En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 

Citations

"Le constructeur de Linky, directeur Europe de la société Itron, a reconnu que le CPL ne s'arrête pas au compteur et se diffuse dans tout le logement, (débat "éco" de Sud-Ouest,  02/03/2016 - Cité Mondiale de Bordeaux). Constructeur de Linky, William Hosono.

Je limite mes consommations d'eau, de gaz, d'électricité, de bière, de carburant...Car je ne gaspille pas et ce, sans l'aide de machines, car, j'ai été éduqué ainsi. Julien Constant

Nous respecterons le choix de chacun, et lorsque les particuliers appelleront GRDF, ils seront sortis du périmètre de pose. Arnaud Schneider, responsable Aquitaine Midi-Pyrénées du déploiement des compteurs de gaz Gazpar

Le kVA (kilovoltampère) ne correspond pas exactement au kilowatt (kW). « On perd tous 13 % de disponibilité en termes de puissance », comptabilise Jean-Claude Defives, ancien électricien de Lauwin-Planque.

J'en appelle au refus de l'achat d'objets connectés et de protocoles dits intelligents ; au refus de l'infiltration tous azimuts de capteurs, tels les compteurs Linky appelés à mémoriser nos gestes au sein de nos habitats. Ce qui est en jeu, c'est la sauvegarde des valeurs humanistes qui nous constituent. Eric Sadin

26/01/2011 - ) « Ce compteur n’a rien d’intelligent. Il n’apporte rien en ce qui concerne la maîtrise de la demande d’électricité. Et son modèle économique n’est pas d’une clarté absolue.  Philippe van de Maele, (alors président de l'ADEME

Orthographe : Les compteurs communiCants espionnent en communiQUant nos données ; les fabriCants de chaussures gagnent leur vie en fabriQUant des chaussures. Les gaz suffoCants tuent en suffoQUant leurs victimes. Les arguments convainCants se valident en convainQUant l'interlocuteur... Les humains sont des êtres communiCANTS qui ont une vie sociale extrêmement riche  en communiQUANT avec les êtres vivants autour d'eux. Les attitudes provoCantes attirent l'attention en provoQUant des réactions outrées.Julien Constant

13 avril 2018 France Inter : "Il y a une procédure qui permet de refuser l’installation du compteur. Certains contestent en disant qu’elle est trop compliquée à mettre en place, que c’est trop dur de le demander, mais c’est possible. Secrétaire d’Etat au numérique M. Mahjoubi

"L'obligation (NdR :pour Enedis, pas pour les usagers) demeure. Après, les clients qui manifestent un refus peuvent le faire au titre du respect de la  propriété privée." Jean-François Harinordoquy, Enedis Pays Basque.

Dans le cas où les sections de câbles ne sont pas adaptées aux nouveaux réglages, des accidents (feu) peuvent se produire le jour où le particulier fait la demande auprès d'Enedis afin d'augmenter la puissance de son compteur à distance pour répondre à des besoins en énergie plus conséquents (ex : achat d'un jacuzzi) Promotelec (signalé par Stéphane Lhomme)

"Le refus de remplacement d’un compteur par un particulier est possible.  Bien entendu tout recours à l’intimidation ou non-respect de la propriété privée est inacceptable et le gouvernement condamne tout comportement de cette nature. Nicolas Hulot

« Enedis, ... n’a pas le pouvoir d’imposer sa présence et tout usager peut s’y opposer et refuser l’accès à Enedis à son domaine privé. Enedis s’est ainsi engagé auprès de la Ville de Paris à ne pas forcer la main des usagers qui confirmeraient le refus de l’installation de Linky chez eux." Célia Blauel Mairie de Paris.

"Il n'y aura pas de clients exclus du dispositif Linky, sauf ceux qui ne voudront pas ouvrir leur porte, parce qu'on n'est pas habilité à forcer la porte des clients qui ne voudraient pas nous ouvrir, ou qui résistent…" Philippe Monloubou, Président du Directoire d'Enedis

Le déploiement du compteur Linky ne doit en aucun cas être une contrainte imposée aux usagers et je vous demande de faire cesser ces pratiques qui contredisent ma volonté  Ségolène Royal.

"Si le client (...) nous oppose un refus (…) le client ne s'expose à rien (…) il n'y aura pas d'amende, pas de pénalité." Bernard Laurens, Directeur Territorial d'Enedis Bretagne

« Ce que l'on souhaite c'est que les techniciens qui interviennent (…) respectent la propriété privée, et si un client s'exprime lors du changement, respectent la volonté du client » Gladys Larose, relations publiques d’Enedis.

L’Ordonnance de Référé du TGI de Grenoble interdit « à la SA ENEDIS d’installer le compteur communicant par Radio Fréquences, dit Linky dans le domicile » et condamne la SA ENEDIS aux dépens et dédommagements en application des dispositions de l’article 700 du code de Procédure Civile. " TGI Grenoble

"Je vous prie de noter que les États membres ont toute latitude pour statuer sur ces questions... , ou la possibilité pour les consommateurs de ne pas adhérer au système." 11/08/2017 Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne.

La bureaucratie libérale... Parce qu'en plus, il vous ont mis un truc là, le compteur Schmoll là.. Ha ha, il a mis en route la machine à laver, ah ben dis-donc, elle est pas neuve, et ainsi de suite, ... ce contrôle permanent , c'est eux qui l'ont inventé... 2 avril 2017 Meeting à Châteauroux. Jean-Luc Mélenchon.

La jurisprudence définit le domicile comme le « lieu où, que l’intéressé y habite ou non, a le droit de se dire chez lui, quel que soit le titre juridique de son occupation et l’affectation donnée aux locaux » (Cour de cassation, chambre criminelle, 4 janvier 1977, N° 76-91105). (https://www.legavox.fr/blog/maitre-anthony-bem/delit-penal-violation-domicile-conditions-21147.htm).

 

Nouveautés du site

(depuis 60 jours)
Articles
Réactions Articles
Blog
Articles
Réactions Articles
Blog

Les questions essentielles

Que dit la loi ?

L'chateau-fort.jpgessentiel se lit dans les Codes Pénal et Civil  que les techno-industriels-gouvernants n'ont pas pu ou su modifier (Ouf !). Il s'agit de la liberté fondamentale d'avoir un chez-soi. Un lieu de vie, un abri, un refuge, un terrier.
   Inviolable ; autrement dit défendable contre toute intrusion, fût-elle bien intentionnée.
   Il s'agit encore de la liberté fondamentale qui en découle : l'appartenance, la jouissance comme dit le législateur.
Exemples : je paie une location de mon logement : j'y suis vraiment chez moi.
Je paie une location de mon compteur : on n'a pas le droit de me mettre un capteur à la place sans mon accord.

Tout feu, tout flamme

Linky-feu.jpg  On peut remonter jusqu'au début du 20ème siècle : pas d'incendies liés au compteur électrique : Linky est vraiment une innovation, un concept flambant neuf !
  La presse, dont Enedis fait partie des annonceurs, n'aurait pas manqué une occasion de signaler les incendies de Compteur Bleu ! ...
Imaginez :
- La Voix qui Mord : Dernière Minute : Un Compteur Bleu prend feu à Trifouilly les Bédouilles !   - Valeurs Délictuelles : A la Une : Un compteur électronique première génération explose à Tripour les Furets !    - L'Usine Poubelle : Scoop ! Tous les compteurs brûlent, pas seulement les Linky ! Mais non, rien dans la presse jamais à ce sujet...

BILAN général Incendies de compteurs (E.P. Collectif Stop Linky des Citoyens)

UFC : Objets connectés !

Que Choisir Avec l'UFC Que Choisir, c'est "dans son ADN", on n'a que l'embarras du... choix. Que Choisir est pour Linky moyennant quelques améliorations... Et sa pétition a dépassé l'objectif de 320 000 signatures !

Pendant ce temps, persuadés que "c'est obligatoire" 26 millions de domiciles se sont laissé équiper... Et jamais il n'y a eu autant d'augmentation de l'électrosensibilité*, d'incidents, d'incendies et de factures affolantes... Bof, ça n'arrive qu'aux autres...

* électrosensibilité à laquelle Linky participe, s'ajoutant au wifi, aux CPL des boîtier internet, à la 3G, 4G, au téléphone sans fil (Digital Enhanced Cordless Telephone), le blue-tooth, bien pire, la 5G,... Note : tout est câblé chez moi, pas d'ondes inutiles. Quand je peux décider moi-même, je le fais.

Pourquoi refuser !

J'ai dit non au Linky (et au Gazpar, et eau compteur d'eau communicant) car je suis libre de choisir, et chez moi, le WIFI est désactivé (ça consomme aussi du courant, c'est facile à pirater, je n'en ai pas besoin pour faire mon site web), le DECT aussi (téléphone sans fil). (Digital Enhanced Cordless Telephone, Pas de CPL entre les deux boîtiers internet-TV, Pas de bluetooth ni de GPS dans ma voiture.

Tout le monde le voit : le compteur-capteur communicant ne change pas les habitudes, ne génère aucune économie, bien au contraire : ça se vérifie depuis 2016 !
Mon "Non" affiché sur ma porte s'oppose au "oui" implicite de la majorité, cette abdication générale dans la société de la consoumission.

 
 

Inertie de UFC QUE CHOISIR  

Inertie de UFC QUE CHOISIR  

Bonjour Madame B.,

J'ai mis votre réaction en évidence sur le site. Merci beaucoup. Votre dossier est suffisamment solide pour aller en justice. Voyez mes remarques et questions plus bas.

Rappel : tous les usagers (locataires ou propriétaires) sont égaux devant la loi : ils ont la jouissance absolue de leur réseau électrique qui comprend notamment :
- Le coffret, qui est la plus petite pièce inviolable de leur domicile, (dedans ou dehors),
- Les fils électriques dont la fonction est uniquement d'alimenter les appareils du logement.


Comme les usagers dont le compteur dans le domicile peuvent officiellement refuser le Linky, les autres, dont le compteur est à l'extérieur aussi.

Ce n'est pas si nouveau : La République viole ses propres lois

par B. le 05/06/2020 à UFC QUE CHOISIR AUDE

OBJET : Inertie de UFC QUE CHOISIR        

Madame, Monsieur,

J'ai pris une adhésion dans vos services et mon courrier a été envoyé, hier, 26 septembre, à l'Association à XXXXXXXXX, après contact avec leurs services.

Je rencontre depuis le 3 septembre un problème de surconsommation d'électricité avec les nouveaux compteurs Linky que la Société Enedis, installe en ce moment.(le mien installé le 3 septembre.)

Regardant sur Internet les doléances des consommateurs concernant ces surconsommations, je constate que je ne suis pas la seule à être scandalisée par ces compteurs qui affichent des kwh, en heures pleines exorbitants. 

Je suis à la retraite, je vis à la maison avec une télévision, un frigidaire, et les lumières de la maison quand c'est nécessaire, c'est à dire, le soir, surtout en hiver, et je vis seule, mes enfants étant partis du domicile.et j’ai une cuisinière au gaz.

J'ai le contrat confiance avec Total Spring et, tous les deux mois, je transmets mes relevés, conformément à mon relevé de compteur et ma facture est débitée selon mes données . Pour ce qui est de cette forme de paiement il n'y a aucun souci pas de changement avec mon type de contrat, par contre, étant très prudente, je regarde régulièrement mon compteur pour voir s' il tourne régulièrement selon mon utilisation de courant à la maison.

Preuves Photographiques à l'appui : régulièrement des usagers floués ne peuvent contester leur facture ; (pourtant il est facile de se prémunir contre ces mauvaises surprises.)

Un compteur Linky m'a été posé à mon domicile courant Septembre 2019, et j'ai pu constater que suite à cette pose de compteur, les consommations qui s'affichaient sur l'écran s'envolaient à une vitesse vertigineuse !

A cette suite, j'ai appelé ENEDIS pour leur signaler le problème, à la demande de mon fournisseur, ENEDIS s'est donc déplacé et sans vérification du compteur, ont procédé à sa dépose et me l'ont remplacé en m'affirmant toutefois, qu'il n'y aurait sans doute aucun changement??..ce Technicien a bien constaté que les consommations étaient effectivement élevées!! alors leur intervention ne veut absolument rien dire, car ce second compteur est bien identique au premier, avec des consommations en kwh toutes aussi élevées !

- J'ai donc demandé de l'aide à un Avocat,qui, conscient de mon problème a adressé plusieurs courriers à ENEDIS, mais sans réponse de leur part, j'ai demandé à un électricien de passer à mon domicile, courant novembre 2019, cet électricien a bien constaté que mes appareils électriques étaient en bon état de fonctionnement et m'a donc adressé une attestation affirmant qu'il y avait un dérèglement sur ce compteur, au vu des relevés que je lui ai fournis : ..attestation que j'ai transmise à ENEDIS, sans suite de leur part au courrier de cet électricien!!

Sans chauffage, ici, dans cette maison, les heures pleines sur ce compteur doublent avec le compteur Linky !!? Malgré tous les appels à ENEDIS,je suis toujours, aujourd'hui dans l'impasse avec cette affaire !

ENEDIS, se borne à dire que les anciens compteurs étaient lents, grippés, enfin défectueux :

En ce qui concerne mon ancien compteur, il n'était certainement pas grippé, puisque j'ai payé à EDF, pour 18 moissoit de Novembre 2015,  (j'ai acheté ma maison en Avril 2015 et j'ai branché mon chauffage en Novembre 2015), jusqu'à Avril 2017 inclus,  j'ai donc payé à EDF, 2.210,36€, pour ces 18 mois,ce qui revient à  environ 1.500,00€ sur une année, cette maison était équipée d'une chaudière électrique.

Je vous précise que je suis une personne vivant seule, je suis retraitée, j'ai 70 ans; je ne chauffe dans ma maison que à peine 40m2, soit une salle à manger de 30m2 et un couloir de 7m2 !,  pièces fermées car je n'ai pas de cuisine ouverte, Je vis seule je n'ai pas de lave vaisselle,  j'ai une cuisinière à gaz !.. le ballon d'eau chaude dans ma maison  est branché la nuit ; j'ai 3 chambres que je ne chauffe pas !  Bien évidemment ! Seule ma chambre est chauffée les nuits en hiver.

J'ai donc réglé cette somme à EDF, et voyant que cela me revenait trop cher, sur les conseils de mon électricien, j'ai fais déposer la chaudière électrique dans cette maison courant Avril 2017, et j'ai changé mon mode de chauffage! donc depuis Avril 2017, j'ai pu réduire mes factures de moitié, soit environ 700,00 € à l'année.

Avec ce compteur Linky, je me retrouve à avoir des factures doublées, en prix à payer, et je me retrouve comme si cette chaudière électrique était encore en fonctionnement!

Devant les difficultés à me faire entendre par ENEDIS, et devant leur laxisme,  je me suis donc tournée vers UFC QUE CHOISIR, mais ils n'ont même pas essayé de se pencher sur mon dossier !.. ils marchent dans les pas de ENEDIS, se bornant à dire que les anciens compteurs étaient défectueux !  Sans étude,  ni attention de leur part, ils ont quand même encaissé le chèque que je leur ai envoyé pour l'abonnement !!!..

De plus, au rendez-vous fixé par Que Choisir, au Tribunal de XXXXXXXXXXXXXX, en octobre 2019, afin d'exposer mon souci, j'ai eu la désagréable surprise de ne rencontrer aucun Agent sur place ! j'ai été oubliée..? non notée sur leur agenda?... Personne n'était au rendez-vous pour monter un dossier effectivement, mais seules deux personnes étaient là pour la permanence, et pas au courant de mon dossier.  Le rendez-vous n'était pas noté sur l'agenda, ces personnes étaient désolées de ce "loupé", mais aucune annulation de rendez-vous ne m'était parvenue de leur part !.. C'est tout de même léger!!

Vous remerciant de votre lecture à mon courrier

Veuillez recevoir, Madame, Monsieur, l'assurance de mon profond respect.      

                                                                                                                MME D.



Historique de nos échanges

Bonjour Monsieur,

Je vous remercie de vos informations, de vos articles, que nous, consommateurs, ignorons, ce qui évidemment, laisse à Enedis, toutes portes ouvertes pour intimider, harceler, le citoyen.

Je fais part, à mes amis et connaissances, réticents sur Linky, de ces articles , de ces courriers, afin de les éclairer sur les pratiques honteuses de cette Société

Hier encore, j'ai rencontré une amie qui connaît les mêmes difficultés que moi avec des consommations aberrantes avec Linky,  dans la maison de sa famille; croyez bien que je me suis chargée de l'éclairer , et de lui indiquer les possibilités qu'elle peut avoir pour se battre contre Enedis.
Elle même, venant d'acheter sa maison, n'a pas encore Linky, mais elle est bien décidée à le refuser étant confrontée avec ces surconsommations dans la maison de famille.

Depuis septembre 2019, date de pose de mon compteur, je me bats contre Enedis, pour me faire entendre, même si je n'ai pas beaucoup de résultats pour l'instant, je n'ai jamais cessé de faire ma "petite campagne" en parlant de ma situation totalement insensée, que je vis, avec cette pose de Linky, et croyez bien que cela fait son chemin puisque, ici, dans mon village, il y a déjà des refus..

On dit, je cite,  "Les petits ruisseaux font les grandes rivières".. et c'est par le petit bout qu'il faut commencer, avec toujours autant de ténacité, sans relâche; j'ai toujours agit avec respect, ordre, et lorsqu'une situation n'est pas correcte, je fais face, ce n'est pas toujours payant mais je défends mes convictions.
Merci encore de vos conseils, de vos articles qui nous permettent de reprendre confiance et de poursuivre notre "combat" afin de nous faire entendre.

Je vous tiendrai au courant du déroulement de mon affaire, maintenant, bien mise à plat, avec M.D., Juge Conciliateur. et cela, grâce à vos conseils,

Veuillez recevoir, Monsieur, l'assurance de mon profond respect.

                                                                                                     MME D.

 
De ……………..@gmail.com>, le 2020-07-10 13:38

Bonjour Monsieur,

Je vous donne ici mon numéro d'adhérente à UFC QUE CHOISIR, ainsi que leur numéro donné, par leurs services, suite à mon premier courrier que je leur ai adressé le 27 septembre 2019 afin de démarrer mon affaire.

Adhérente : XXXXXXXXXXXXXXXX

Leur numéro de référence à mon courrier : XXXXXXXXXXXXX

Je vous remercie de me faire parvenir, pour ma lecture,  le courrier que vous allez leur adresser, c'est une lettre parfaite, votre appui me rassure et m'aide aussi dans ce débat qui dure depuis trop longtemps.

Je vais avoir l'occasion de faire parvenir d'autres documents par mail, à Monsieur D. G.,(le Juge conciliateur), j'ai rencontré un homme très bien, attentif, et rassurant, comprenant vite le problème, et bien évidemment je lui adresserai le courrier que vous allez envoyer à UFC., pour son information, de plus, d'autres rendez-vous vont sans doute se mettre en place, à chaque permanence, afin de peaufiner mon dossier.

Il est bien certain, que, pour moi, maintenant, le but est de régler mon dossier afin que je puisse retrouver mon équilibre budgétaire en électricité comme celui que j'avais auparavant.

Vous souhaitant bonne réception de ces informations,  en vous remerciant de votre attention , je ne manquerai pas de vous tenir au courant du déroulement du suivi de mon dossier, avec Monsieur XXXXXXXXXXXXXXX.

Veuillez recevoir, Monsieur, l'assurance de mon profond Respect.                                                                                                   MME D.

Site internet : https://aude.ufcquechoisir.fr
Courriel de contact : contact@aude.ufcquechoisir.fr
UFC QUE CHOISIR DE L'AUDE Carcassonne : Place des anciens combattants d'AFN - du lun. au jeu.:9h-12h et 13h-17h vend.fermé ** Narbonne : 118 route d'Armissan - du lun. au jeu: 9h-12h et 13h30-17h vend.: 9h-12h Sur Rdv : 04 68 32 68 72 - narbonne@aude.ufcquechoisir.fr Narbonne 6 rue Pierre et JB Benet lundi mardi jeudi de 14h à 17 h. tel 0468326872 ** Sigean : Mairie : Vend 9h-12h Sur Rdv : 04 68 32 68 72 ** Lézignan : MJC salle 3 Mistral mardi de 9h-12h Sur Rdv : 04 68 32 68 72 XXXXXXXXXXXXX  tribunal 2 fois par mois rv au 04 68 47 64 00

Le 2020-07-10 09:30, d b a écrit :
Bonjour Monsieur,
Sur vos conseils j'ai donc appelé la Mairie de XXXXXXXXXXXXXXXXX  qui m'a dirigée sur les services du Juge Conciliateur; à mon appel, j'ai eu la chance d'avoir, à l'écoute, directement, la personne qui s'occupe des dossiers en litige, soit le Juge conciliateur lui-même.
Et,  encore avec chance, cette personne était en permanence hier donc, au Tribunal Administratif de XXXXXXXXXXXXX, j'ai donc pu m'y rendre et le contact a été positif pour moi, puisque j'ai, enfin, pu être écoutée, et comprise, avec ce marasme dans lequel je me débats depuis maintenant plus de dix mois;  je lui ai transmis les courriers importants que j'avais déjà adressés, à Enedis, j'ai pu transmettre également les deux courriers de mon Avocat de XXXXXXXXXXXX, ainsi que l'attestation de l'électricien passé à mon domicile, insistant sur le dérèglement de ce compteur posé ici.
Enfin, je peux être épaulée par cet homme qui m'a bien rassurée en m'affirmant que maintenant je n'étais donc plus seule et que, de concert, j'allais travailler avec lui afin de faire le nécessaire auprès de Enedis pour mettre à jour mon dossier, et au besoin les convoquer; ce qui est apaisant pour moi, ce sont ses paroles : je cite "avec moi, ils seront bien obligés de répondre""
Et bien oui car, moi, seule, je n'ai aucun suivi de la part de Enedis, bien que mon dossier soit un dossier bien expliqué, avec force détails, dates, factures, déroulement de ma vie, ici, depuis mon emménagement en Avril 2015.
Jamais je n'avais rencontré autant de mutisme, autant de difficultés  pour débattre un dossier pourtant bien "ficelé". 

Votre idée est excellente et je me sens comprise et entendue, ma famille comprend évidemment, mais nous sommes bien démunis devant ces grands groupes qui agissent avec tant d'aisance, je vous remercie encore de votre aide, de votre compréhension, et surtout de vos conseils si judicieux.
Effectivement je ne peux pas baisser les bras dans cette affaire car on ne peut pas demander aux consommateurs de payer des factures sans qu'il y ait d'explications plausibles, lorsque celles ci sont démesurées, illogiques; dans mon cas,.le fournisseur, demande des règlements mais aux questions que je pose pour essayer de comprendre, je n'ai aucune réponse sensée;  et là, il y a un problème.
Je vous tiendrai au courant, bien évidemment, tout au long de mon suivi de dossier avec ce Juge qui commence à prendre les choses en main pour mon grand soulagement.
Je vous remercie encore de votre appui,
Veuillez recevoir, Monsieur, l'assurance de mon profond respect.
                                                                                                   MME D.


-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

 
 

Julien Constant                      10 juillet 2020
Antinlinkynord
Lille                          à

C. M. Président


OBJET : 
Litige Adhérente : n° XXXXXXXXXXXXXXXXX Mme  B.
contre
UFC QUE CHOISIR DE L'AUDE Carcassonne : Place des anciens combattants d'AFN

Monsieur,

J'interviens en tant que membre du collectif Antilinky de Lille, à la demande  de,  Mme  D.  ……….
Adhérente UFC : n° XXXXXXXXXXXXXXXXXXX référence   de son courrier : XXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Cette dame est loin d'être la seule à connaître des problèmes suite à l'installation de ce petit ordinateur vert fluo. Elle a parfaitement le droit de récupérer un CBE (compteur blanc électronique). De nombreuses personnes ont encore un compteur Bleu, voire noir, parmi tous ceux qui ont, (légalement) refusé le Linky. Et chaque jour des CBE sont remis dans des cas similaires ; je le tiens des poseurs eux-mêmes et des usagers. Bien sûr c'est un nombre infime comparé aux 26 millions de Linky posés à ce jour.
Et, victoire notable pour Que Choisir, Mme B. aurait été la première française à retrouver un CBE grâce à l'UFC.

Vous ne semblez pas le savoir, mais dans l'affaire du Linky, il s'agit surtout, côté usager, d'abus de faiblesse, de viol de domicile, il s'agit de la liberté.  J'ai accepté internet, j'ai accepté le téléphone portable, etc. Mais j'ai refusé le wifi, le CPL, et maintenant je refuse Linky.  En toute légalité.  Je ne suis pas qu'un consommateur, mais d'abord un usager.

Tout cela vous dépasse apparemment. Mais vous pourriez comprendre en vous instruisant sur antilinkynord.fr, où vous pouvez même réagir gratuitement, assurés d'obtenir gratuitement une authentique réponse.

Nous vous demandons donc de rendre le montant de la cotisation puisque vous n'avez rien fait pour votre adhérente.

Abonné à Que Choisir de très longue date, et l'un des premiers à adopter l'abonnement en ligne, j'ai beaucoup appris pendant 20 ans avec l'UFC. J'ai acheté ma Mazda 323 grâce à Que Choisir, mon aspirateur Nilfisk King Home en 2005 (quand le magazine donnait encore la dépression et le débit, caractéristiques essentielles) et bien d'autres choses ; et je n'ai pas eu à le regretter.

J'ai été membre de l'association locale Que Choisir de Lille, webmestre du site, et membre du CA, Robert Bréhon vous le confirmera. 
J'ai donc tenu des permanences, participé à des actions, et même à l'AG de l'UFC à Anglet en 2004. C'est dire que je vous connais bien.

Je suis directeur de la publication du site antilinkynord.fr et je soutiens Stéphane Lhomme, contre Que Choisir qui vient de perdre trois procès contre lui comme nous l'avions prévu. 

Madame  D. se tourne vers nous en nous donnant accès à la totalité de son dossier avec vous. Elle a bien travaillé, instruisant son dossier pour vous donner des arguments. Car vous êtes censé accompagner l'adhérent  n'est-ce pas, comme je l'ai fait jadis !  Et pourtant vous tirez argument de son indispensable travail d'établissement des faits pour vous retirer, alors que vous n'avez rien entrepris  encore. Il y aurait conflit d'intérêts ? Où est-ce écrit dans vos CGU ?


Après étude attentive de ces documents, et  du déroulé des événements, nous avons relu les conditions actuelles de fonctionnement  de l'UFC-QUECHOISIR, Contrairement à votre tentative de justification de votre carence, rien n'y stipule qu'un adhérent n'a plus le droit de s'occuper de son dossier, et de demander l'aide d'autres personnes physiques ou morales. 
Et si c'était le cas, cette clause serait nulle et non avenue, vous ne pouvez l'ignorer.

UFC : " Malheusement (sic) dans votre dossier dès l'instant ou (sic)   un Avocat est intervenu, notre association ne peut plus intervenir: la loi nous l'interdit,"
Merci de bien vouloir m'instruire en citant le texte auquel vous faites référence.

Adhésion de Mme D le XX Septembre 2019 à L’association locale UFC-Que Choisir de l'Aude
Adhésion et chèque envoyés à UFC que Choisir, le 26 septembre 2019.
29 novembre, l'avocat a écrit au fournisseur Total Spring.  

Vous aviez donc largement eu le temps nécessaire pour :
•    effectuer auprès du professionnel en cause une première démarche pour lui demander ses explications sur le litige;
•    adresser pour votre compte une lettre argumentée, présentant notamment l’état du droit applicable. "
-    Vous ne l'avez pas fait. Cette carence constitue une violation du contrat qui vous liait à Mme B.
-    D'autre part, nous découvrons que vos adhérents ont deux dossiers, un en ligne et un en présentiel ? Que l'on peut clore l'un et laisser l'autre ouvert, Quelle justification juridique ?

Nous sommes donc arrivés à la conclusion que vous avez failli à votre engagement tel que défini dans vos textes relatifs à une adhésion. 

Vous n'avez pas écrit ni à Enedis ni au fournisseur pour rappeler les obligations contenues dans le contrat Enedis et  la Synthèse DGARD jointe aux CGV du fournisseur d'électricité (Dispositions Générales relatives à l’Accès et à l’utilisation du Réseau public de Distribution).
A l'adresse https://www.quechoisir.org/un-litige/..........................question-reponse , la lecture de cette  "réponse" n'apporte strictement rien,

et ce texte https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-compteur-linky-le-vrai-du-faux-n11627/  est totalement réfuté par les opposants et rattrapé par la réalité maintenant que  26 millions de foyers sont équipés.

La pose du Linky doit s'accompagner d'économies pour l'usager. C'est tout le contraire, et ô combien pour Mme B. et tant d'autres. Dans le meilleur des cas, les gens n'activent pas leur compte Linky sur le site d'Enedis, et ne contrôlent rien, ni leurs index, ni leur courbe de charge, comme avant Linky.

Il suffit donc de faire jouer la garantie de conformité. Et de rappeler que tous les français ont les mêmes droits : les reposes d'"anciens" compteurs, pour rares qu'elles soient, n'en sont pas moins réelles. (Cliquer sur le bouton "refuser" sur antilinkynord.fr)

   Après le remplacement du Linky par un autre Linky, il ne reste donc que le CBE, retour à la situation initiale.  Le médiateur de l'énergie lui-même, pourtant pro-Linky, signale une considérable augmentation des litiges de facturation avec Linky. 

Nous vous demandons donc de rendre le montant de la cotisation puisque vous n'avez rien fait pour votre adhérente. Si elle s'était informée, elle aurait su que les Association locales Que Choisir sont équipées du Linky. 
En cohérence avec l'esprit de l'UFC Que Choisir depuis l'arrivée d'Alain Bazot à la présidence, vous êtes pour le Linky, la 5G, le monde tout numérique, pourvoyeur de produits à tester. Car plus de tests signifierait la fin de Que Choisir.  
Si elle s'était informée, elle n'aurait donc gaspillé ni son temps ni son argent.

Vos promesses

https://www.quechoisir.org/action-locale-ufc-que-choisir-ce-que-l-ufc-que-choisir-peut-faire-pour-vous-nous-pouvons-vous-aider-n43280/ 
Lorsque vous vous adressez à une association de consommateurs agréée pour traiter un dossier de litige, elle est tenue, pour des raisons de droit, de demander l'adhésion du consommateur qui se plaint, et donc une cotisation, au demeurant modique par rapport à un service de conseil payant. 

L’association pourra alors
•    effectuer auprès du professionnel en cause une première démarche pour lui demander ses explications sur le litige qui vous oppose ;
•    en cas d’absence de réponse, ou de réponse insatisfaisante, adresser pour votre compte une lettre argumentée, présentant notamment l’état du droit applicable au litige et invitant le professionnel à accepter une solution amiable ;
•    en cas d’échec de cet
te démarche, vous fournir une information sur les voies de recours offertes, qu’elles soient judiciaires (juridictions compétentes) ou extra-judiciaires (médiateurs compétents).




Pour rappel :


Objet : Mon déroulement d'affaire avec UFC.

Mme XXXXXXXXXXXXXXXXX
XXXXXXXXXXXXXXXX

Monsieur,

Pour faire suite à mon message envoyé dans vos services hier, 1er juillet, je vous transmets, avec ces quelques lignes, le déroulement exact que j'ai eu avec UFC QUE CHOISIR.
Mon adhésion dans leurs services a débuté le 27 Septembre 2019.

Vous souhaitant bonne réception de mes pièces jointes,

Veuillez recevoir, Monsieur, l'assurance de mon profond respect.

                                                                 MME B.
-----------------------------------------------------------------------------------------

Mon adhésion et mon chèque envoyé à UFC que Choisir, le 26 septembre 2019.

1er courrier de l'UFC que j’ai reçu le 27 septembre 2019.

Bonjour Mme. B.

Vous nous avez posé une question sur le site QueChoisir.org et nous vous en remercions
Nous allons prendre en charge votre question et y apporter des éléments de réponse dans les plus brefs délais. Vous recevrez un autre courriel de notre part quand une réponse aura été donnée
Cordialement, 
C M Président

2ème courrier que j’ai reçu toujours le 27 septembre 2019.

Bonjour Mme. D

Vous avez récemment posé une question sur le site de L'UFC-Que Choisir
Une réponse y a été apportée, aussi nous vous invitons à aller la lire en cliquant ici

Voici la réponse donnée que j’ai eue ce 27 septembre 2019 en cliquant sur le lien.

L’association locale UFC-Que Choisir de l'Aude, le 27/09/2019 : 
Bonjour Mme B., Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à notre association en consultant notre site en y déposant votre signalement qui a retenue toute notre attention. Pour vous assister nous vous proposons de traiter votre demande en ligne. Nous allons vous apporter nos premiers conseils utiles et pratiques. Nous avons pris bonne note de votre signalement. Nous sommes à votre disposition pour plus de renseignements au niveau de votre dossier. Au plaisir d’échanger avec vous prochainement, L’équipe UFC Que Choisir de l’Aude, Pôle traitement des litiges en ligne à votre disposition.

3ème courrier que j’ai reçu de l'UFC le 18 octobre 2019 :
C’est le même que le 27 septembre :

Bonjour Mme. .B.
Vous avez récemment posé une question sur le site de L'UFC-Que Choisir
Une réponse y a été apportée, aussi nous vous invitons à aller la lire en cliquant ici.
Cordialement, 
Christian Mathonneau Président

Là, j’ai essayé d’ouvrir le lien et impossible d’y accéder.

De plus, le 18 Octobre est le jour où mon rendez-vous n’a pas été suivi par leurs services, pourtant fixé avec un Monsieur !

Toujours le 18 octobre, je reçois encore un message :

Bonjour Mme. D.
Votre dossier a été clos. Votre avis sur l'accompagnement au traitement de votre litige nous intéresse. Merci de prendre quelques minutes pour nous laisser votre évaluation
Cordialement, 
Christian Mathonneau Président

Suite et déroulement de mon affaire avec UFC.
Le 13 Janvier 2020 courrier reçu de l'UFC QUE CHOISIR :
Bonjour,
« Nous avons pris bonne note de votre litige. Malheusement dans votre dossier dès l'instant ou un Avocat est intervenu, notre association ne peut plus intervenir: la loi nous l'interdit, nous ne pouvons rédiger aucun courrier à notre entête.
Nous vous conseillons dans ce cas ou de faire ré-envoyer  par votre Avocat une mise en demeure d'intervenir sous 10 jours et qu'à défaut vous saisirez la juridiction compétente ou de saisir directement le médiateur nationale de l'énergie ».


Là c’est faux, au moment où j’ai entamé mon dossier avec UFC que Choisir, aucun Avocat n’avait démarré mon affaire,


 J’ai contacté un Avocat, oui, mais je n’avais démarré aucun dossier avec lui ; si mon rendez-vous du 18 octobre s’était avéré positif, avec un bon débat, avec le contact fixé pour mon affaire, pensez bien que je n’aurais pas donné suite avec un Avocat !!Il est évident que, avec intelligence, j’aurais déjà donné la priorité à UFC afin d’essayer d’avoir une solution avec leur appui !
Le 18 octobre je n’ai trouvé personne à mon rendez-vous seules deux dames étaient là pour les permanences au Tribunal de Castelnaudary  et non au courant de mon affaire personnelle. (Voir mon courrier ci-dessous en réponse à UFC).
J’ai dû tout réexpliquer à ces personnes mais sans suite après de UFC sinon deux lignes pour me dire que mon dossier était clos.
Et ma réponse du 14 janvier 2020  de mécontentement.


Madame, Monsieur,
 
J'ai bien reçu votre message du 13 janvier 2020 qui a retenu toute mon attention.
 
Je reviens sur le  procès qui a opposé, il y a quelques mois, Mme MOREL, habitante à ARRAS, et la Société ENEDIS, pour une surconsommation excessive sur un compteur LINKY, ce qui a engendré pour elle,  une facture absolument démesurée, qui n'avait aucun rapport avec la vie qu'elle menait.
 
Lors de ce procès, elle a été épaulée par deux Associations de Défense du Consommateur, ainsi que de son Avocat puisque elle a pu aller jusqu'au bout de son problème, et d'ailleurs, elle a pu avoir gain de cause dans son souci, et bizarrement, la Loi ne l'a pas interdit!!
 
Il est évident que je ne comprends pas votre attitude frileuse et votre détachement de mon affaire, car en tant que Défense du Consommateur, je trouve que vous ne vous impliquez pas du tout.
 
Je tiens à vous rappeler également, que j'avais un rendez-vous fixé par vos services pour cette affaire,  le vendredi 18 octobre 2019, en après-midi, avec l'un de vos collègues, au Tribunal de XXXXXXXXXXXXXX, et quelle déconvenue pour moi !!,  de constater que votre collègue avait oublié mon rendez-vous!! et n'avait même pas eu la correction ni la délicatesse de me téléphoner pour éventuellement remettre notre rencontre ! Ce n'est pas sérieux!, et de plus, les deux personnes, en place, pour la permanence, cette après-midi-là, n'étaient même pas au courant de ce rendez-vous!! ni de mon affaire bien évidemment!!..C'est tout de même léger pour votre Association!
 
Il serait même bien de votre part, de me rembourser, par tout moyen à votre convenance,  mes 30€00 que je vous ai versés, pour compenser ce rendez-vous oublié par votre collègue!!!, car je me suis déplacée pour rien!!, et aujourd'hui vous ne m'épaulez pas!!, donc mon adhésion est inutile!
 
Je n'ai rien d'autre à ajouter sur votre position mais je ne renouvellerai pas mon adhésion dans vos services et je trouverai une autre Association plus déterminée dans son engagement,  pour la Défense du Consommateur... 
Par contre si on me parle de l'UFC QUE CHOISIR, je resterai silencieuse quant à vos implications!
 
Je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de ma considération distinguée.
                                                     Le 14 janvier 2020 Mme B.


Voici leur réponse du 15 janvier à ma lettre :


UFC: Nous allons vous rappeler l'historique de votre dossier : vous avez déposé un dossier en ligne le 27 septembre 2019. Le même jour, une première réponse vous a été apportée, vous indiquant que nous avions bien pris en compte votre signalement. Le 30 septembre 2019 vous avez téléphoné à notre  bureau de XXXXXXXXXXXXXX ou un conseiller vous a répondu via votre question en ligne. Ensuite vous avez souhaitez prendre un RDV en présentiel à notre permanence délocalisée de XXXXXXXXXXXXX et nous vous avons répondu le 18 octobre 2019 qu'en conséquence nous allions clôturer votre dossier en ligne, vu le RDV en présentiel.
Selon vos dires, les conseillères sur place n'étaient pas au courant  de votre RDV : c'est totalement faux, il était bien noté puisque vous être venu le 18 octobre 2019 15h30. Les conseillères vous ont indiqué que, dans la mesure ou un Avocat est intervenu, notre association ne peut pas intervenir (comme nous l'avions dit et confirmé  sur notre mail du 13 janvier 2020) . 


  Et là c’est faux, je maintiens que les conseillères en place n’étaient absolument pas au courant de mon rendez-vous, non noté sur leur Agenda, elles étaient là seulement pour les permanences et non pas pour débattre de mon dossier personnel, leurs échanges de regards et leurs conclusions sur ce rendez-vous manqué n’ont pas eu l’air de les surprendre et ça je le maintiens !..Elles n’étaient absolument pas au courant de mon affaire.

Et je maintiens aussi qu’aucun dossier avec un Avocat n’était en cours à ce moment-là,  j’ai démarré mon affaire avec l’Avocat après ma déconvenue avec ce rendez-vous manqué.

Evidemment j’ai bien été  obligée de prendre un Avocat puisque mon dossier a été clos, dès le 18 octobre, en fait j’ai payé mon adhésion, mais aucune suite, aucun conseil, aucun courrier vers Enedis, de UFC,  afin d’essayer au moins de débattre mon problème ;

Leur réponse est absolument incohérente. Avant de clôturer un dossier, on se présente au rendez-vous fixé, on essaie de monter un dossier et on essaie d’intervenir pour défendre le Consommateur.
Si effectivement l’Association se révèle impuissante pour agir, là on fait suivre par une homme de Loi, bien évidemment, on agit dans l’ordre.

Je ne comprends pas leur suivi pour mon dossier ! 
Si le 18 octobre j’avais pu, sur place, au Tribunal Administratif de XXXXXXXXXXXXXXXX , où mon rendez-vous a été fixé, si ce jour là, nous avions de concert, pu monter mon dossier, il est évident que je ne me serais pas tournée vers un Avocat ; leur désintérêt, pour mon dossier n’est pas à leur avantage.
En démarrant mon dossier, dès le début, avec UFC, j’ai eu le sentiment d’avance, que je n’aurais aucun soutien !..dès le départ, UFC a aligné cette sempiternelle phrase de ENEDIS  je cite
« Les anciens compteurs sont défectueux ! », partant de là, déjà aucune issue favorable pour nous, consommateurs ne peut être mise en place ! hélas !
Dès le départ, mon affaire était bouclée ! ils ont même avancé, d’emblée dès mon premier contact par téléphone.. que mon « frigidaire était peut être défectueux » non, il ne consomme que 1kwh  par huit heures.
C’est désarmant, d’entendre des propos déjà alignés, d’emblée, sans étude de dossier. 
Ces courriers sont pour votre information et je trouve que le « repli » de l'UFC est désolant !
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




SOCIETE CIVILE PROFESSIONNELLE D’AVOCATS
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

TOTAL SPRING    Service Client  TSA 20039   75437 PARIS CEDEX 09

Carcassonne, le 29 novembre 2019
Aff : BXXXX / QDD
N/Réf : 19/0298 LS. LS. CM.
V/Réf : Réf client : CUS-XXXXXXXXXXXXXXXXXX
Réf. facture : SDO-XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
LRAR


Madame, Monsieur,


Je me permets d’intervenir auprès de vous en qualité de conseil de Madame D., une de vos clientes, qui me fait part des difficultés qu’elle rencontre concernant sa
consommation d’électricité de son logement situé : XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX dans le cadre du dossier sous références.
- En effet ma cliente a reçu, de la part de vos services, une facture émise le 04.11.2019 (réf : CUS-250-2017-0031636) d’un montant de 55,55 € pour une période de consommation du 30 août au 31 octobre
2019.
Cependant ladite facture mais plus généralement la consommation durant les heures pleines de son option tarifaire, font difficulté.


Pour votre parfaite information, je vous rappelle que le 03.09.2019 il a été posé au domicile de ma cliente un compteur LINKY qui s’est révélé défectueux ou du moins présentant un dysfonctionnement concernant la comptabilisation des heures pleines, de telle sorte qu’un second compteur LINKY a été posé en remplacement du premier le 09.10.2019 par la société ENEDIS.


Pour autant malgré ledit changement ma cliente constate le même dysfonctionnement en ce sens que le relevé des heures pleines, ne correspond pas à la réalité de l’utilisation des différents appareils électriques de son logement.
Plus particulièrement le compteur ne cesse de comptabiliser des kw/heures (pour les heures pleines uniquement) qui sont contestés par ma cliente dans la mesure où celle-ci, qui vit seule, utilise très peu d’appareils électriques mais également en termes de chauffage de son domicile.


Ces dysfonctionnements n’étaient aucunement préexistants à la pose du premier compteur le 03.09.2019, Madame D ayant des factures et des relevés de consommation, notamment en heures pleines, pour la période antérieure au 03.09.2019 parfaitement cohérents avec sa consommation réelles.


Or depuis le 03.09.2019, alors qu’elle ne consomme pas plus d’électricité qu’auparavant voire même moins, les relevés en heures pleines du dernier compteur ne cessent d’augmenter.
- Par exemple ma cliente vous a transmis, fin octobre, un relevé de 96 kilowatts heure en heure pleine pour deux mois, soit septembre et octobre 2018, période durant laquelle notamment elle n’a pas été utilisé le chauffage électrique de son logement.


Or, fin octobre 2019, celle-ci vous a transmis un relevé de 97 kilowatts heure pour seulement 23 jours, soit du 09 octobre,(date de pose du second compteur LINKY) au 31 octobre 2019 et ce toujours avec une période sans chauffage et sans que ses habitudes de consommation varient .
Ce relevé, selon ma cliente, ne correspond absolument pas à sa consommation réelle et est bien supérieur à ses relevés antérieurs, notamment en 2018 et même durant les années précédentes et pour une utilisation d’appareils électriques identique voire supérieure à la situation actuelle.
Dès lors ledit compteur, est manifestement affecté d’un dysfonctionnement en ce qui concerne le relevé des heures pleines et uniquement celles-ci, les heures creuses ne posant pas de difficultés particulières et reflète la réalité de la consommation selon Madame B..


- En outre à la lecture de votre facture émise le 04.11.2019, il est mentionné, pour la période du 03.09.2019 au 31.10.2019, un index de consommation en heures pleines de 97 kilowatts heure suivant un auto relevé, cependant il n’est pas mentionné d’index de départ puisque le 03 septembre correspond effectivement à l’installation du premier compteur LINKY.


Or, ma cliente souhaite attirer votre attention sur le fait que durant la période précitée, compte tenu du dysfonctionnement du premier compteur, le second compteur LINKY a été installé le 09.10.2019, dont il n’est pas fait état dans votre facture (soit durant la période concernée du 03 septembre au 31 octobre 2019), ce qui certainement risque d’entraîner une régularisation de la part de vos services a posteriori et donc sauf erreur ou omission de la part de ma cliente une facturation beaucoup plus importante qui ne reflétera pas encore une fois la réalité de sa consommation.


- Ma cliente n’est absolument pas opposée sur le fait de régler les différentes factures d’électricité éventuelles à condition qu’elles correspondent notamment, en termes d’heures pleines à sa consommation réelle, ce qui, à ce jour, ne semble pas être le cas depuis le changement desdits compteurs.
Dans ces conditions, celle-ci m’a saisi afin que de vous mettre en demeure par la présente afin d’une part de donner toute explication claire et précise sur cette situation et d’autre part et en tout état de cause mandater toute personne compétente pour procéder aux vérifications techniques nécessaires concernant le fonctionnement du compteur LINKY actuel au titre du relevé des heures pleines et, ainsi, identifier l’origine du dysfonctionnement et procéder aux réparations ou aux changements nécessaires afin de revenir à une situation « normale » autrement dit que le relevé des heures pleines corresponde à la consommation réelle d’électricité de ma cliente
au sein de son domicile.


Je vous précise que dans l’hypothèse où votre Société ne déférerait pas aux demandes de ma cliente dans un délai de 15 jours à compter de la réception de la présente, celle-ci entend utiliser toutes les voies de droit à sa disposition pour régler la situation et éventuellement judiciaire si besoin était, ce qui pourrait entraîner, au final, des frais et autres sommes que votre Société serait susceptible de devoir supporter. 


Dans l’attente de la résolution des éléments précités, ma cliente suspend le règlement de votre facture du 04 novembre dernier.
Conformément à mes règles déontologiques vous avez la possibilité de transmettre la présente à un avocat de votre choix, qui y apportera, le cas échéant, une réponse appropriée


Dans l’attente, Je vous prie de recevoir, Madame, Monsieur, l'assurance de ma considération distinguée.
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
 


 


Date de création : 09/06/2020 12:15
Dernière modification : 04/08/2020 19:01
Catégorie : UFC QUE CHOISIR -
Page lue 218 fois

O2Switch

O2Switch.png