Vous êtes ici :   Accueil » Infantilisation
 
 
 
 
 

Infantilisation

Infantilisation

Dès que j'ai passé mon permis de conduire, en 1974, j'ai entendu parler de la boîte de vitesse automatique. 1 300 000 km plus loin, je n'ai jamais, même essayé, une boîte de vitesse automatique. Pourtant, régulièrement, la promotion de cet automatisme recommence.

Conduire moi-même, ça me plaît. Ah dans les bouchons, c'est si pratiiiiique ! Ben non, choisir le rapport, le moment de changement, embrayer en  souplesse, ça ne pose aucun problème, ça ne présente aucune difficulté, "yapadsouci !". Si la voiture doit se conduire seule, alors je préfère un chauffeur...
 

Depuis que d'aucuns voient en moi un senior, on s'étonne souvent que je roule sur un vélo de course musculaire. Oui, il faut dire cela maintenant pour le distinguer du vélo à assistance électrique. Que je baptise vélomoteur. Et qu'on ne vienne pas me parler d'activité physique. De facilité, de paresse, sans aucun doute, si on oublie que les machines exigent du temps et de l'argent pour leur maintenance. Un cycliste électrique se reconnaît de loin à sa posture assise bien peinard. Il est facile à doubler. Transpirer ? Vous plaisantez ?

Or je n'accepte l'assistance que quand elle est nécessaire. Si elle ne l'est pas, elle supprime un savoir-faire, une compétence, un plaisir de vivre. J'observe tristement tous ces jeunes qui se gèlent l'hiver sur leur trottinette électrique, ignorant les alertes des cardiologues au sujet de leur état de santé d'enfants de la voiture...
 

Comme l'hiver, je n'utilise pas la totalité du volume d'eau de pluie de mes réservoirs, l'arrosage étant superflu en cette saison, je ferme le robinet d'alimentation de la chasse d'eau des toilettes, pour la remplir au moyen d'un entonnoir avec les bidons de 5 litres que je soutire desdits réservoirs. Le désarroi des visiteurs est assez cocasse. Actionner la chasse d'eau passe encore, car il suffit toujours d'appuyer sur le bouton,  mais remplir la chasse d'eau pour le suivant en versant un bidon dans l'entonnoir...

Notre dépendance au réseau électrique automatique de l'eau courante est simplement effarante. Et notre ignorance du fonctionnement de nos équipements d'assistance ne l'est pas moins. Au point que j'ai entendu :"mais ça ne risque pas de déborder ?"

Accessoirement, j'économise 50 € par an (5 litres d'eau coûtent 2 centimes...) Concrètement, je puise, déplace et verse 30 litres d'eau par jour, c'est une séance de fitness... 


Quand j'arrête ma voiture, arrêt momentané, bouchon, feu tricolore, etc., je coupe le moteur. Là encore, la réaction des passagers non avertis ne manque pas de sel, sinon de banalité. On me parle immédiatement du système automatique d'arrêt du moteur qui équipe un faible pourcentage du parc automobile. Sans évoquer la pollution atmosphérique... Mais je peux faire cela moi-même. Avis aux gilets jaunes : un plein gratuit tous les 5000 km depuis des décennies.

 

Et on voudrait m'imposer un compteur Linky ?

https://www.enedis.fr/faire-le-releve-en-ligne

Releve-compteur_01.jpg

Justement, pour payer au plus juste, j'utilise les photos de mes index pour ne payer que ce que j'ai consommé. Et je calcule moi-même mes factures car je sais me servir d'un ordinateur.

Releve-compteur_02.jpg

Justement, j'ai horreur qu'on fasse à ma place. peut-être si j'ai un handicap un jour, je vous ferai signe.

Justement, je tiens à contrôler moi-même ma consommation, et je sais le faire, et c'est vite fait, donc je ne délègue surtout pas ce travail épuisant à l'ordinateur-capteur Linky.

Releve-compteur_03.jpg

Justement, je vais attendre mais seulement jusqu'à la Saint Glinglin, ou jusqu'aux calendes grecques...


Date de création : 12/03/2022 15:16
Catégorie : R E F U S E R : - Aucune procédure contre ceux qui refusent depuis le début du déploiement -
Page lue 2106 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !