzi) Promotelec (signalé par Stéphane Lhomme)

"Le refus de remplacement d’un compteur par un particulier est possible.  Bien entendu tout recours à l’intimidation ou non-respect de la propriété privée est inacceptable et le gouvernement condamne tout comportement de cette nature. Nicolas Hulot

« Enedis, ... n’a pas le pouvoir d’imposer sa présence et tout usager peut s’y opposer et refuser l’accès à Enedis à son domaine privé. Enedis s’est ainsi engagé auprès de la Ville de Paris à ne pas forcer la main des usagers qui confirmeraient le refus de l’installation de Linky chez eux." Célia Blauel Mairie de Paris.

"Il n'y aura pas de clients exclus du dispositif Linky, sauf ceux qui ne voudront pas ouvrir leur porte, parce qu'on n'est pas habilité à forcer la porte des clients qui ne voudraient pas nous ouvrir, ou qui résistent…" Philippe Monloubou, Président du Directoire d'Enedis

Le déploiement du compteur Linky ne doit en aucun cas être une contrainte imposée aux usagers et je vous demande de faire cesser ces pratiques qui contredisent ma volonté  Ségolène Royal.

"Si le client (...) nous oppose un refus (…) le client ne s'expose à rien (…) il n'y aura pas d'amende, pas de pénalité." Bernard Laurens, Directeur Territorial d'Enedis Bretagne

« Ce que l'on souhaite c'est que les techniciens qui interviennent (…) respectent la propriété privée, et si un client s'exprime lors du changement, respectent la volonté du client » Gladys Larose, relations publiques d’Enedis.

L’Ordonnance de Référé du TGI de Grenoble interdit « à la SA ENEDIS d’installer le compteur communicant par Radio Fréquences, dit Linky dans le domicile » et condamne la SA ENEDIS aux dépens et dédommagements en application des dispositions de l’article 700 du code de Procédure Civile. " TGI Grenoble

"Je vous prie de noter que les États membres ont toute latitude pour statuer sur ces questions... , ou la possibilité pour les consommateurs de ne pas adhérer au système." 11/08/2017 Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne.

La bureaucratie libérale... Parce qu'en plus, il vous ont mis un truc là, le compteur Schmoll là.. Ha ha, il a mis en route la machine à laver, ah ben dis-donc, elle est pas neuve, et ainsi de suite, ... ce contrôle permanent , c'est eux qui l'ont inventé... 2 avril 2017 Meeting à Châteauroux. Jean-Luc Mélenchon.

La jurisprudence définit le domicile comme le « lieu où, que l’intéressé y habite ou non, a le droit de se dire chez lui, quel que soit le titre juridique de son occupation et l’affectation donnée aux locaux » (Cour de cassation, chambre criminelle, 4 janvier 1977, N° 76-91105). (https://www.legavox.fr/blog/maitre-anthony-bem/delit-penal-violation-domicile-conditions-21147.htm).

 

Nouveautés du site

(depuis 60 jours)
Articles
Réactions Articles
Blog
Articles
Réactions Articles
Blog

Les questions essentielles

Que dit la loi ?

L'chateau-fort.jpgessentiel se lit dans les Codes Pénal et Civil  que les techno-industriels-gouvernants n'ont pas pu ou su modifier (Ouf !). Il s'agit de la liberté fondamentale d'avoir un chez-soi. Un lieu de vie, un abri, un refuge, un terrier.
   Inviolable ; autrement dit défendable contre toute intrusion, fût-elle bien intentionnée.
   Il s'agit encore de la liberté fondamentale qui en découle : l'appartenance, la jouissance comme dit le législateur.
Exemples : je paie une location de mon logement : j'y suis vraiment chez moi.
Je paie une location de mon compteur : on n'a pas le droit de me mettre un capteur à la place sans mon accord.

Tout feu, tout flamme

Linky-feu.jpg  On peut remonter jusqu'au début du 20ème siècle : pas d'incendies liés au compteur électrique : Linky est vraiment une innovation, un concept flambant neuf !
  La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, n'aurait pas manqué une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu ! ...
Imaginez :
- La Voix qui Mord : Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !   - Valeurs Délictuelles : A la Une : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !    - L'Usine Poubelle : Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky ! Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

BILAN général Incendies de compteurs (E.P. Collectif Stop Linky des Citoyens)

UFC : Objets connectés !

Que Choisir Avec l'UFC Que Choisir, c'est "dans son ADN", on n'a que l'embarras du... choix. Que Choisir est pour Linky moyennant quelques améliorations... Et sa pétition a dépassé l'objectif de 320 000 signatures !

Pendant ce temps, persuadés que "c'est obligatoire" 26 millions de domiciles se sont laissé équiper... Et jamais il n'y a eu autant d'augmentation de l'électrosensibilité*, d'incidents, d'incendies et de factures affolantes... Bof, ça n'arrive qu'aux autres...

* électrosensibilité à laquelle Linky participe, s'ajoutant au wifi, aux CPL des boîtier internet, à la 3G, 4G, au téléphone sans fil (Digital Enhanced Cordless Telephone), le blue-tooth, bien pire, la 5G,... Note : tout est câblé chez moi, pas d'ondes inutiles. Quand je peux décider moi-même, je le fais.

Pourquoi refuser !

J'ai dit non au Linky (et au Gazpar, et eau compteur d'eau communicant) car je suis libre de choisir, et chez moi, le WIFI est désactivé (ça consomme aussi du courant, c'est facile à pirater, je n'en ai pas besoin pour faire mon site web), le DECT aussi (téléphone sans fil). (Digital Enhanced Cordless Telephone, Pas de CPL entre les deux boîtiers internet-TV, Pas de bluetooth ni de GPS dans ma voiture.

Tout le monde le voit : le compteur-capteur communicant ne change pas les habitudes, ne génère aucune économie, bien au contraire : ça se vérifie depuis 2016 !
Mon "Non" affiché sur ma porte s'oppose au "oui" implicite de la majorité, cette abdication générale dans la société de la consoumission.

 
 

Tout compte fait France 2 et les autres

Lassés de constater que les médias, sous couvert de "décryptage" et de chasse aux "fake news", en fait défèquent niouzes mensongères sur niouzes fausses imperturbablement, des collectifs ont travaillé ensemble pour écrire ce texte à l'intention des médias impliqués majoritairement dans cette désinformation permanente.

Ce texte est en cours de signature ici :
https://bit.ly/2VGTIXe

Droit de réponse :
Nous Accusons... !

Nous citoyens français, vous accusons, vous, médias grands et petits, d’entretenir une omerta sur la réalité et les vices cachés du système Linky comme de la 5G en cours de déploiement.

Qu’il n’y ait pas eu, au préalable, de débat public contradictoire quant aux tenants et aboutissants de ces projets, de leurs effets sur les populations, ne semble nullement avoir heurté votre éthique démocratique.

Que les conditions financières (« coûts/bénéfices ») qui ont amené à valider l’opération Linky aient été dévoyées du côté de Capgemini abusant d’une directive européenne dans un conflit d’intérêts des plus aveuglants, ne semble pas vous déranger.

Que la CGT Mines-Industrie, dès le début, n’ait pas compris pourquoi avait été choisi ce type de capteur au coût exorbitant alors que d’autres solutions quant aux objectifs affichés étaient possibles et beaucoup moins chères, ne semble pas vous avoir troublés.

Que, à Vilnius, en juin 2016, lors de la conférence Eurelectric, les plus grands industriels européens de l’énergie aient dit que pour piloter la transition énergétique/écologique les compteurs communicants n’étaient pas nécessaires... ne semble pas vous avoir surpris.

Que Enedis ait fini par avouer que le but du projet est qu’il devienne « l’un des plus gros opérateurs du Big data avec 35 millions de capteurs à sa disposition », ne semble pas vous avoir mis la puce à l’oreille.

Que Enedis ait affirmé à plusieurs reprises que le système CPL est inoffensif, qu’il s’arrête au niveau du capteur et qu’il n’émet que quelques minutes par jour, que les citoyens n’avaient pas de droit au refus ; que cette société ait ouvertement menti et que ses sornettes, ses « fake news », aient été reprises bouche bée par vos « journalistes scientifiques », vous n’avez pas pris la peine de vous interroger.

Que Enedis et ses prestataires, jetables et payés à la tâche, utilisent des méthodes de milices et de voyous jusqu’à bousculer des vieilles dames, ne vous indigne pas.

Que Enedis, ayant du mal à nous convaincre de l’utilité du Linky, mette en avant pour placer son capteur la gestion future de la monomaniaque et écologiquement discutable voiture électrique (tiens donc !) pourtant critiquée par le PDG de PSA, il ne semble pas que vous ayez bien vu la ficelle.

Que le lent Dr Genet, auteur des rapports partiels de l’ANSES et qui rechigne à mettre en œuvre de nouvelles études approfondies, soit un ancien médecin du CEA (=EDF/Enedis) ; que les DG de l’ANFR soient des anciens de France Télécom répétant à la virgule près sur les radios la propagande d’Enedis ; que nous soyons de plus en plus installés dans la République du conflit d’intérêts permanent et des consanguinités douteuses au plus haut niveau de l’État dès qu’il s’agit de juteux marchés industriels, semble être accessoire pour vous.

Que le magazine Capital et même Que choisir, pourtant fan du Linky, montrent que le «consomm’acteur » n’en retire dans l’ensemble aucun avantage, qu’un bon tiers a rencontré des ennuis divers ; que l’honorable Cour des comptes de notre République relève des mensonges d’Enedis et démontre que tout ceci n’est fait que 1dans son intérêt financier afin de remplir les caisses vides d’EDF, vous ne semblez pas l’avoir lu.

L’électricité, comme le gaz et l’eau, sont un bien commun, de service public, et pas une marchandise comme les autres – que cela soit remis en cause par des milieux affairistes et privés ne paraît pas froisser votre conscience républicaine.

Que des revues très spécialisées, des informaticiens pointus, des hackers, prouvent vidéos à l’appui que les Linky peuvent être aisément piratés, ne doit pas être si dérangeant pour vous.

Que les risques de black-out s’en trouvent accrus, que nous vivions dans une démocratie fragile qui n’est aucunement à l’abri d’attaques malveillantes de la part d’États concurrents ou ennemis, semble être pour vous un problème secondaire.

Que les ressources nécessaires au mirifique projet de la Smart city et du Big data nécessitent l’extraction de métaux et terres rares extrêmement polluants sous l’emprise de la Chine, qu’il s’agisse de droits humains là-bas comme de notre souveraineté française et européenne, ne vous interpelle pas.

Que dans sa résolution 1815, en 2011, le Conseil de l’Europe ait demandé à ce que soient abaissées au plus vite les normes des mesures des champs électromagnétiques devenues obsolètes au moment où ceux-ci ne cessent de s’accumuler ; que le seul organisme scientifique reconnu de tous et réellement indépendant, le CRIIREM, ait alerté le 18. 10. 2018 les pouvoirs publics sur le fait qu’aucune étude sur l’impact sanitaire du système Linky en complet fonctionnement dans un quartier n’a jamais été faite alors qu’Enedis a déjà déployé sous la contrainte ou la menace plus du tiers de ses capteurs chez des citoyens désinformés ; que le CPL circulant en permanence dans nos habitations + l’antenne GPRS 2,5 G + le module Zigbee (proche du Wifi) intégré dans le capteur, viennent se surajouter aux ondes du Gazpar, de l’Aquarius, des 3G, 4G, 5G, des milliers de wifi privés et publics, et que nous nous trouverons donc bombardés d’ondes, à commencer par nos enfants, ne semble pas du tout vous préoccuper.

Les électrosensibles sont de plus en plus nombreux. Des médecins et scientifiques renommés du monde entier (comme l’OMS, pourtant noyautée par les lobbies), des laboratoires internationaux reconnus, nous – et vous – alertent sur les risques cancérogènes de la multiplication des ondes, notamment pulsées, de plus en plus nocives.

Le déploiement de la 5G partout sur la Terre et dans l’espace est tout simplement un projet criminel n’ayant encore une fois fait l’objet d’aucune étude sanitaire alors que de grands savants laissent présager le pire, et nous n’entendons aucune réaction des « responsables » politiques ni de vous, les médias, dangereusement complices, infantilisés aux joujoux numériques, gogos ou collabos.

Vu ce qui s’annonce – alors qu’une civilisation mondiale est en train de basculer dans l’hubris, la démesure, la folie des nouvelles technologies et l’irrationalité induite par un manque total de pause réflexive et de discernement – cela ne nécessiterait-il pas d’ouvrir en urgence vos colonnes pour ce débat crucial engageant le sort de notre souveraineté et la survie de notre humanité ?

Vous publiez des pages dithyrambiques sur l’Intelligence Artificielle et le vert Paradis des objets connectés qui montrent la fascination sur-consumériste qu’exercent sur vous les gadgets électroniques énergivores. Et si vous accordez parfois, en contre- point pour faire honnête, quelques lignes aux lanceurs d’alerte et éveilleurs de conscience endormie que sont Guillaume Pitron, Éric Sadin, Laurent Eloy, Philippe Bihouix... ne serait-ce pas pour vous dédouaner ?

Mais qui sont les « complotistes » ? Ne comprenez-vous pas que vos banquiers, vos boutiquiers et financiers, MM. Drahi, Niel, Bouygues... derrière la flûte enchantée de leur 5G, nous conduisent tous, vous et nous, comme des rats et cobayes, vers une catastrophe sanitaire à l’échelle de la planète ?

Car ce que votre silence accompagne est une litanie de mensonges et de dangereux mirages pour un scandale s’ajoutant à tous ceux qui se sont entassés : amiante, pesticides, sang contaminé, Monsanto, néonicotinoïdes, dieselgate, phonegate, Mediator, Levothyrox... Mais consultez bien vos archives : vous y découvrirez déjà des omertas et des hontes rentrées dans vos placards.

N’y aurait-il dans ce pays que La Décroissance, Le Postillon, Reporterre, Médiapart, le Canard, L’Humanité, Marianne, « Cash investigation », qui aient conservé un esprit critique et une réelle indépendance face au(x) Pouvoir(s) et lobbies dictant de plus en plus leurs lois aux politiques – et qui sauvent ainsi l’honneur en train de se perdre de votre profession ?

Notre République part en morceaux, notre Europe est malade, nos politiques n’ont plus aucune vision de quoi que ce soit, notre démocratie s’abîme, nos libertés reculent, le Pouvoir est confisqué par une caste fermée, le lobbying industriel n’a jamais été aussi florissant ; le fameux « intérêt général » ou « collectif», brandi à tout bout de champ lorsqu’une forfaiture publique s’accomplit, n’est toujours que le faux-nez d’intérêts privés ; des « gauches progressistes », des « écologistes » carriéristes, se corrompent dans la cupidité décivilisationnelle du « green high tech » et du « capitalisme de la connaissance » qui n’est autre qu’une obésité électronique et radiative dévoreuse de ressources, fondée sur le « marché de la donnée » et la surveillance généralisée.

À ce jeu-là, les Chinois sont déjà nos maîtres ! Or cette décomposition ne peut avoir lieu sans l’active complicité de vous, médias, et les scandales du Linky et de la 5G (encore plus grave) en sont des marqueurs parfaits. Les politiques dans ces affaires : responsables ET coupables. Et vous, irresponsables et complices ? En tout cas, presque tous, dangereusement inconscients. Il y a des «progrès» qui n’en sont pas quand il s’agit du sort de l’humanité et du vivant. Et face à ce nouveau type de dictature, nous citoyens français, comme ici et là ailleurs dans le monde, entrons en Résistance.

Le doute et le bon sens auraient-ils totalement disparu au pays de Descartes ? Le monde n’est pas un jeu vidéo pour grands enfants. Alors informez-vous ! Ôtez les œillères que les industriels et marchands vous ont collées ! Plaidez pour défendre le fragile principe de précaution, pour que toute nouvelle technologie soit systématiquement accompagnée d’une étude complète par des chercheurs en médecine réellement indépendants !

Allez, un minimum de déontologie ! Sortez enfin de votre omerta en retrouvant un peu de votre honneur et de votre indépendance pour le bien et la santé de tous !

Dominique Humbert

René Descartes Jr,
Emile Zola Jr,
Georges Orwell Jr,
Georges Bernanos Jr
Jacques Ellul Jr
Paul Virilio Jr

Collectif Nantes1 anti-Linky
44 contre Linky


Les collectifs anti-Linky


Date de création : 07/03/2019 15:09
Dernière modification : 10/04/2020 11:21
Catégorie : Linky : Le compteur-capteur communicant : toutes les questions - Propagande
Page lue 678 fois


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

O2Switch

O2Switch.png