Vous êtes ici :   Accueil » Facture : vous avez vu le TURPE ?
 

Lettrinfo 12 mars 2022

Refuser Linky est gratuit.
Futé : la relève mensuelle gratuite.
 

Oui certes, mais, à partir de 2025, j'aurai peut-être à payer 50 € par an pour deux relèves humaines par an ! 25 € la visite, c'est comme chez le toubib donc. Pas cher payé pour un peu de liberté. D'ailleurs, le compteur blanc est toujours en vente.
 

La CRE réclame cela depuis 2015 au moins ! Non, ce n'est pas un scoop chers chiens de garde, spécialistes de la défakation des niouzes ! Dans une délibération du 3 mars 2016 «portant sur la tarification des prestations annexes», elle considère «justifié que les consommateurs qui n'ont pas laissé l'accès au compteur se voient facturer une prestation de relève à pied résiduelle, compensant les surcoûts occasionnés, mais que cette prestation ne peut être mise en place à ce stade, à défaut de connaître l'ampleur de ces surcoûts».

A lire aussi Stéphane Lhomme 09/03/2022


Mon changement de fournisseur

Je viens de revenir chez EDF, après trois ans chez Mint, ainsi la mensualité est passée de 123 à 84 euros. Mais Linky n'est pas entré chez moi à cette occasion, pourtant, il a essayé. 
Mars 2022, je n'ai toujours pas de Linky. Et la campagne présidentielle ne parle jamais de mes préoccupations. Ah si ! Il vont tous accélérer la production d'électricité et continuer la connexion totale et la robotisation du monde. 
Mais j'ai encore la chance d'accueillir chez moi des humains ! Car Madame Enedis est venue sonner chez moi le 21/02/2022.   Alors que l'un des avantages du Linky, un gain pour le consommateur, serait de me priver de ce contact humain !

A lire aussi  Changement de fournisseur, toujours pas de Linky


Comme l'a expliqué le Collectif Vallon en décembre 2021, comme Stéphane Lhomme le rappelle régulièrement depuis au moins 2015, comme je le développe sur mon site depuis février 2018, le refus du Linky évite  des incendies, des arnaques, des pannes. Le refus du Linky est aussi une occasion de sortir de l'infantilisme dans lequel on nous plonge, et auquel tant de gens s'habituent...

A lire aussi  Collectif Vallon 12/2021   

Linky ne sert pas à faire des économies ; tout le monde voit bien qu'il n'est question que de l'accélération de l'augmentation de la consommation d'électricité, avec la vente d'innombrables gadgets connectés, l'explosion des climatiseurs, pompes à chaleur, le volume astronomique de données, vidéo notamment, du "cloud"... Mais Linky, c'est déjà de l'Histoire.

 L'auto-relève mensuelle et les photos d'index

   Nul besoin d'espace client ; ce lien suffit  https://www.enedis.fr/faire-le-releve-en-ligne

 L'idéal, c'est bien d'envoyer le relevé à Enedis. Je le fais chaque mois. Montrons donc que nous ne sommes pas des clients muets, que nous savons, sans Linky, surveiller et maîtriser notre consommation ! Je dispose des photos de mes deux index mensuels depuis 2015, et ça m'a fait économiser des sous.  Envoyer sur le site de Mint c'est possible, mais ils écrivent bien que c'est juste pour notre usage personnel (moi c'est le tableur Excel) ; et sur le site d'Edf, il n'est possible d'envoyer ledit relevé qu'à certaines dates.

J'ai donc les preuves de mes index sur les photos horodatées par le serveur de mon opérateur de téléphonie et aussi la confirmation écrite  par Enedis de mon autorelevé. Avis à ceux qui ont à subir des surfacturations.

Pourquoi ne faites-vous pas de photos de vos index, seul moyen de preuve contre une erreur d'Enedis ou de votre fournisseur ? Réagissez-donc à cet article et dites-moi.

 A lire aussi Preuves Photographiques à l'appui 

   

Bien sûr on vous signale que c'est dans l'attente de la pose d'un Linky, et en effet, si je déménage, si je décède, il est possible que la résistance disparaisse avec moi ; car combien sommes-nous d'Ohms résistants en France ? D'après Enedis, plus d'un million quand même...

Relevé pour Enedis 2022mars09.jpg

Relevé pour Enedis confirmation 2022mars09.jpg

Lire la suite

 
 
 

Facture : vous avez vu le TURPE ?

La facture d'électricité viole L'article L441-3 du code du commerce

TURPE : Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Electricité

En cette époque où on nous rebat les oreilles de "transparence", de "lisibilité des étiquettes", de "clarté des contrats", TURPE est cité dans de nombreux documents et émissions ; mais personne ne l'a jamais vu sur une facture, ni ne s'inquiète de cette absence, pourtant illégale.

Bien sûr, le TURPE est une combinaison des diverses taxes (point 13 de la facture), j'ai même mis plus bas la calculatrice que, dans sa grande bonté, nous propose la CRE, mais ce n'est pas la question que je pose. Vous avez utilisé cette calculatrice ? J'en doute... Et justement une facture, c'est un document où les calculs sont censés être faits pour nous !

Cherchons donc l'acronyme TURPE sur nos factures.

Vous avez trouvé ? Etonnant ! Vous êtes le premier à ma connaissance !
Pouvez-vous me communiquer le document ? S'il n'est pas anonymé, je le ferai bien sûr.

L'article L441-3 du code de commerce précise les mentions obligatoires des factures, dont les principales sont les suivantes :

- nom et adresse des parties
- date de la vente ou de la prestation de service
- quantité et dénomination précise des produits ou services
- prix unitaire hors taxe et réductions éventuellement consenties
- date d'échéance du règlement et pénalités en cas de retard

8 mars 2019 Mise à jour 
Merci à StopLinkyVamour

La CRE viole bien l'article L441-3 du code de commerce.  Le TURPE ne figure pas sur nos factures ; c'est à nous, si on a un ordinateur et internet et du temps et du savoir-faire, de la calculer

https://www.cre.fr/Electricite/Reseaux-d-electricite/Tarifs-d-acces

La calculatrice des tarifs 

La calculatrice des tarifs sert à simuler la part qui relève du TURPE dans votre facture d'électricité. Elle est proposée sous deux versions : 

  • une version détaillée, plus particulièrement pour les utilisateurs dont la puissance souscrite est supérieure à 36 kVA ;
  • une version simplifiée, pour les consommateurs dont la puissance souscrite est inférieure ou égale à 36 kVA.

Les résultats de la simulation n'ont qu'une valeur indicative : ils ne sauraient se substituer aux résultats indiqués sur les factures adressées par le fournisseur ou le gestionnaire de réseau.

Consulter :

Selon EDF, le TURPE représente en moyenne 1/3 DE LA FACTURE.
"Ce barème représente les coûts de l’acheminement de l’électricité sur les réseaux de distribution."

Une facture affiche :

-  Contribution Tarifaire d'Acheminement (CTA) 5,86 5,5 %
-  Contribution au Service Public de l'Electricite (CSPE)                              0,02250   44,87   20 %
- Taxe Communale sur la Consommation Finale d'Electricité (TCFE)          0,00641  12,78   20 %
- Taxe Départementale sur la Consommation Finale d'Electricité (TDCFE) 0,00319     6,36   20 %

On voit que l'acronyme TURPE n'est jamais imprimé sur les factures. Dire en guise d'explication qu'il est variable selon de nombreux critères ne serait pas une réponse acceptable puisque l'informatique sait facilement individualiser des données, et cette information est un dû sur la facture!

Où faut-il supposer que TURPE = CSPE + CTA + TCFE ?

Alors, comment expliquer cette absence très étonnante ? Pourtant, on ne cesse de "clarifier" nos factures, de nous faire de la "pédagogie", de répéter ce mot TURPE dans les émissions sur l'électricité, personne ne s'interroge à ce sujet ; alors que la TRANSPARENCE est à la mode n'est-ce pas !

Mais comme pour certaines frites, ce sont ceux qui en parlent le plus, qui la respectent le moins !

Extrait facture  10/2018

Taxes et contributionsextrait-facture-Mint.jpg
Les différentes taxes sont
- La CSPE (Contribution au Service Public de l’Électricité),

- La CTA (Contribution Tarifaire d’Acheminement) et

- Les TCFE (Taxes sur la Consommation Finale d’Électricité).


 Elles évoluent conformément à la réglementation et sont facturées de la même façon par tous les fournisseurs.

Alors, comment expliquer cette absence très étonnante ? Pourtant, on ne cesse de "clarifier" nos factures, de nous faire de la "pédagogie", de répéter ce mot TURPE dans les émissions sur l'électricité, personne ne s'interroge à ce sujet ; alors que la TRANSPARENCE est à la mode n'est-ce pas !

Mais comme pour certaines frites, ce sont ceux qui en parlent le plus, qui la respectent le moins !

La CSPE sert à financer les politiques de transition énergétique et de soutien aux énergies renouvelables. Son montant est calculé en fonction de la consommation et le prix par kWh appliqué est indiqué dans la colonne correspondante de la rubrique Taxes et contributions du tableau.

La Contribution au Service Public d’Electricité (CSPE), fixée par arrêté ministériel, est perçue par les fournisseurs d’électricité pour compenser les charges liées à leur mission de service public, telles que

    - les politiques de soutien à la cogénération et aux énergies renouvelables,
    - la production dans les zones non interconnectées au réseau électrique métropolitain continental (Corse, départements d'outre-mer et collectivité départementale de Mayotte),
    - la mise en œuvre de la tarification spéciale « produit de première nécessité » et la participation au dispositif en faveur des personnes en situation de précarité, le financement du budget du médiateur national de l’énergie.

La CTA est une taxe collectée par les fournisseurs d'énergie et reversée à la Caisse Nationale des Industries Électriques et Gazières. Elle est de 27,04% de la part acheminement de l'abonnement. Elle sert au financement des droits acquis avant le 1er janvier 2005 relatifs au régime spécifique d’assurance vieillesse des personnels des entreprises de l’industrie de l’électricité et du gaz. Depuis le 1er janvier 2005, le régime d’assurance retraite des personnels de ces industries est en effet adossé au régime général. Toutefois, les droits spéciaux acquis avant l’adossement du régime de retraite de ces personnels au régime général devaient être financés. C’est pour assurer ce financement qu’a été créée la CTA. S’agissant de l’électricité, la CTA est calculée sur la part fixe des tarifs d’acheminement. L’assiette de la CTA correspond donc à la part fixe hors taxe du tarif d’utilisation des réseaux de transport et de distribution d’électricité (TURPE). (https://selectra.info/energie/guides/tarifs/taxes/cta)

Les TCFE sont des taxes locales définies par chaque commune et chaque département. Elles se décomposent donc en Taxes Départementales sur la
Consommation Finale d’Électricité (TDCFE) et Taxes Communales sur la Consommation Finale d’Électricité (TCCFE). Depuis 2015, le montant des TCFE est de maximum 0,0096 €/kWh. Les montants appliqués dans votre cas sont indiqués dans la colonne correspondante de la rubrique Taxes et contributions du tableau.


Date de création : 05/12/2018 10:35
Dernière modification : 29/07/2019 11:25
Catégorie : - Quelles économies ?
Page lue 10503 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !