En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 

Citations

"Le constructeur de Linky, directeur Europe de la société Itron, a reconnu que le CPL ne s'arrête pas au compteur et se diffuse dans tout le logement, (débat "éco" de Sud-Ouest,  02/03/2016 - Cité Mondiale de Bordeaux). Constructeur de Linky, William Hosono.

Je limite mes consommations d'eau, de gaz, d'électricité, de bière, de carburant...Car je ne gaspille pas et ce, sans l'aide de machines, car, j'ai été éduqué ainsi. Julien Constant

Nous respecterons le choix de chacun, et lorsque les particuliers appelleront GRDF, ils seront sortis du périmètre de pose. Arnaud Schneider, responsable Aquitaine Midi-Pyrénées du déploiement des compteurs de gaz Gazpar

Le kVA (kilovoltampère) ne correspond pas exactement au kilowatt (kW). « On perd tous 13 % de disponibilité en termes de puissance », comptabilise Jean-Claude Defives, ancien électricien de Lauwin-Planque.

J'en appelle au refus de l'achat d'objets connectés et de protocoles dits intelligents ; au refus de l'infiltration tous azimuts de capteurs, tels les compteurs Linky appelés à mémoriser nos gestes au sein de nos habitats. Ce qui est en jeu, c'est la sauvegarde des valeurs humanistes qui nous constituent. Eric Sadin

26/01/2011 - ) « Ce compteur n’a rien d’intelligent. Il n’apporte rien en ce qui concerne la maîtrise de la demande d’électricité. Et son modèle économique n’est pas d’une clarté absolue.  Philippe van de Maele, (alors président de l'ADEME

Orthographe : Les compteurs communiCants espionnent en communiQUant nos données ; les fabriCants de chaussures gagnent leur vie en fabriQUant des chaussures. Les gaz suffoCants tuent en suffoQUant leurs victimes. Les arguments convainCants se valident en convainQUant l'interlocuteur... Les humains sont des êtres communiCANTS qui ont une vie sociale extrêmement riche  en communiQUANT avec les êtres vivants autour d'eux. Les attitudes provoCantes attirent l'attention en provoQUant des réactions outrées.Julien Constant

13 avril 2018 France Inter : "Il y a une procédure qui permet de refuser l’installation du compteur. Certains contestent en disant qu’elle est trop compliquée à mettre en place, que c’est trop dur de le demander, mais c’est possible. Secrétaire d’Etat au numérique M. Mahjoubi

"L'obligation (NdR :pour Enedis, pas pour les usagers) demeure. Après, les clients qui manifestent un refus peuvent le faire au titre du respect de la  propriété privée." Jean-François Harinordoquy, Enedis Pays Basque.

Dans le cas où les sections de câbles ne sont pas adaptées aux nouveaux réglages, des accidents (feu) peuvent se produire le jour où le particulier fait la demande auprès d'Enedis afin d'augmenter la puissance de son compteur à distance pour répondre à des besoins en énergie plus conséquents (ex : achat d'un jacuzzi) Promotelec (signalé par Stéphane Lhomme)

"Le refus de remplacement d’un compteur par un particulier est possible.  Bien entendu tout recours à l’intimidation ou non-respect de la propriété privée est inacceptable et le gouvernement condamne tout comportement de cette nature. Nicolas Hulot

« Enedis, ... n’a pas le pouvoir d’imposer sa présence et tout usager peut s’y opposer et refuser l’accès à Enedis à son domaine privé. Enedis s’est ainsi engagé auprès de la Ville de Paris à ne pas forcer la main des usagers qui confirmeraient le refus de l’installation de Linky chez eux." Célia Blauel Mairie de Paris.

"Il n'y aura pas de clients exclus du dispositif Linky, sauf ceux qui ne voudront pas ouvrir leur porte, parce qu'on n'est pas habilité à forcer la porte des clients qui ne voudraient pas nous ouvrir, ou qui résistent…" Philippe Monloubou, Président du Directoire d'Enedis

Le déploiement du compteur Linky ne doit en aucun cas être une contrainte imposée aux usagers et je vous demande de faire cesser ces pratiques qui contredisent ma volonté  Ségolène Royal.

"Si le client (...) nous oppose un refus (…) le client ne s'expose à rien (…) il n'y aura pas d'amende, pas de pénalité." Bernard Laurens, Directeur Territorial d'Enedis Bretagne

« Ce que l'on souhaite c'est que les techniciens qui interviennent (…) respectent la propriété privée, et si un client s'exprime lors du changement, respectent la volonté du client » Gladys Larose, relations publiques d’Enedis.

L’Ordonnance de Référé du TGI de Grenoble interdit « à la SA ENEDIS d’installer le compteur communicant par Radio Fréquences, dit Linky dans le domicile » et condamne la SA ENEDIS aux dépens et dédommagements en application des dispositions de l’article 700 du code de Procédure Civile. " TGI Grenoble

"Je vous prie de noter que les États membres ont toute latitude pour statuer sur ces questions... , ou la possibilité pour les consommateurs de ne pas adhérer au système." 11/08/2017 Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne.

La bureaucratie libérale... Parce qu'en plus, il vous ont mis un truc là, le compteur Schmoll là.. Ha ha, il a mis en route la machine à laver, ah ben dis-donc, elle est pas neuve, et ainsi de suite, ... ce contrôle permanent , c'est eux qui l'ont inventé... 2 avril 2017 Meeting à Châteauroux. Jean-Luc Mélenchon.

La jurisprudence définit le domicile comme le « lieu où, que l’intéressé y habite ou non, a le droit de se dire chez lui, quel que soit le titre juridique de son occupation et l’affectation donnée aux locaux » (Cour de cassation, chambre criminelle, 4 janvier 1977, N° 76-91105). (https://www.legavox.fr/blog/maitre-anthony-bem/delit-penal-violation-domicile-conditions-21147.htm).

 

Nouveautés du site

(depuis 60 jours)
Articles
Réactions Articles
Blog
Articles
Réactions Articles
Blog

Les questions essentielles

Que dit la loi ?

L'chateau-fort.jpgessentiel se lit dans les Codes Pénal et Civil  que les techno-industriels-gouvernants n'ont pas pu ou su modifier (Ouf !). Il s'agit de la liberté fondamentale d'avoir un chez-soi. Un lieu de vie, un abri, un refuge, un terrier.
   Inviolable ; autrement dit défendable contre toute intrusion, fût-elle bien intentionnée.
   Il s'agit encore de la liberté fondamentale qui en découle : l'appartenance, la jouissance comme dit le législateur.
Exemples : je paie une location de mon logement : j'y suis vraiment chez moi.
Je paie une location de mon compteur : on n'a pas le droit de me mettre un capteur à la place sans mon accord.

Tout feu, tout flamme

Linky-feu.jpg  On peut remonter jusqu'au début du 20ème siècle : pas d'incendies liés au compteur électrique : Linky est vraiment une innovation, un concept flambant neuf !
  La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, n'aurait pas manqué une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu ! ...
Imaginez :
- La Voix qui Mord : Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !   - Valeurs Délictuelles : A la Une : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !    - L'Usine Poubelle : Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky ! Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

BILAN général Incendies de compteurs (E.P. Collectif Stop Linky des Citoyens)

UFC : Objets connectés !

Que Choisir Avec l'UFC Que Choisir, c'est "dans son ADN", on n'a que l'embarras du... choix. Que Choisir est pour Linky moyennant quelques améliorations... Et sa pétition a dépassé l'objectif de 320 000 signatures !

Pendant ce temps, persuadés que "c'est obligatoire" 26 millions de domiciles se sont laissé équiper... Et jamais il n'y a eu autant d'augmentation de l'électrosensibilité*, d'incidents, d'incendies et de factures affolantes... Bof, ça n'arrive qu'aux autres...

* électrosensibilité à laquelle Linky participe, s'ajoutant au wifi, aux CPL des boîtier internet, à la 3G, 4G, au téléphone sans fil (Digital Enhanced Cordless Telephone), le blue-tooth, bien pire, la 5G,... Note : tout est câblé chez moi, pas d'ondes inutiles. Quand je peux décider moi-même, je le fais.

Pourquoi refuser !

J'ai dit non au Linky (et au Gazpar, et eau compteur d'eau communicant) car je suis libre de choisir, et chez moi, le WIFI est désactivé (ça consomme aussi du courant, c'est facile à pirater, je n'en ai pas besoin pour faire mon site web), le DECT aussi (téléphone sans fil). (Digital Enhanced Cordless Telephone, Pas de CPL entre les deux boîtiers internet-TV, Pas de bluetooth ni de GPS dans ma voiture.

Tout le monde le voit : le compteur-capteur communicant ne change pas les habitudes, ne génère aucune économie, bien au contraire : ça se vérifie depuis 2016 !
Mon "Non" affiché sur ma porte s'oppose au "oui" implicite de la majorité, cette abdication générale dans la société de la consoumission.

 
 

MySmartcab Lexprecia

Stéphane Lhomme a tout à fait raison de nous alerter sur ceux qui font de l'argent en prétendant nous défendre : ainsi des marchands de filtres, de Mémon, qui sont des marchands d'illusions -Aucun matériel de filtrage n'est validé par aucune instance, ni par Promotelec, ni par Enedis-. 

Peut-être  MySmartCab n'est-il pas la solution. Lire à ce sujet les arguments solides de Pièces et Main d'Œuvre. J'avais souscrit (48 €) chez  MySmartCab, bien avant que Stéphane ne me fasse réfléchir.
J'ai donc rempli mon dossier de plaignant en ligne (c'est la version "Smart" du monde, c'est-à-dire un monde tout numérique) -  et je suis régulièrement averti des actions en cours. Pour être bien clair, si c'était à refaire je reverserais sans doute les 48 € pour m'inscrire. j'observe donc cette méthode de lutte de la meilleure place.  Juger sur pièce, c'est plus formateur que supposer. Tout en sachant que les victoires partielles éventuelles (ici juridiques) sur des tumeurs ne guérissent pas du cancer (Notre "monde" imposé qui transforme absolument tout en déchet...). 

Mise à jour 21/03/2019 ; 42 € ; je suis  inscrit au recours contre l'Etat.

Je teste aussi la justice gratuite (conciliateurs, injonction de faire), mais ça m'a déjà coûté beaucoup de temps pour rien... Sauf que si nous étions plus nombreux à faire travailler le système judiciaire quand c'est gratuit, nous serions mieux entendus.  A suivre

_-_-_-_

Personne n'a la science infuse, ni des certitudes intangibles sur tout, comme voudraient le faire croire les ingénieurs bornés qui nous gouvernent. C'est pourquoi nous confrontons sans cesse nos convictions aux faits. Voici un avis sur l'assignation de mysmartcab.

Bonsoir Julien Constant,

Je viens de lire l’assignation de l’action collective et j’estime qu’il y a du travail et si la justice ne nous est pas rendue c’est que nous sommes entrés en dictature car l’argumentation est solide. Il y a 81 pages de démonstration rigoureuse plus une quantité phénoménale de pièces jointes à l’appui avec même des extraits vidéo signalés. Le dossier est structuré et convaincant et je ne regrette pas mon argent. S’il n’est pas pris en compte c’est qu’il n’y a plus de justice, ce ne sera pas de la faute de l’équipe d’avocats.

Je vous dis cela car je me souviens que lorsque Stéphane Lhomme avait exprimé sa défiance vis à vis de cette action vous sembliez dire que vous regrettiez déjà votre argent. Si vous avez le document, j’aimerais avoir votre avis.

Bien cordialement.

JLG.

Voici l'avis de Stéphane Lhomme le 9 avril 2018

http://refus.linky.gazpar.free.fr/

2) actions juridiques mysmartcab/lexprecia
 

Je suppose que je n'ai pas besoin de revenir en détail sur les raisons de mon malaise (euphémisme) vis à vis de ces démarches relevant du marketing agressif, avec de bonne vieilles ficelles comme "Inscrivez-vous vite avant la date limite". Il manque juste un abonnement gratuit à l'Express ! De plus, pour la n-ième fois, cette fameuse date limite a encore été repoussée pour capter de nouveaux clients (pendant que les premiers inscrits attendent depuis un an qu'il se passe enfin quelque chose !).

Pour mémoire, j'ai été démarché dès mars 2017 par l'initiateur de ces procédures (qui espérait clairement que je lui rabatte des clients) qui m'avait fait l'éloge de ses méthodes comme irradier des gens devant huissier ("prouver judiciairement les lésions que provoquent l'exposition à ces compteurs") ce qui est à la fois inacceptable moralement et de toute façon totalement perdu d'avance sur le plan juridique.

Mais chacun est libre de verser son argent sans forcément s'être renseigné sur les précédents "exploits" de ces avocats-commerciaux, et sans regarder précisément les choses plus que surprenantes que l'on trouve dans leurs Conditions générales de vente (CGV, on se croirait chez EDF/Enedis !).

Et, c'est bien connu, une fois qu'on a mis de l'argent dans une telle démarche, on est appelé à en remettre sous peine de "tout perdre". Or, quel que soit le résultat des référés lancés, il y aura bien sûr appel, puis procédure sur le fond, etc.

 

Le mar. 6 nov. 2018 à 12:42, Equipe MySMARTcab <linky@mysmartcab.fr> a écrit :

PROCÉDURES CONTRE LINKY : C'EST PARTI !

Nous connaissons votre exaspération, vos attentes et vos inquiétudes. Cela fait plusieurs mois que vous patientez pour que la justice soit saisie.

Cela a pris du temps parce que nous avons d’abord dû vérifier les pièces communiquées et vous réclamer des documents complémentaires lorsque les dossiers étaient incomplets. Il est parfois difficile d’obtenir la coopération d’un client alors pensez quand vous devez traiter avec 5500 demandeurs.

Ensuite, il a fallu gérer l’infrastructure d’un tel procès. Cela peut paraître simple mais ce sont plus d’une vingtaine de tribunaux qui seront saisis. Cela nous demandait d’identifier des huissiers territorialement compétents et des avocats correspondants qui acceptent d’intégrer l’équipe.
Et ce n’est pas fini.

Ensuite, il a fallu trouver avec une vingtaine de greffes des dates d’audience libre.

On peut vous confirmer que le droit français n’est pas adapté à la gestion des actions collectives. Ce n’est pas grave : avec votre mobilisation et notre détermination, nous allons amener la justice à s’adapter à la nouvelle donne du siècle où nombre de victimes se rassemblent contre des entités cyniques et toutes puissantes.
Nous sommes heureux de pouvoir vous préciser que les premières assignations partent cette semaine.

La première audience est prévue le 15 novembre 2018 à 9 heures au Tribunal de grande instance de PRIVAS, elle sera suivie d’audiences à MARSEILLE (19 novembre à 14h) et à VALENCE (21 novembre à 9h). Nous publierons au fur et à mesure le calendrier complet des audiences.

Attention, la première audience ne constitue pas une audience de plaidoiries. Car ENEDIS va devoir enfin s’expliquer sur des éléments factuels et sourcés que nous révélons dans les assignations.
Devant chaque juridiction, un calendrier de procédure sera établi et le Tribunal fixera des dates de plaidoiries qui pourront s’étaler sur plusieurs semaines. Là encore, nous ne manquerons pas de vous tenir informés pour vous permettre de venir assister aux audiences proches de chez vous.
Vos biens dévoués,
Christophe Lèguevaques et Arnaud Durand
 

Newsletter générale sur l'action conjointe en référé contre ENEDIS et son "Linky".
Cet email a été envoyé sur l'adresse julienconstant@antilinkynord.fr
Vous le recevez en raison de votre inscription sur MySMARTcab.



 

Equipe MySMARTcab <linky@mysmartcab.fr>

mar. 20 févr. 10:15

 À moi

M. 

Votre demande d'inscription à l'action conjointe en justice contre Linky a bien été enregistrée.

Vous avez choisi de payer la somme de 48 Euros par carte bancaire. Votre paiement a été accepté

Nous reviendrons vers vous lorsque nous aurons besoin d'informations complémentaires ainsi que de vos pièces justificatives.

Votre convention d'honoraires au format pdf est téléchargeable à l'adresse https://liu.re/m/FRC181633/8m$mN7$B

N'oubliez pas que vous pouvez consulter et compléter la foire aux questions disponible sur notre site.

L'Equipe MySMARTcab
https://linky.mysmartcab.fr


Date de création : 06/11/2018 15:36
Dernière modification : 21/03/2019 11:33
Catégorie : Linky : Le compteur-capteur communicant : toutes les questions - Justice
Page lue 2954 fois


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

O2Switch

O2Switch.png