En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Procédures collectives
 
 
 
 

Nouveautés du site

(depuis 40 jours)
Articles
27/02/2020 : - GRDF sommaire
Commentaires blog
Articles
27/02/2020 : - GRDF sommaire
Commentaires blog

Le droit de dire Non

droit-dire-non_vignette.jpg

Feu de compteur

St-Cyr-SUR-MORIN_.jpgFeu de compteur

Pour l'Etat, c'est à dire, EDF, c'est-à-dire Enedis, Linky ne brûle jamais.

Pour les déféqueurs de niouzes,
les décrypteurs,
les Scélérats comme Selectra et autres menteurs des médias financés par nous (nos taxes et la publicité),
Linky ne brûle jamais. Soit.
Alors il fond ? Il se consume ?  Voilà qui est beaucoup moins inquiétant...

Et on peut même monter le compteur sur un support en bois dans les coffrets en plastique (oui, c'est légal :norme NF 14-100), car ces coffrets empêchent la propagation des incendies. A cet égard, la photo donne à méditer non ?

Pour ceux qui persistent à dire que Linky n'a rien changé à l'accidentologie des compteurs, "Il y avait autant d'incendies et de pannes avant", qu'ils nous proposent donc une liste des compteurs non-Linky qui auraient déclenché des incendies, qui se seraient enflammés !

La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, ne manquerait pas une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu !  ... Imaginez :
- Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !  
- A la Une  : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !
- Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky  !  Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

Lire l'article du journal  le-pays-briard_h30.png

14/11/2019 : Un début d’incendie à Saint-Martin-Boulogne

Bilan Incendies de compteur, c'est ici

Lire la suite

St-Cyr-SUR-MORIN_.jpgFeu de compteur

Pour l'Etat, c'est à dire, EDF, c'est-à-dire Enedis, Linky ne brûle jamais.

Pour les déféqueurs de niouzes,
les décrypteurs,
les Scélérats comme Selectra et autres menteurs des médias financés par nous (nos taxes et la publicité),
Linky ne brûle jamais. Soit.
Alors il fond ? Il se consume ?  Voilà qui est beaucoup moins inquiétant...

Et on peut même monter le compteur sur un support en bois dans les coffrets en plastique (oui, c'est légal :norme NF 14-100), car ces coffrets empêchent la propagation des incendies. A cet égard, la photo donne à méditer non ?

Pour ceux qui persistent à dire que Linky n'a rien changé à l'accidentologie des compteurs, "Il y avait autant d'incendies et de pannes avant", qu'ils nous proposent donc une liste des compteurs non-Linky qui auraient déclenché des incendies, qui se seraient enflammés !

La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, ne manquerait pas une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu !  ... Imaginez :
- Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !  
- A la Une  : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !
- Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky  !  Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

Lire l'article du journal  le-pays-briard_h30.png

14/11/2019 : Un début d’incendie à Saint-Martin-Boulogne

Bilan Incendies de compteur, c'est ici

Fermer

 

Procédures collectives

Procédures collectives

MySmartCab

- Remarques importantes

Je suis inscrit à cette procédure (48 euros) depuis mars 2017. Nous sommes plus de trois mille à nous être associés à cette série d'actions orchestrée par les avocats Lèguevaques, Durand, Lepage, Szleper, action soutenue par Michèle Rivasi.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Le cabinet Lexprecia nous a communiqué une étude internationale qui vient d'être publiée.
Effets sanitaires thermiques et non thermiques des rayonnements non ionisants

AVERTISSEMENT :
 
Vous avez été très nombreux à réagir positivement à la communication de la pièce 43.1, traduction d'une expertise collective internationale sur l'effet des champs électromagnétiques de faible intensité, publiée chez ELSEVIER en novembre 2018.

A l'heure où ENEDIS SA propose d'augmenter l'exposition de chacun aux champs électromagnétiques plutôt que d'oeuvrer à sa diminution, vous avez aussi été nombreux à nous demander si vous pouviez diffuser cette traduction.

Eu égard à l'état déplorable de la connaissance générale de ces effets sanitaires constatés par la science publiée - et suite à l'accord des auteurs qui vient de nous être communiqué - nous vous indiquons que :

o Vous pouvez diffuser largement cette traduction, notamment auprès de la communauté médicale, des pouvoirs publics et évidemment des victimes et des citoyens curieux de s'informer.

o Cette traduction sera communiquée comme pièce aux tribunaux pour tous les dossiers que nous défendons, que ce soit en application du principe de précaution ou pour prévenir un risque de dommage imminent.

Enfin, sachez que dans le cadre des procédures que nous conduisons, ce sont plus de deux cents médecins différents qui attestent de l'électrohypersensibilité des patients atteints. Ce gouffre entre une réalité constatée par le corps médical et la culture du doute proposée par l'ICNIRP et reprise par la société ENEDIS devra, à l'évidence, être sanctionné par les mesures de protection requises.
 
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
 
Cher Monsieur,
 
Dans le cadre des procès, d'une manière générale, nous transmettons à nos clients seulement nos écritures (assignations, puis conclusions en réponse le cas échéant) et non les pièces du dossier (preuves produites devant la juridiction). La substance des pièces est en effet reprise dans nos écritures.
 
Toutefois, il nous apparaît que votre connaissance de l'article scientifique "Effets sanitaires thermiques et non thermiques des rayonnements non ionisants de faible intensité : un état des lieux international" (par les Professeurs Belpomme, Hardell, Belyaev, Burgio et Carpenter), publié en novembre 2018 dans une revue internationale notoire à comité de lecture et communiqué en pièce 43.1 (traduction libre) et 43.2 (version originale), serait utile à votre défense.
 
Il s'agit en effet de la dernière expertise collective et internationale sur les effets des rayonnements électromagnétiques de faible intensité. Il nous a d'ailleurs semblé que la présente communication correspondrait au voeu des auteurs, lesquels concluent leur article ainsi :
 
"Il est également important que toutes les parties de la société, en particulier la communauté médicale, le personnel éducatif et le grand public, soient informés des risques liés à l’exposition aux champs électromagnétiques et des mesures qui peuvent être facilement prises pour réduire l’exposition et le risque de maladie associé."
 
À la lecture de cette pièce, vous comprendrez à quel point les déclarations d'ENEDIS SA sont fallacieuses lorsqu'elle prétend dans le cadre du déploiement litigieux que "toutes les précautions sont prises" (Intervention du Président du Directoire d’ENEDIS SA sur RTL le 15 juin 2018). Pour mémoire, ENEDIS SA est en train d'ajouter avec "Linky" dans les foyers des français deux à trente-six nouvelles fréquences de manière chronique, ceci en l'absence de toute maîtrise de l'environnement électromagnétique et, au contraire, en présence de mesures faussées des niveaux d'exposition (voir notre assignation, Faits, partie VII).

Vous trouverez ci-dessous la version générale et anonymisée de l'assignation :

Téléchargement de l'assignation ici.
 

L'article original est en anglais mais pour les besoins de la procédure nous en avons réalisé une traduction libre :
 
Nous vous en souhaitons bonne réception et restons à votre disposition pour ce qui sera utile à la défense de cette cause essentielle.
 
Vos bien dévoués,
 
Arnaud Durand et Christophe Lèguevaques

Date de création : 27/11/2018 15:54
Dernière modification : 07/02/2019 14:24
Catégorie : Linky : Le compteur-capteur communicant : toutes les questions - Justice
Page lue 2402 fois